PDA

Voir la version complète : Grippe A : L’Algérie compte ses morts


absente
03/12/2009, 09h25
QUATRE NOUVEAUX DÉCÈS DONT 3 FEMMES ENCEINTES

Les victimes paient le prix des tergiversations et promesses non tenues concernant l’achat du vaccin contre la grippe A.

L’inévitable semble être atteint en Algérie. Le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière a annoncé que quatre nouveaux cas mortels de grippe A /H1N1 ont été confirmés hier.

Le premier cas concerne une femme, 21 ans, hospitalisée au niveau d’un service de référence à Biskra.
Le second cas est une femme de 33 ans, enceinte à terme de 34 semaines, hospitalisée à Alger.
Le troisème cas est une femme de 43 ans enceinte de 24 semaines et présentant une grossesse à haut risque, également hospitalisée à Alger.
Ces trois cas étaient sous traitement antiviral.
Enfin, la quatrième victime est un homme de 37 ans résidant à Constantine.

La liste s’allonge pour atteindre, de ce fait, sept décès, dont trois femmes enceintes.
D’autre part, le ministère a fait état de la confirmation de pas moins de 36 cas mardi1er décembre.

Il s’agit de 10 cas recensés à Alger et concernant trois femmes âgées de 63, 43 et 34 ans; cinq hommes âgés de 72, 47, 39, 31 et 22 ans; un adolescent de 16 ans et un enfant de sept ans.

Le virus a été également relevé sur sept personnes à Constantine à savoir, deux jeunes femmes âgées de 27 et 20 ans, une fillette âgée de 11 ans, un homme âgé de 36 ans, deux garçons âgés de sept ans et un adolescent de 17 ans.

Deux autres cas ont été confirmés à Sétif concernant deux jeunes hommes de 35 et 20 ans.
Trois cas ont été confirmés dans chacune des wilayas de Batna, M’sila et Biskra.

Pour la première, il s’agit d’un jeune homme de 27 ans; un adolescent de 16 ans et une adolescente de 16 ans également. Pour la deuxième, il s’agit de trois jeunes femmes âgées respectivement de 17, 19 et 20 ans
Dans la troisième wilaya, c’est une jeune femme de 29 ans, une autre de 20 ans et un jeune homme âgé de 29 ans qui ont été infectés par le virus pandémique. Tizi Ouzou, elle aussi, a enregistré deux cas relatifs à un homme de 42 ans ainsi qu’une fillette de neuf ans.

Cinq autres wilayas ont enregistré des cas de contamination avec un cas dans chacune d’elles. Il s’agit d’une femme de 56 ans à Annaba, un homme de 42 ans à Bouira, une enfant de quatre ans à Djelfa, une jeune homme de 27 ans à Ghardaïa et enfin une jeune femme de 32 ans à Oran.

Ces nouvelles contaminations qui surviennent après les 25 cas qui ont été enregistrés dimanche dernier allongent la liste du total cumulé des cas confirmés au mardi 1er décembre 2009 à 335 avec, en plus, quatre cas mortels.

Le temps est, plus que jamais, à l’alerte. En effet, les dernières semaines ont connu une courbe sans cesse ascendante en matière de confirmation de personnes infectées.

Jugez-en: entre le 20 juin dernier, date de la confirmation du premier cas de grippe porcine en Algérie, et le 25 octobre, soit une période de quatre mois, 63 cas uniquement ont été enregistrés et dont la majorité est constituée de cas importés d’Espagne, de France et des Etats-Unis d’Amérique.

En parallèle, et seulement pour le mois allant du 25 octobre au 25 novembre, le ministère a reconnu l’installation effective d’une épidémie de grippe A/H1N1 en Algérie et ce, avec la confirmation d’une circulation autochtone et active du virus. Ce mois, à lui seul, a vu l’enregistrement de 151 cas.

Quant à la journée du 26 novembre, elle a été, pour ainsi dire, un tournant dans la transmission du virus avec le recensement de 47 personnes infectées en plus des trois premières pertes humaines liées au virus H1N1.

Dans tout cela, ce qui prête sérieusement à l’inquiétude, est que le nombre de cas de transmission autochtone est devenu beaucoup plus important que celui des cas importés.

En outre, les cas locaux ou autochtones ne sont plus localisés à l’ouest, mais apparaissent également à l’est et au centre du pays, à savoir, dans les wilayas d’Alger, Tizi Ouzou, Bouira, Aïn Témouchent et Constantine.
Dans le même chapitre, 27 wilayas au total ont été touchées.

Cela s’explique, en partie, par le fait que la majorité de ces wilayas disposent d’un aéroport assurant le transport vers l’extérieur du pays, notamment l’Europe qui est une région à forte endémicité.

Selon le département de Saïd Barkat, celles qui ont diagnostiqué le plus de cas sont, par ordre décroissant, Alger avec 32,8% des cas, Constantine et Tizi Ouzou avec 10,9%, Aïn Témouchent avec 9,8%, Oran avec 6,9% et Blida avec 6,5%.

Sur le plan clinique, les spécialistes de la santé relèvent que l’infection touche plus particulièrement les sujets les plus jeunes. Cependant, toutes les tranches d’âge sont touchées avec des extrêmes allant de un jour à 78 ans.

Les enfants scolarisés, eux, représentent un taux de 29,9% des cas diagnostiqués. Les mêmes spécialistes ajoutent que l’évolution actuelle de la situation épidémiologique était prévisible avec l’arrivée de la saison automno-hivernale.

Enfin, le ministère de la Santé appelle à l’observance et au respect rigoureux des mesures de protection individuelle qui constituent une barrière essentielle contre la propagation du virus.

Meriam SADAT
L'Expression

mkh
03/12/2009, 11h12
Sachez que quelques fois le remède est plus dangereux que la maladie...

RoboCop
03/12/2009, 16h10
Avec la grippe H one N one, on a occulté la grippe saisonnière qui fait plus de dégâts d’après les vrais spécialistes, en fait, ils ne parlent plus de la grippe aviaire, elle a été éradiquée à ce que je vois. :rolleyes:

ETTARGUI
03/12/2009, 17h10
Robo
Disons qu'elle fait autant de dégâts... Ce qui me choque c'est le titre "l'Algérie compte ses morts" comme s'il s'agissait d'une hécatombe...
Ceci étant, 7 décès pour 335 cas c'est trop ! ça nous donne une mortalité spécifique à la grippe A de l'ordre de 2 pour cent environ, alors qu'elle est de 2 pour mille dans les pays développés... Le nombre de cas est à mon avis sous-estimé. Il parle dans l'article de 335 cas confirmés (comprendre biologiquement), il faudrait peut être estimer le nombre de malades qui n'ont pas bénéficié d'examens de laboratoire, car il est matériellement impossible de faire des analyses à tous les malades qui présentent un syndrome grippal.

Dziriatoon
04/12/2009, 11h07
le vaccin arrivera en Algerie le 7 décembre prochain en attendant les gens meurent..

Cookies