PDA

Voir la version complète : Nouvelle sortie de la diplomatie égyptienne : Le subterfuge de « la main étrangère »


absente
18/11/2009, 11h47
La diplomatie égyptienne se perd en conjectures

Le subterfuge de « la main étrangère »
Nouvelle sortie de la diplomatie égyptienne : le ministre des Affaires étrangères, Ahmed Abou El Gheit, accuse « des parties étrangères de tenter d’aggraver le différend entre l’Egypte et l’Algérie ».


Une belle trouvaille des autorités égyptiennes pour se sortir du guêpier dans lequel ils se sont eux-mêmes fourrés en encourageant et en laissant commettre des agressions contre les Algériens. « La main étrangère » semble être le parfait bouc émissaire pour tenter d’effacer une honteuse atteinte à la dignité et à la souveraineté d’un pays hôte. « Nous soupçonnons l’existence de parties étrangères qui tentent de semer la discorde entre les deux parties », souligne le chef de la diplomatie étrangère, qui semble vouloir enjoliver une bien piètre réalité. Quelles sont donc ces parties étrangères qui bénéficieraient de la discorde algéro-égyptienne ? Il s’agit bel et bien de supporters égyptiens qui ont caillassé le bus de l’équipe nationale à peine arrivée sur le sol du pays des Pharaons. La chasse aux supporters algériens par les Egyptiens, au sortir du match, le 14 novembre dernier, est révélée par des images et des témoignages qu’une légère et injustifiée accusation de la main étrangère ne saurait effacer. La technologie a évolué au point que rien ne se cache aujourd’hui, monsieur Abou El Gheit, aussi subtile et ingénieuse qu’ait été la manière avec laquelle les médias égyptiens ont tenté de maquiller la réalité. Le chef de la diplomatie égyptienne vient d’asséner une nouvelle agression au peuple algérien en ignorant l’ampleur des violences subies par ses supporters au Caire et en accusant des étrangers de vouloir attiser la discorde. Le représentant des autorités égyptiennes devrait savoir que le peuple algérien est bien trop fier pour attendre que des étrangers le poussent à réagir à une attaque dont il a été victime. Son histoire prouve amplement, contrairement à d’autres pays, qu’il a horreur des tutelles étrangères.
A aucun moment les autorités égyptiennes ne se sont excusées pour ce qui s’est passé au Caire. Après avoir chauffé à blanc les supporters égyptiens via des prêches télévisés appelant à la haine et à l’invective, le ministre des Affaires étrangères égyptien affirme avoir convenu avec son homologue algérien, Mourad Medelci, de « la nécessité, pour les médias des deux pays, d’adopter des attitudes positives visant à mettre fin à la tension et à maîtriser la situation ». Un appel qui arrive très en retard, faut-il le noter. Des médias égyptiens semeurs de haine ont passé des mois entiers à appeler à casser de l’Algérien et ce, sans aucune réaction des autorités égyptiennes ni des nôtres d’ailleurs, qui demeurent honteusement silencieuses, à l’heure où la diplomatie égyptienne insiste sur la sécurité de ses ressortissants en Algérie. Mais la balle est sortie. A ceux qui en sont responsables d’en assumer les conséquences au lieu de chercher de faux coupables. Aujourd’hui que les intérêts économiques égyptiens ont été touchés, M. Abou El Gheit réagit et affirme que « le gouvernement égyptien n’a aucunement l’intention d’encourager les sociétés égyptiennes à délocaliser leurs investissements d’Algérie ».

par Nadjia Bouaricha
El Watan

(nbouaricha@elwatan.com)

forgetgo
18/11/2009, 12h32
« le gouvernement égyptien n’a aucunement l’intention d’encourager les sociétés égyptiennes à délocaliser leurs investissements d’Algérie ».


Nous nous en chargerons.....

rodmaroc
18/11/2009, 12h35
Bof rien d'etonnant,s'excuser ce n'est pas le genre de la maison..ils vont trouver autre chose.

sako
18/11/2009, 13h11
« Nous soupçonnons l’existence de parties étrangères qui tentent de semer la discorde entre les deux parties »

La vraie main étrangère que les dictatures en place n’arrivent pas à contrôler s’appelle : Internet. Un Medias qui dame le pion à l’ordre établi, tout se sait à la minute près…

Ils viennent de se rendre tardivement qu’un citoyen Lambda, avec un simple téléphone portable, peut causer beaucoup de dégâts aux relations hypocrites de « fraternité Arabe ».

dolph
18/11/2009, 13h20
amr adib est un étranger aussi

oudjda
18/11/2009, 13h22
vraiment ces egyptiens ont tout essayé aulieu de reconaitre la faute et s'excuser.
passer de l'episode , les joueurs algerien ont casser le bus eux meme a la main etranger.
al matrague wach ydir ,les egyptiens ont cru humilier les algeriens mais la ils commence a regretter car ces les egyptiens qui ce font humiliers par tout le monde sauf les pays du moyens orient.
meme alqaradaoui regrette d'avoir meler son nez a cette affaire , il na pas donner l'exemple de sagesse d'un vrai musulman.
il est imam et donne des fatwa cet homme????!!!!

papi
18/11/2009, 13h24
Citation des Autoriés Egyptiennes
« Nous soupçonnons l’existence de parties étrangères qui tentent de semer la discorde entre les deux parties »
Vous assumez frères Égyptiens !!!
Ça vous apprendra à toucher au JUS D'ALGERIE, comme si vous ne saviez pas qu'il est amère, Vous auriez dû demander l'avis du colonialisme français.

azouz75
18/11/2009, 13h26
Voici la main étrangère


http://www.waleg.com/images/amr-adeeb-algeg.jpg

rodmaroc
18/11/2009, 13h31
http://www.waleg.com/images/amr-adeeb-algeg.jpg
il parait qu'il est favori pour le nobel de la paix.....

azouz75
18/11/2009, 13h40
Pour ma part , il est déjà Z'bel de la paix .

absente
18/11/2009, 14h10
Ils ne savaient pas à qui ils avaient affaire ! Ils le regrettent maintenant mais, ne savent pas comment s'en disculper.

riati
18/11/2009, 15h28
La vraie main étrangère que les dictatures en place n’arrivent pas à contrôler s’appelle : Internet. Un Medias qui dame le pion à l’ordre établi, tout se sait à la minute près…

Ils viennent de se rendre tardivement qu’un citoyen Lambda, avec un simple téléphone portable, peut causer beaucoup de dégâts aux relations hypocrites de « fraternité Arabe ».

Bien dit Sako!

Cookies