PDA

Voir la version complète : Maroc Crocodiles d'un autre temps


Raco
19/11/2009, 20h12
http://img.src.ca/2009/11/19/480x270/091119crododiles-fossiles_8.jpg Photo: National Geographic/Paul Sereno
Les fossiles d'espèces de crocodiles disparues ont été mis au jour dans le désert du Sahara par une équipe américaine de paléontologues.

Au nombre de cinq, ces espèces auraient vécu il y a cent millions d'années. Elles étaient toutes inconnues de la science.

Parmi ces reptiles, l'un avait des défenses semblables à celles des sangliers et un autre, un nez ressemblant à un bec de canard.

Le Dr Paul Sereno, paléontologue à l'Université de Chicago et explorateur attitré du magazine National Geographic, et le Pr Hans Lar, de l'Université McGill, affirment que ces anciens reptiles évoluaient aux côtés des dinosaures dans le sud d'une masse continentale appelée Gondwana, un super-continent formé à la fin du Néoprotérozoïque (il y a 600 millions d'années) qui a commencé à se fracturer au Jurassique (il y a 160 millions d'années).

L'extraction de restes fossilisés a commencé en 2000. Plusieurs de ces fossiles ont été découverts à la surface même du sol dans une région isolée dominée par des roches et des dunes de sable, aujourd'hui incluse dans le Niger et le Maroc.

Les chercheurs avaient d'abord trouvé un fossile de Sarcosuchus imperator, le plus grand des crocodiles ayant sillonné la planète et dont l'existence était déjà établie. Il pesait huit tonnes et mesurait 12 mètres de long.

Par la suite, ils ont découvert les fossiles-clés des cinq espèces de crocodiles, dont la plupart marchaient sur quatre pattes à la manière des mammifères et non avec le ventre traînant à terre et les pattes étalées sur les côtés, démarche caractérisant les crocodiles d'aujourd'hui. Ces bêtes pouvaient d'ailleurs galoper, affirment les chercheurs.

Le détail de ces trouvailles est l'objet d'un article publié dans le magazine National Geographic.

Cookies