PDA

Voir la version complète : Les pompiers évacuent un homme de 230 kg avec une grue


Adhrhar
20/11/2009, 07h52
Que c'est dur d'être obèse, très obèse.

--------------
Carcassonne (Aude). Lundi, vers 18 heures, les pompiers sont appelés chez Yannick qui habite une maison à l'angle de la Voie romaine et de la rue Brillat-Savarin. Lire la suite l'article
Yannick pèse 230 kg… Mais surtout, il a une infection aux jambes depuis plusieurs jours et le médecin a préconisé de l’hospitaliser. Il ne peut se déplacer… Il doit cependant être évacué au plus vite, selon le journal L’Indépendant.

Alors, les pompiers n’ont qu’une solution : tenter de le sortir suspendu à un camion grue par le balcon. Les pompiers n’arrivent pas à le porter et appellent à la rescousse leurs collègues du Groupe de reconnaissance et d'intervention en milieu périlleux (Grimp). Ceux-ci constituent un brancard particulier, font des essais, réussissent à hisser ainsi Yannick avec un camion grue et à le sortir par le balcon. Cette opération dure environ 2 heures 30.

Sur la plateforme du camion, Yannick est entouré de pompiers. Le véhicule se déplace lentement et se dirige vers l’hôpital.

Arrivé aux urgences, on lui trouve un lit adapté pour son poids, puis la manœuvre recommence avec le camion grue pour le placer sur son lit. Elle durera environ 1 heure 30. Vers 22 heures 15, un médecin s’occupe de lui.

Pour les pompiers, c’était une intervention inédite et difficile confient-ils dans L'Indépendant. Ils étaient d’autant plus motivés pour l’exécuter que Yannick appartient à une famille de pompiers. Son père a fait carrière chez les soldats du feu, il y a 20 ans et son frère est décédé au cours d’une mission, lorsqu’il était pompier à Carcassonne.

Yahoo

Inata
20/11/2009, 08h06
C'est triste, ça me fend le coeur; il faut absolument trouver une solution pour sauver le monde de l'obésité.

absente
20/11/2009, 10h10
C est horrible !

L obesité est un handicap !

Trouvez une solution ??? Mais des solutions ont été msies en place , entre l économie de l'agro alimentaire et la santé...á priori des choix ont été fait:22:

Inata
20/11/2009, 10h33
Bonjour bella,

:22: pitié !! il faut demander aux scientifiques de trouver la pilule miracle pour faire fondre cette graisse.

absent
20/11/2009, 10h42
l'obésité peut être dut à une maladie pour les uns ....
et pour les autres juste à changer sa façon de s'alimenter ( une hygiène de vie pour sois)


Obésité - L'homme le plus gros du monde va se faire opérer

Un Mexicain pesant 550 kilos subira prochainement une intervention dans un hôpital italien, afin de réduire sa masse graisseuse. Le médecin a assuré que, d'ici deux ans, il devrait avoir perdu "une grande partie" de son surpoids.


Manuel Uribe Garza 40 ans, 1,90 mètre, souffre d'"obésité morbide" depuis une vingtaine d'années et n'est plus capable de se déplacer. Afin de réduire sa masse graisseuse, le Mexicain pesant 550 kilos subira une intervention pour réduire sa masse graisseuse, dans un hôpital de Modène, au centre de l'Italie, a indiqué mardi un des médecins préparant l'opération à l'agence Ansa.

Le professeur Giancarlo DeBernardinis, qui a déjà pratiqué un millier d'opérations sur des personnes en surpoids, a notamment déclaré : "Nous allons avoir dans quelques jours une réunion pour définir les détails de l'hospitalisation. Il faut préparer un champ opératoire ad hoc : nous avons besoin d'instruments et d'écarteurs de taille supérieur à la normale ".

"J'ai grossi sans m'arrêter"

L'équipe médicale devrait intervenir sur la "malabsorption" des intestins du patient en créant "une série de courts-circuits pour réduire l'absorption de la nourriture", et faire en sorte que "seulement 10% de l'intestin soit habilité au transport de la nourriture. Le médecin a assuré que d'ici deux ans, Uribe devrait avoir perdu "une grande partie de ses 550 kg"

L'homme, considéré comme le plus gros du monde, sera acheminé d'ici peu en Italie. En janvier dernier, il avait indiqué à la télévision mexicaine Televisa que jusqu'à ses 22 ans, il ne pesait "que" 130 kg et travaillait normalement aux Etats-Unis. "Puis j'ai grossi sans m'arrêter, je suis devenu obèse très rapidement".

absente
20/11/2009, 10h50
Bella !

La pilule miracle existe !!!
Mais ce n est pas un tout ! Il faut modifier le contenu des assiettes, Cessez d ajouter de l huile de palme et du sucre partout et ce sous des noms bizarre que seuls les avertis comprennent.
Re.Familiariser les legumes avec les assiettes et le sport !

On mange mal et trop !!!:22:

Inata
20/11/2009, 10h57
Bella !

La pilule miracle existe !!!
Mais ce n est pas un tout ! Il faut modifier le contenu des assiettes, Cessez d ajouter de l huile de palme et du sucre partout et ce sous des noms bizarre que seuls les avertis comprennent.
Re.Familiariser les legumes avec les assiettes et le sport !

On mange mal et trop !!!:22:

cela va de soi, mais la pilule miracle ne cible pas les obèses, il est trop tard pour eux :cry: il leur faut une volonté de fer pour arriver à perdre du poids.
Il est plus qu'important de les guérir, ensuite les aider à se contenter de deux petits pois et une carotte dans leur assiette.

absent
20/11/2009, 22h05
L'obésité, nouveau mal national en France

Le 19/11/2009 à 16h17 GMT
par Elizabeth Pineau
PARIS (Reuters) -

L'obésité et le surpoids, qui touchent plus de 20 millions de Français, doivent être considérés comme des problèmes de société à traiter au même titre que des fléaux comme le cancer, estiment les spécialistes.
Des médecins aux industriels en passant par les élus, l'école et les laboratoires pharmaceutiques, de multiples acteurs doivent agir de concert contre ce mal en constante progression, ont souligné les intervenants à un colloque organisé jeudi à l'Assemblée nationale.
Selon une enquête réalisée tous les trois ans par TNS Sofres publiée la semaine dernière, la France compte aujourd'hui 6,5 millions d'adultes obèses, soit trois millions de plus qu'il y a 12 ans, et 14 millions d'habitants en surpoids.
Face à ce problème, "je suis passionnément convaincu qu'il faut passer du discours aux travaux pratiques", a déclaré jeudi Pierre Méhaignerie, président UMP de la commission des Affaires sociales de l'Assemblée nationale.
Pour la députée UMP Valérie Boyer, la France doit montrer l'exemple face un problème qui touche tous les pays développés, à commencer par les Etats-Unis.
"Notre pays a une culture gastronomique et un système de santé performant et riche", a dit à Reuters l'élue, auteur d'un rapport sur le sujet.
"Ce n'est pas qu'une question d'argent, mais d'organisation : si on prenait mieux en charge les personnes obèses ça nous coûterait moins cher", a-t-elle ajouté. "Il y a ici un problème de société, beaucoup plus compliqué à régler qu'un simple problème de santé".
Un groupe de travail installé par l'Elysée doit rendre ses conclusions le 15 décembre prochain.
Anne-Sophie Joly, présidente du Collectif national des associations d'obèses, en fait partie. "L'obésité est une maladie chronique dont on ne guérit pas, mais qui peut se soigner", a-t-elle rappelé face à l'assistance.
L'INDUSTRIE AGRO-ALIMENTAIRE ASSOCIÉE
Pour les personnes en situation d'obésité - qui luttent pour qu'on ne les appelle pas "des gros ou des obèses tout court", a précisé une participante -, les mentalités doivent évoluer.
"Il y a encore tant à faire", soupire Jean-Pierre Prieur, président de l'association Espoir santé handicapés.
"Des gens de ma famille continuent de me dire 'tu manges trop, tu manges n'importe quoi', et j'ai dû payer deux places d'avion pour aller à Rome récemment", déplore cet homme contraint de se déplacer en fauteuil roulant.
L'obésité provoque de nombreuses complications comme le diabète et des problèmes respiratoires tels que les apnées du sommeil. On compte 30% d'asthmatiques chez les femmes obèses.
L'aspect psychologique est aussi essentiel dans le trouble alimentaire, cercle vicieux résumé par la psychothérapeute Catherine Dijuste : "Plus je mange, plus je grossis, plus je me restreins, plus je me trouve nul... et plus je mange".
Parmi les pistes explorées, Pierre Méhaignerie aimerait généraliser le plan "Ensemble prévenons l'obésité des enfants", notamment expérimenté dans sa ville de Vitré (Ille-et-Vilaine).
L'agroalimentaire a aussi son rôle à jouer "à condition de ne pas être diabolisée, mais responsabilisée", a souligné Anthony Francheterre, président pour l'Europe de United biscuits, qui commercialise les marques BN et Delacre.
Ce professionnel a fait part des efforts déployés par l'industrie pour améliorer les recettes - en utilisant moins de graisses saturées, de sel et de conservateurs - tout en continuant à satisfaire un consommateur extrêmement exigeant.
Des responsables d'associations ont plaidé par ailleurs pour un durcissement des mesures à l'encontre des publicités de "faux" produits d'amaigrissement.
"Certains prétendent vendre des médicaments mais ce sont surtout des promesses et des poudres de perlimpinpin", souligne Jean-Paul Allonsius, président de l'association belge Bold. "Il faut que chaque pays de l'Union européenne agisse pour barrer la route à ces produits".
La première Journée européenne de lutte contre l'obésité est prévue le 22 mai 2010.
Edité par Yves Clarisse

Cookies