PDA

Voir la version complète : Ali Amrane - Ssaweleγ


absent
28/11/2009, 04h12
Ali Amrane - Sawlagh

http://www.wat.tv/swf2/115178Qn90kAS1046268

Amzun d afriw di lexrif
Neγ d aclim yewwi wasif
Tar’wih’t-iw ad-tettizz’if
Nt’arreγ
Ufiγ-d iman-iw di rrif
Xdemeγ neγ qimeγ kifkif
Ad-yettnicci felli lh’if
Uggadeγ
-
Ssaweleγ,
Ulac wi d-yerran awal
Tγesbem akk tesεam lecγ°al
Teğğam-i weh’di di tt’lam
Ssaweleγ,
Ttr’ağuγ yettεeddi lh’al
Nekk εyiγ, netta mazal
Afus-nnwen ur t-id-tefkam
Anefet-iyi kan
-
Maçi d ss’wab i xuss’eγ
Neγ d tiselbi i selbeγ
‘G γuraf n zzman i h’es’leγ
d tawaγits
ufus-iw ur d-uğiweγ
yar tilufa ttqabaleγ
ma maççi di zzher’ i tent-uγeγ,
d ddunit
-
Ssaweleγ,
Ulac wi d-yerran awal
Tγesbem akk tesεam lecγ°al
Teğğam-i weh’di di tt’lam
Ssaweleγ,
Ttr’ağuγ yettεeddi lh’al
Nekk εyiγ, netta mazal
Afus-nnwen ur t-id-tefkam
Anefet-iyi kan
-
ziγ d awal ikk°en-iεmer’en
di litteε kan i tzemrem
mi d-tewwed’ teg°nitt yesd’en
txemtem
tettuggadem γuri ad-tmuqelem
ad yexs’er lxat’er-nnwen
terram akk° iman-nnwen
ur teεlimem
-
Ssaweleγ,
Ulac wi d-yerran awal
Tγesbem akk tesεam lecγ°al
Teğğam-i weh’di di tt’lam
Ssaweleγ,
Ttr’ağuγ yettεeddi lh’al
Nekk εyiγ, netta mazal
Afus-nnwen ur t-id-tefkam
Anefet-iyi kan

Traduction

Comme une feuille d’automne,
Comme un brin de paille que l’eau emporte,
Mon âme erre,
Je me meurs.
Je me suis retrouvé seul,
Que je trime, que je m’abstienne
Sans relâche, le dénuement guette,
J’ai peur.
-
J’ai appelé,
Personne n’est venu,
Vous étiez tous affairés,
Vous n’aviez pas un instant
J’ai appelé,
J’ai marché tard dans la nuit,
Où étiez vous, quand sur les routes
Je vous cherchais ?...
Entendu, braves amis !
-
Non, je n’ai pas perdu le bon sens,
Et la raison encore moins !
Je suis piégé par les temps Inextricables
Je n’ai pas cherché, non plus,
Les tourments qui me harcèlent.
Si ce n’est pas de la malchance, çà !!
Chienne de vie !
-
J’ai appelé,
Personne n’est venu,
Vous étiez tous affairés,
Vous n’aviez pas un instant
J’ai appelé,
J’ai marché tard dans la nuit,
Où étiez vous, quand sur les routes
Je vous cherchais ? ...
Entendu, braves amis !
-
Finalement, vous n’êtes que de beaux parleurs,
Disponibles lorsque tout va bien,
Mais dès que les vents tournent,
Vous vous terrez.
Vous n’osez me regarder,
De peur que votre bonne conscience soit troublée
Devant ma déchéance,
Vous feignez l’ignorance
-
J’ai appelé,
Personne n’est venu,
Vous étiez tous affairés,
Vous n’aviez pas un instant
J’ai appelé,
J’ai marché tard dans la nuit,
Où étiez vous, quand sur les routes
Je vous cherchais ? ...
Entendu, braves amis !

momo.05
28/11/2009, 07h56
mon dieu que c'est beauuuuuuuuuuuu.........merci toi!;)

doudou33
28/11/2009, 08h03
il s'adresse a toi aussi momo ,c'est plutot une triste constatation ,les amis on a pleins "quand on est pas dans le besoin"

momo.05
28/11/2009, 08h11
l'a une belle voix n'empeche.............;)

absente
28/11/2009, 08h14
Ali Amrane, ....c que j l'adore !

Je l'ai raté au pays.......j'espère q j'aurai l'occasion de le voir ici...(mais pr l moment j crois qu'il y a pas d concert d prévu par lui)

sam87
28/11/2009, 13h58
sahit Atakor...................

Mirages
30/11/2009, 08h51
une superbe chanson, que j'ecoutais en boucle un temps!

oui! il a une superbe voix, la musique et les paroles aussi sont super beaux.... et parlant!


Merci Atakor

Cookies