PDA

Voir la version complète : Le courant éolien monte en puissance


médisante
13/01/2006, 07h45
Le courant éolien monte en puissance en Bretagne

******************

10,5 mégawatts déjà installés, 78 mégawatts dans les tuyaux; L'énergie éolienne est en pleine phase de décollage dans le département. 10,5 mégawatts ont déjà été installés sur les sites de Noyal-Pontivy-Gueltas et Langoëlan. Quatorze permis de construire sur dix sites ont déjà été délivrés pour une puissance de 78,7 mégawatts (1).
La production d'électricité verte grimpera jusqu'à plus de 30 mégawatts dans les prochains jours car le parc tout neuf de Kergrist près de Pontivy (11 éoliennes pour 20,8 mégawatts) est en cours de raccordement au réseau. « Nous avons déjà réalisé les tests sur deux sites, explique Alejandro Adehoza, chargé du chantier chez Iberdrola, le troisième sera prêt fin janvier. » Neuf aérogénérateurs culminent à 118 mètres de haut comme à Gueltas-Noyal Pontivy. Deux autres situés dans une ligne de passage d'avions de chasse ont été rabotés de 20 mètres.

Outre Kergrist, la préfecture a délivré des permis de construire pour les sites de Ménéac-Mohon (6 éoliennes), Guern (4), Séglien (6), Mauron (2), Roudouallec (7), Silfiac (4) et Guéhénno (3). « L'ensemble représente une puissance de 78,7 mégawatts, indique Claudine Toureaux, chargée d'instruire les dossiers à la DDE. 15 autres permis sont en cours d'examen pour une puissance de 99,9 mégawatts dont le projet de Crédin-Pleugriffet qui devrait être le plus gros site jamais installé dans le département avec 22 mégawatts. »

Fracture Nord-Sud

Pour accompagner le développement de l'éolien, la préfecture a créé un pôle « énergies renouvelables et économies d'énergie ». Sa toute première mission : l'élaboration d'un schéma départemental de recommandations pour l'implantation des éoliennes pour éviter la multiplication anarchique de machines.

Dans un document publié en septembre 2005, Élisabeth Allaire, préfet du Morbihan, rappelle les objectifs de la Bretagne « qui vise une production de 1 000 mégawatts d'ici 2010. Dans ce contexte, il est réaliste pour le Morbihan de se fixer un objectif de production compris entre 220 et 270 mégawatts d'ici 2010. » Depuis, ces chiffres ont été revus à la hausse. À l'issue de sa réunion du 4 novembre dernier, le pôle « énergies renouvelables » a fixé la barre à 300 mégawatts.

Le département a été divisé en zones favorables, peu favorables ou carrément interdites aux éoliennes. La zone littorale et plus généralement la partie sud de la voie express Lorient-Vannes sont marqués en rouge vif. Touche pas à ma côte ! Pas question d'y voir l'ombre d'une pale, hormis dans trois communes Muzillac, Ambon et Lauzach. Cette fracture éolienne émeut des élus du nord du département. Philippe Laurenceau, maire de Gueltas, déplore « la frilosité de nos collègues élus du sud du département pour accueillir des projets éoliens ».

source : Ouest France 13.1.06 - Lorient et sa région

Tizinissa
13/01/2006, 09h01
Bonjour Mancelle,

Je connais pas personellement la Bretagne, mais sur la carte elle a effectivement des conditions presque ideal pour profiter de l'energie eolien !!

Mais Attention, ca va changer completement le beau paysage de la ragion, les rapteurs vont etre plantés partout et sur des Hectares, bientot tu auras l'impression que ses rapteurs poussent sur les champs tout comme le blé ou le mais ;) et sans parler du bruits !!

Je veux pas dessiner un tableau noir sur l'eolien, au contraire !! mais l'article ne parle point des cotés negatif et des mesures prises pour les attenuer, il parle pas des Hectares necessaires et comment les societés vont-ils les aquerir et surtout il ne donne aucun avis d'un des personnes qui habite directement a coté de l'un de ses rapteurs ...

J'espere que la region ou ils vont s'implanter est deserte ;)

PS: mes soucis proviennentt essentiellement des consequences de la meme politique en Alemagne!! a present il y un grand nombres de paysans de ces regions "touchés" par l'elien qui se sont formés sous differentes associations pour faire face aux plans du gouvernement et des communes dans ce sens.

Cookies