PDA

Voir la version complète : Mercedes cl 65 Amg


Page : [1] 2

absent
27/11/2009, 15h00
MERCEDES-BENZ
CL
(W215) 65 AMG

43 CV FISCAUX
CARACTERISTIQUES TECHNIQUES
MERCEDES CL65 AMG
Moteur: V12, 36 s, 2 turbos, longitudinal AV
Cylindrée en cm3: 5 980
Puissance ch DIN à tr/mn: 612 à 4 800
Puissance/litre (en ch DIN) : 102,34
Couple maxi en mkg à tr/mn: 102 de 2 000 à 4 000
Transmission: AR, BA 6 rapports
Poids (Données constructeur en kg): 2 155
Rapport poids/puissance en kg/ch DIN: 3,52
PERFORMANCES
Vitesse maxi en km/h: 250
1 000 m DA en secondes: 22
400 m DA en secondes : ND
0 à 100 km/h en secondes: 4,4

http://img134.imageshack.us/img134/4124/620706c2003cd4611139mid.jpg


http://img214.imageshack.us/img214/8356/2003mercedescl65amg02m.jpg

http://img134.imageshack.us/img134/9241/2003mercedescl65amg01m.jpg



Il y a encore une vingtaine d'année, la firme Mercedes ne passait pas réellement pour une marque sportive. Elle laissait alors ce rôle au rival BMW qui s'en tirait avec les honneurs sur ses modèles frappés du "M" de Motorsport sur la calandre. Certes, de temps à autre, une petite lueur d'esprit canaille s'emparait des ingénieurs de Stuttgart, comme lorsqu'ils montèrent un gros V8 de 6,3 litres dans la classe S W113. Sensations garanties ! Et puis depuis le temps est passé et les mentalités ont évolué. BMW lorgne depuis sérieusement sur le marché américain et asiatique, et force est de reconnaître que le sport est devenue une notion galvaudée à Munich. Certes, la BMW M3 E46 est toujours une pure merveille, mais la série 7 a perdu de son charme, le futur coupé série 6 qui s'annonce semble en totale rupture avec l'ancienne série 6 des années 70-80 et le Z4 peine à charmer les anciens adeptes du Z3 moins aseptisé et avare en sensations. Mercedes suit une évolution totalement inverse. En effet, Mercedes est revenu avec les succès que l'on connaît à la compétition et après un retour réussi avec la mythique 500E W124, AMG s'est chargé de développer une gamme complète de modèles sportifs tous aussi excitants et performants les uns que les autres. Même la classe S ou le 4x4 Classe G ont droit à un passage chez AMG. Le coupé CL, prestigieux coupé qui fait référence dans son segment possédait déjà sa variante AMG doté du V8 compressé de 5,5 litres développant entre 476 et 500 ch suivant les autos. Elle demeure toujours une auto démoniaque dotée d'un compromis performances/comportement routier exceptionnel. Mais, voilà, dans le segment des GT prestigieuses à plus de 140 000 euros, ce sont plus les nouveautés produits qui stimulent la demande que la demande qui crée l'offre. Alors AMG et Mercedes ont préféré prendre les devants et anticiper sur la concurrence à venir (nouvelle Ferrari 612 Scaglietti, Aston AM V8…) et ont profité du nouveau V12 biturbo monté dans les Maybach et S, SL et CL 600 pour passer à la vitesse supérieure…

DISCRETE ET ELEGANTE.
Il faut bien le reconnaître, les coupés Mercedes CL possèdent dans la gamme Mercedes une place et une classe à part. Basé sur les Classe S (c'est la même plate-forme de départ), le coupé CL partage l'essentiel de ses mécaniques et de sa technologie et équipements. Toutefois, sur le plan du style, nous sommes très éloignés d'une Classe S à deux portes. Bien que doté de proportions conséquentes, le coupé CL affiche une élégance et une ligne indémodable. Rien à voir avec l'ancienne génération de coupé CL massive de ligne. Le profil très altier du coupé CL annonce ses prestations dynamiques. Avec la version CL65 AMG, le CL poursuit son obsession de discrétion, tout en disséminant ça et là des touches de sport. En effet, AMG a installé de nouveaux bas de caisse, des boucliers avant et arrière spécifiques accueillant notamment à l'arrière les deux doubles sorties d'échappement chromées. Enfin les très belles jantes alu de 19 pouces siglées AMG complètent à merveille la panoplie des modèles ensorcelés par ce spécialiste sportif d'Affalterbach.

INTERIEUR MERCEDES…
Avec AMG, pas d'exubérance dans l'extérieur, mais c'est également le cas à l'intérieur de ce coupé CL65 AMG. Peu de différences en fait que sur un CL600 par exemple, même si l'équipement de série est plus complet (heureusement à ce prix !). Seules quelques touches AMG comme les seuils de portes ou les sièges en cuir Nappa siglés AMG font la différence. L'ambiance très cosy des coupés CL est toujours de mise et énumérer la liste complète des équipements prendrait plusieurs pages. Retenons dans les plus intéressants le système de radar Distronic qui permet de réguler automatiquement la vitesse de l'auto en fonction du trafic, le GPS Comand du dernier cri, les sièges ventilés, chauffants, massant et à mémoire (!)… Tout y est, et seul un client particulièrement exigeant serait déçu, mais heureusement que la liste des options permet de combler les caprices de chacun.

MOTEUR
Voilà la partie la plus intéressante de ce CL65 AMG. Comparé au V12 biturbo installé sous le capot du CL600, ce moteur est très largement retravaillé. Pour commencer, les ingénieurs motoristes ont réalésé le moteur de 5,5 à 6 litres en y ajoutant un vilebrequin longue course. Les pistons forgés ont été renforcés, leurs axes redimensionnés et leur refroidissement par projection d'huile amélioré. Paliers de bielles, culasses optimisées, arbres à cames favorisant les durées d'admission, pompe à huile, soupapes et également turbos sont nouveaux. Face à une telle débauche de contraintes thermiques, l'échangeur frontal gagne 70% en surface, l'alimentation pilotée gagne 3,8 bars et l'électronique est largement revue, pilotage de wastegate en tête. Enfin, l'échappement se termine par des silencieux spécifiques à doubles sorties séparées. Ces moteurs sont assemblés chez AMG par un seul technicien qui appose une plaque avec sa signature. Les performances de ce V12 biturbo appartiennent à une autre planète. A tel point qu'elles ont dû être revues à la baisse car aucune transmission ne le supporterait aujourd'hui. Les 123 mkg de couple potentiels ont été ramenés volontairement à 102 mkg pour que la boîte auto à 5 rapports puisse espérer survivre quelques temps. C'est toute la chaîne cinématique qui a été renforcée pour permettre la longévité des différents organes face aux contraintes imposées par ce V12 démoniaque.

SUR LA ROUTE
Maintenant que la clé est dans ma poche (puisque c'est le principe du Keyless Go, avec la clé dans la poche l'auto démarre et s'ouvre), un seul chiffre martèle mon cerveau : 612 ch, 612 ch, 612 ch… Ce n'est que 10 de moins que le SLR. Certes, l'auto affiche sur la bascule 2,2 tonnes, mais les quelques caractéristiques énumérées par le service presse de Mercedes (3,52 kg/ch, 102 mkg de couple…) en disent long sur le potentiel de l'auto. Rapide coup d'œil sur la ligne toujours aussi élégante de ce coupé étoilé, et je m'installe dans les sièges recouverts de cuir Nappa. Sous mes yeux, c'est l'univers du très grand luxe qui s'étale, sans faute de goût. C'est juste ce qu'il faut. Et si vous trouvez le bois déplacé dans une GT aussi bestiale, rien ne vous empêche d'opter pour des parements en carbone, en alu, ou même en pierre ! Avec mon pouce droit, je presse le bouton de démarrage situé sur le sélecteur de la boîte auto, et soudain un grondement envahit le CL65 AMG. Le V12 " glougloute " à souhait, et annonce haut et fort ses 612 ch. Pied sur le frein, levier sur Drive et je laisse glisser le CL seul sur quelques mètres, puis je prends la mesure. Surprise, la cavalerie est facilement maîtrisable. A allure raisonnable, le CL65 AMG se conduit comme n'importe quelle auto. Le couple gargantuesque est évidemment très présent et contribue pour beaucoup au confort de conduite. Sur le compteur, siglé AMG, la graduation grimpe jusqu'à 360 km/h ! Pourtant, le CL65 AMG est bridé électroniquement à 250 km/h. Toutefois, les passionnés pourront en option lever la bride en demande spéciale à l'usine AMG. A la première longue ligne droite venue, il est tentant d'écraser la pédale d'accélérateur sans retenue… ouch ! Quelle poussée ! Je suis littéralement collé dans le siège, et je peine à retenir ma tête qui me semble peser des tonnes à cet instant. La poussée est très forte et semble ne jamais pouvoir s'essouffler. Et pendant que mon corps subit la violence du V12 biturbo, mes tympans profitent de la sonorité de ce dernier, même si l'isolation phonique du CL65 AMG est trop poussée et feutre les cris issus du compartiment moteur. Très agréable également les commandes au volant de la boîte qui feraient presque penser à une boîte séquentielle. Le châssis bardé d'électronique et d'assistance à la conduite est une pure merveille. Il réussit l'impossible, puisque les 2,2 tonnes semblent oubliées et autorise une belle vivacité. Certes, sur les courbes serrées, lorsque l'on remet brutalement les gaz, l'ESP se déclenche pour assister le conducteur imprudent, mais globalement c'est le sans faute. Même les freins sont puissants et endurants, bien qu'un essai intensif prolongé sur circuit, permettrait de mieux s'en rendre compte. Revenant à allure normale, je m'autorise le luxe d'une dernière accélération dantesque pour effacer quelques autos sur la route qui n'ont certainement pas du me voir passer…

:: CONCLUSION
ce V12 biturbo de 612 ch est performant et séduisant. Un collector à posséder pour ceux qui peuvent…

absent
27/11/2009, 15h08
la fiche technique a l'air parfaite.....reste plus qu'a la voir sur un circuit, j'ai dans l'idée que ça tenue de route sur sol gelé n'est pas au top !:confused:

absent
27/11/2009, 15h18
la fiche technique a l'air parfaite.....reste plus qu'a la voir sur un circuit, j'ai dans l'idée que ça tenue de route sur sol gelé n'est pas au top !:confused:effectivement la fiche technique est parfaite ...
l'accélération est fulgurante elle te colle au siège (sur circuit) .....


je vais me faire taper sur les doigts ..... :mrgreen:
j'avais oublier la source ... automobile - sportive

absent
27/11/2009, 15h23
C'est vrai, les capacités du Moteur on de quoi nous laisser GAGA:mrgreen:

momo.05
27/11/2009, 15h48
l'accélération est fulgurante elle te colle au siège

z'en veux!;)

absent
27/11/2009, 15h53
z'en veux!;)

attend demain avec ma deuch .... :mrgreen::twark:

momo.05
27/11/2009, 15h53
hihihihiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii:mrgreen:

absent
27/11/2009, 16h01
c'est vrai qu'une deuch comparé à ce bolide ca na rien à voir ...

en tout cas ma deuch est décapotable pas d'excès de vitesses et en plus ti profite du paysage ... bon ta le dos cassé mais ma3liche ..... :mrgreen:

momo.05
27/11/2009, 16h03
ben c'est po pareil..............l'ideal c'est d'avoir les 2!:mrgreen:

absent
27/11/2009, 17h08
Il nous faut un sous-forum Automobile
y a tellement de belles bagnoles que j'aimerai poster

absent
01/12/2009, 19h41
MERCEDES CLS 63 AMG

http://img412.imageshack.us/img412/1038/mercedesclasseclscls63a.jpg


http://www.motorlegend.com/video-voiture/mercedes-cls-63-amg/240.html

Présentation
Dévoilée en septembre 2004, la Mercedes CLS a étonné, et détonné dans le paysage. Mercedes, plutôt connu pour son conservatisme, avait osé concevoir une berline à quatre portes et quatre places affûtée comme... un coupé. Des lignes tendues, acérées, un pavillon bas, plongeant, faisant fi des basses questions d’habitabilité. Certes, la garde au toit, à l’arrière, est le cadet de ses soucis. Mais ce petit détail mis à part, cinq personnes peuvent trouver place tout à leur aise dans cet étonnant coupé. Et c’est tout l’intérêt d’un concept qui a connu un succès au-delà de toute espérance.

Avec ses allures franchement sportives, la CLS se montrait tout à fait à la hauteur de ses aspirations dans sa version 500, et plus encore dans sa version Mercedes CLS 55 AMG. Un V8 de 476 chevaux, ça imposait le respect. Mais, Mercedes, dans son souci de ne pas se laisser distancer par ses rivaux historiques, BMW et Audi, dans la course à la puissance, vient de porter un grand coup. Un nouveau V8, à quatre soupapes par cylindre celui-là, à la cylindrée nettement plus étoffée (6,2 litres), avec à la clé la bagatelle de 514 chevaux ! La fameuse BMW M5 est battue de 7 chevaux, et l’Audi S6 n’a pas encore pris la route qu’elle est tenue en respect, loin, très loin, avec 435 chevaux. Seulement ! Ainsi, Mercedes peut-il se targuer de proposer le V8 atmosphérique le plus puissant du marché. Rien de moins... Avec une boîte automatique 7G-Tronic recalibrée pour l’occasion, et un châssis doté des spécifications les plus sophistiquées, la Mercedes CLS 63 AMG promet d’être un formidable avion de chasse...

absent
10/12/2009, 12h16
Mercedes cls


http://img26.imageshack.us/img26/4083/28gv.jpg



http://img32.imageshack.us/img32/6863/mercedesclasseclscls350.jpg


Présentation
Mercedes avait choisi Cinecittà, capitale du cinéma italien dans les années 50 et 60, pour lancer sa nouvelle CLS : un clin d’œil aux coupés et cabriolets de la Dolce Vità qui connurent une certaine gloire dans les mêmes années mais qui, à l’image de l’industrie du cinéma transalpin, ne sont plus que l’ombre d’eux-mêmes. Mercedes n’a aucune intention de se laisser décliner sur la même pente avec ses berlines ou ses coupés et ose créer un nouveau concept, celui du Coupé 4 portes. Cette nouvelle solution devrait plaire aux désabusés des berlines traditionnelles qui ne veulent pourtant pas verser dans le coupé 3 portes trop étriqué.

Basée sur la plate-forme d’une Classe E, cette Mercedes CLS est encore plus imposante avec 9 cm de plus en longueur (4,91 m), 5 cm de plus en largeur (1,87 m) mais seulement 1,40 m de hauteur (5 cm de moins). Original, séduisant et sans compromis, ce coupé 4 portes CLS est propulsé soit par un nouveau V6 tout alu de 3.5 l développant 272 ch ou par le classique V8 de 306 ch coupleux à souhait. Les amateurs de sensations fortes et de sportivité devront attendre février 2005 pour la version 55 AMG développant 476 ch avec le V8 Kompressor de 5.3 l. Quant aux conducteurs soucieux de la consommation, ils patienteront encore une petite année pour goûter les « délices » du gazole avec un nouveau V6 de 3.2 l et environ 280 ch. Précisons enfin qu’il n’est pas prévu de monter un V12 dans la Mercedes CLS.




Design
Partant du constat que la berline traditionnelle avec ses quatre portes et sa malle arrière trouve de moins en moins de clients, Mercedes tente de relancer son attrait par un design innovant et dynamique, ne manquant pas d’élégance tout en conservant les atouts d’habitabilité et d’accessibilité propre à ce type de carrosserie. On avait eu un avant-goût de ce nouveau concept au salon de Francfort, il y a un an, avec la Vision CLS qui avait séduit par ses proportions inédites et son grand toit panoramique en verre. Si ce dernier n’a pas été repris dans la CLS de série (sa courbe vers l’arrière laissait insuffisamment de garde au toit), l’ensemble du concept-car se retrouve aujourd’hui dans la voiture de série présentée au Mondial de Paris.


Sur la base de la plate-forme d’une Classe E, les designers-maison ont choisi d’abaisser la hauteur de caisse et le châssis, de l’élargir tout comme les voies avant et arrière et de l’allonger pour lui donner un dynamisme qui rappelle une Jaguar dans sa partie arrière qui n’en finit pas de finir tout en s’abaissant vers le sol. De trois quart arrière, c’est tout simplement un coupé CL que l’on reconnaîtra alors que le coup de gouge qui court tout au long des flancs en prenant naissance sur l’arche des roues avant signe sans coup férir le meilleur des coupés des carrossiers allemands et français de l’entre-deux guerre. Le traitement des portières, au nombre de quatre donc, est très original aussi avec ces lignes incurvées vers l’arrière. Plus classique, la face avant inaugure le nouveau code Mercedes avec ses phares qui s’étirent et abandonnent définitivement le style cacahouète... Les plus puristes pourront critiquer le montant central, entre les deux portes qui, malgré sa discrétion, brise un peu la pureté de la courbe du pavillon, mais il faut concéder aux designers de Mercedes une belle réussite dans cette synthèse entre berline et coupé.

http://img245.imageshack.us/img245/6863/mercedesclasseclscls350.jpg



http://img245.imageshack.us/img245/1959/mercedesclasseclscls350f.jpg


Habitacle
Difficile de ne pas être convaincu par ce qui est plus qu’un exercice de style, une vraie solution de design qui permet de bénéficier du meilleur du coupé et de la berline : quatre portes, quatre places et un vrai coffre de 500 l. Il faudra tout de même accepter ses dimensions très imposantes avec 4,91 m de longueur, soit 9 cm de plus que la Classe E pour un empattement identique de 2,85 m, une largeur de 1,87 m (5 cm de plus) mais seulement 1,40 m de hauteur (5 cm de moins).

Une fois bien calé dans les sièges, dans une position intermédiaire entre une berline et un coupé, on retrouve l’environnement familier des Mercedes avec une large planche de bord et une console centrale de taille respectable qui se prolonge entre les deux places arrière. Un seul bémol dans cet univers luxueux mais pas ostentatoire : le faux bois fait vraiment trop « plastoc » pour une voiture de cette classe, surtout en comparaison avec la sellerie tendue de cuir de très belle facture (1 800 €). Aucun problème d’habitabilité, même à l’arrière : la CLS est une vraie berline confortable, et la ligne surbaissée du toit, avec ses petites fenêtres latérales de coupé, ne gêne aucunement la vision panoramique. Certains autres coupés allemands aux fenêtres en meurtrières feraient bien de s’en inspirer...



Moteur

Comme si la nouveauté du concept ne suffisait pas, Mercedes profite du lancement de cette CLS pour inaugurer un nouveau moteur V6 de 3.5 l tout alu à double arbre à cames, quatre soupapes par cylindre et calage variable en continu à l’admission comme à l’échappement, une première sur un V6. D’un rendement particulièrement bon, il développe 272 ch à 6 000 tr/mn (régime maxi de 6 500 tr/mn) et un couple constant de 350 Nm entre 2 400 tr/mn et 5 000 tr/mn : de quoi assurer de belles reprises (60 à 120 km/h en 6,9 s) et quelques accélérations de premier ordre (0 à 100 km/h en 7 s).

Chantant comme un V8 à bas régime et dans les relances, ce V6 se fait sifflant et nerveux à haut régime, à l’image d’un six cylindres en ligne. Une belle réussite dans sa vivacité, l’absence d’inertie et sa relative sobriété (10,1 l/100 km en usage mixte). Il faut dire qu’il est aussi très bien servi par une nouvelle boîte auto à 7 rapports (pas un de moins !) qui favorise les consommations basses. Comme à l’habitude, la position de passage des vitesses séquentielles ne sert pas à grand-chose et il faudra préférer le programme « Sport » qui permet d’utiliser toute la plage de régime moteur. Cette boîte est aussi montée avec le V8 de 5.0 l de la version CLS 500 bien connu dans le reste de la gamme Mercedes.

momo.05
10/12/2009, 12h20
t'arretes toi de nous montrer des belles woitures!:rolleyes: :mrgreen: :mrgreen:

absent
10/12/2009, 12h23
j'adore mais c'est pas de ma porter .... c'est pour ca que je me suis rabattu sur la deuch .... bein quoi elle jolie aussi ma deuch .... :lol:

Djamila1961
10/12/2009, 12h41
Ha la deudeuche, que de souvenirs et quelle voiture :rolleyes:

j'en ai fais du chemin avec

on a revendue la DS, la BAGHEERA

mais pas la deudeuche, pas question :evil:

j'la garde celle là :mrgreen:

ho que oui qu'elle est jolie la deudeuche misn'thmourth ;)

Scootie
10/12/2009, 12h43
Mercedes cl 65 Amg

Misn, t'as parlé de tout sauf du prix ........... le zéro de ton clavier est cassé ??? :mrgreen:

Djamila1961
10/12/2009, 12h45
hello scootie

est ce bien nécessaire de parler du prix ?

ça va refroidir les ardeurs là :mrgreen:

absent
10/12/2009, 12h50
ho que oui qu'elle est jolie la deudeuche misn'thmourth ;)

au moins une femme qui aime ma deuch .... aller viens Djamila prend place ont va s'faire une ptite balade ... ;):lol:

azul a da Scootie ...... le prix avava yavava ......:lol:
les chiffres se sont barrés ... tellement ils ont flippés :mrgreen:

Djamila1961
10/12/2009, 12h52
j'arriveeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee

roule misn'thmourth :mrgreen:

momo.05
10/12/2009, 12h53
le zéro de ton clavier est cassé ???

:mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

j'arriveeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee

roule misn'thmourth

tu crois que j't'ai pas vu toi!:evil: ti files derriere tisuite!:evil: :lol:

Scootie
10/12/2009, 12h54
ha, voilà pourquoi ........... y en a bezzaf les doros :mrgreen:

Sinon, j'aime bien aussi les belles voitures mais j'ai horreur qu'elles soient trop puissantes car ça n'a pas de sens là où les limitations de vitesse sont partout.

De plus, ce sont de vrais tombeaux roulants car quand on est entouré de tout ce luxe doublé de puissance, on "s'oublie" très vite et le risque de commettre l'irréparable est grand.

P.S: sorry Misn, y a pas que le prix qui refroidit :mrgreen:

Djamila1961
10/12/2009, 12h55
m'en fout, c'est plus marrant derrière :mrgreen:

absente
10/12/2009, 12h56
für 219.555 Euro.:22: :22: :22:

momo.05
10/12/2009, 12h57
m'en fout, c'est plus marrant derrière

moueh c'est ca oueh!!!!!!!!!!!!!!!!:14: :72: :72: :72:

Scootie
10/12/2009, 12h57
für 219.555 Euro

Mit oder ohne Mwst ? :mrgreen:

Avec ou sans tivia ?

absente
10/12/2009, 12h59
Mit---avec mais ici elle n est que de 16%;)

Scootie j ai fit un tour par chez toi en debut de semaine au volant d un bolide...et c est vrai qu on a tendance á s oublier..tellement on est bien dedans. Par contre sur les autoroutes vers chez moi, c est le pied !!!!!!!!!!

Djamila1961
10/12/2009, 12h59
moueh c'est ca oueh!!!!!!!!!!!!!!!!:14: :72: :72: :72:

j'parie que tu penses à la même chose que moi je pense toi :mrgreen:

219.555 Euro

je laisse tomber la conversion en francs là :22:

vive la deudeuche :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

absent
10/12/2009, 13h01
non non Scootie c'est un plaisir de conduite je te l'assure ....
le silence allié à la puissance c'est un plaiZzir .....:mrgreen:

Djamila ti monte devant la deuch c'est 110 maxi .... :mrgreen:

bien vue Hellas ..... ;)

khalti .... alors ca donne quoi devant .... :lol:

Djamila1961
10/12/2009, 13h04
Djamila ti monte devant la deuch c'est 110 maxi

110 ouaaaaaaaaaaaaa

mais elle fonce la tienne !!!!!:mrgreen:

de toute façon après 110 moi j'ai peur alors c'est parfait :lol:

absent
10/12/2009, 13h05
ma preference va pour le cl 65 Amg ...... celui qui fait des 360 ..... :mrgreen:

Cookies