PDA

Voir la version complète : Grippe A : la campagne de vaccination commencera la première semaine de décembre en A


rayhana
01/12/2009, 06h04
En Algérie, la vaccination contre la grippe A H1N1 débutera cette semaine. L'annonce a été faite, lundi matin, par le ministre de la Santé Saïd Barkat, sur les ondes de la radio Chaîne III. Selon le ministre, 900.000 flacons sont d'ores et déjà arrivés en Algérie, pour la première semaine de vaccination.
M. Barkat a précisé que « la vaccination s'étalera dans le temps sur 4 à 5 mois, en plusieurs tranches ». D'ici janvier, un million de doses seront utilisées, puis quatre millions d'ici février, et jusqu'à 20 millions au mois de mai. L’arrivage de ces 20 millions de doses commandées par l’Algérie s’effectuera en cinq moins. Un million de doses est attendue en janvier, 4,2 millions en février, 5 millions en mars, 5 millions en avril et 3,9 millions en mai, selon le ministre.
M. Barkat a également ajouté, dans une conférence de presse lundi après-midi, qu’un plan de vaccination contre la grippe porcine a été élaboré par son département, précisant que la vaccination est "gratuite" et "nécessaire" pour les populations particulièrement exposées, notamment le personnel de la santé, les femmes enceintes, l'entourage des enfants de moins de 6 ans et les malades chroniques. Le ministre a indiqué que la vaccination contre la grippe A/H1N1 aura lieu dans des centres de vaccination, comme les PMI (protection maternelle et infantile), les unités de médecine préventive, les unités de médecine du travail, de dépistage et de suivi.
D’autres centres de vaccination pourront être réquisitionnés en fonction des besoins et de l’évolution de la maladie. Le ministère de la Santé a mis en place un dispositif de prise en charge constitué de 156 services de référence et 34 postes sentinelles. Les effectifs mobilisés en milieu scolaire comprennent 2.051 médecins, 595 psychologues et 2.480 paramédicaux, a-t-il ajouté.
Dimanche, 25 nouveaux cas de grippe A ont été enregistrés, ce qui porte à 299 le total des personnes atteintes du virus dans le pays dont trois sont décédées.

TSA

Zacmako
01/12/2009, 07h52
Saïd Barkat, ministre de la Santé à propos de la grippe A/H1N1
“La campagne de vaccination débutera cette semaine”

Sans tirer la sonnette d’alarme, le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Saïd Barkat a rassuré qu'il n'y a pas d'inquiétude sur la prise en charge de l'épidémie en annonçant, lors d’une conférence de presse tenue au siège de son ministère, le début de la campagne de vaccination. “Nous avons reçu les premiers vaccins, au total 900 000 flacons des laboratoires européens, et la campagne débutera au cours de cette semaine”, tout en précisant que “les premiers vaccins seront administrés au personnel de la santé en premier lieu, ainsi qu’aux employés des aéroports et ceux activant dans le secteur de l’enseignement.”

Le ministre avait affirmé il y a quelque temps, que l’OMS a revu à la baisse la demande de l’Algérie en vaccins, passant de ce fait de 60 millions de doses à 20 millions. Sur ce volet, le ministre souligne que “la campagne de vaccination durera entre 4 et 6 mois, en plusieurs étapes et selon la progression de la pandémie”.
Le ministre rappellera que les trois premiers cas mortels confirmés dans le pays concernent une femme de 50 ans décédée à la suite des complications liées à son état de santé, à Biskra, et une jeune femme de 27 ans ainsi que son bébé à Oran, ces derniers sont originaires de Relizane. Au total, près de 300 personnes sont atteintes de la grippe A/H1N1 en Algérie. Hier, 25 nouveaux cas ont été confirmés par le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière. Les cas ont été enregistrés à Alger (11), dont un homme âgé de 45 ans récemment revenu du Soudan, un adolescent âgé de 17 ans, un garçon de 13 ans, une adolescente âgée de 14 ans et un bébé de 4 mois. Deux cas ont été découverts à Sétif et deux autres à Batna, dont une fille de 12 ans. A Annaba, une femme de 25 ans et une fillette d’un an ont été atteintes par le virus de la grippe A.
Un cas a été confirmé respectivement à Aïn Témouchent, Blida, Constantine, Guelma, Tamanrasset, M'sila, Tiaret et Boumerdès.
A une question concernant l’urgence de passer à la campagne de vaccination et le peu de doses réceptionnées, le ministre martèle : “En France, où la pandémie est plus grave, cela fait une semaine qu’ils ont entamé la campagne de vaccination. Chez nous et d'ici janvier, un million de doses seront utilisées, puis quatre millions d'ici à février, et jusqu'à 20 millions au mois de mai.” Concernant l’efficacité du vaccin, Saïd Barkat est formel : “Tous les pays touchés par le virus A/H1N1 ont acheté le vaccin, alors pourquoi serions-nous les seuls à déroger à la règle.”
Abordant le sujet de la prévention, le ministre de la Santé a tenu à rappeler le respect des règles d’hygiène, afin de permettre de réduire le risque de transmission notamment en se lavant les mains plusieurs fois par jour, l’utilisation des mouchoirs jetables, appelant à l’occasion toute personne ressentant une forte fièvre à composer le n° Vert 30 30.
Saïd Barkat a aussi tenu à préciser que “tous les aéroports internationaux sont équipés de caméras thermiques et la disponibilité de quelque 60 millions de masques chirurgicaux.” Le ministre a précisé que “toutes les personnes atteintes sont actuellement prises en charge par les centres de référence, où les premiers soins leur sont prodigués par des équipes compétentes”, tout en affirmant que “tout est mis en œuvre pour contrer le propagation du virus, notamment au niveau des aéroports, où des équipes d’experts sont en place pour prévenir et détecter d’éventuelles personnes atteintes afin de les prendre en charge.”
Le ministre a signalé qu’un dispositif de prévention spécial a été mis en place à l’intérieur des écoles et dispositif spécial sera donc mis en place dans les prochains jours pour le retour des hadjis.
La Dêpeche de Kabylie

Inata
01/12/2009, 17h57
“les premiers vaccins seront administrés au personnel de la santé en premier lieu, ainsi qu’aux employés des aéroports et ceux activant dans le secteur de l’enseignement.”
où se situent les enfants et les personnes âgées? avant ou après mort!

Walidk
01/12/2009, 18h14
Est-ce qu'on nous obligera à nous vacciner?

Inata
01/12/2009, 18h32
hello walid,

J'espère que non, vu les effets secondaires dont certains soufrent; qui prendrait cette responsabilité?!!

Walidk
01/12/2009, 18h43
J'espère que non, vu les effets secondaires dont certains soufrent; qui prendrait cette responsabilité?!!
Y aura toujours des imbéciles pour forcer les gens à le faire......imagine les élèves au lycée.....ils vont être obligés de le faire sous prétexte qu'en évitant de se vacciner ils risquent de contaminer leurs camarades....

Inata
01/12/2009, 21h37
walid,

Encore faut t il qu'ils aient assez de vaccins pour les élèves! puisqu'ils ne parlent que de ceux activant dans le secteur de l’enseignement, c'est de lycéens dont ils parlent?

Le ministre avait affirmé il y a quelque temps, que l’OMS a revu à la baisse la demande de l’Algérie en vaccins, passant de ce fait de 60 millions de doses à 20 millions.ce n'est pas assez me semble t il!

Walidk
01/12/2009, 21h43
Mais 60 millions de doses c'est plus que la population algérienne.....

Inata
01/12/2009, 22h52
Et 20 ce n'est pas assez!!

Cookies