PDA

Voir la version complète : Le GSPC ravitaille Al Qaîda en Irak


morjane
16/01/2006, 18h30
Le GSPC a eu ce triste privilège d'etre classé parmi les premières organisations qui alimentent la nébuleuse d’Al Qaîda et l'arrestation de 163 Algériens interceptés à la frontière syrienne ne risque pas de démentir celà d'autant plus que les liens d’Al Qaîda avec le FIS remonteraient vers le milieu des années 90.

=====

Sous la forte pression américaine, la Syrie tente de se démarquer des assertions de collusion avec la résistance irakienne. Elle démontre sa collaboration dans la lutte antiterroriste. Les militaires et les gardes frontières syriens affirment avoir intercepté 163 islamistes algériens qui tentaient de s’infiltrer clandestinement en Irak entre la chute de Baghdad en avril 2003 et le début du mois de décembre 2005.

Les combattants étrangers arrêtés auraient été remis à leurs pays d’origine soit par le biais de leurs ambassades, soit par celui de «canaux de sécurité». Ce chiffre avancé par les services diplomatiques de Damas et rendu public par l’hebdomadaire international Jeune Afrique l’intelligent daté du 8 au 14 janvier, classe l’organisation islamiste algérienne, le Gspc, en troisième position parmi celles qui alimentent la nébuleuse d’Al Qaîda et la résistance irakienne.

En effet, parmi les 1 315 extrémistes arrêtés à la frontière syro-irakienne, figurent en première position les islamistes jordaniens avec 299 éléments, suivis de 263 Saoudiens et en troisième position les Algériens avec 163 islamistes. Viennent ensuite, 155 Tunisiens, 119 Yéménites, 86 Libyens, 71 Soudanais, 60 Libanais, 35 Marocains et 22 Egyptiens. Le rapprochement et «les échanges» entre l’organisation de Ben Laden et les extrémistes algériens remontent à des années bien avant la création du Gspc et au début de la résistance en Irak contre les forces de la coalition. La ruée «d’Afghans arabes» vers l’Algérie remonte au milieu des années 90, avec le début du terrorisme. En effet, des sources sécuritaires avancent que vers l’année 94, Oussama Ben Laden s’était proposé d’apporter une aide militaire à la guerre sainte en Algérie que menaient alors les extrémistes du FIS dissous. Selon ces sources, Ben Laden s’est engagé auprès de la direction de l’ex-FIS à lui accorder une aide à travers l’acheminement d’un renfort de plus de 300 terroristes de nationalités libyenne, égyptienne et tunisienne, ayant d’abord subi une formation paramilitaire dans les camps de Peshawar, au Pakistan.
Mais c’est avec l’élimination en septembre 2002 de l’émissaire de Ben Laden en Algérie, par les services de sécurité algériens, que la connexion a été faite entre Al Qaîda et le Gspc. Plus tard, Hassan Hattab aurait fait allégeance à l’organisation de Ben Laden.

Cette subordination n’a jamais été confirmée. Pour les Américains, Hassan Hattab est en usurpation de qualité. Selon un rapport américain sur le terrorisme dans le monde, rendu public en avril 2005, la connexion entre les deux organisations terroristes n’a pas été véritablement établie. Le document a en effet rapporté qu’il n’y a aucune preuve tangible de collaboration entre les deux organisations terroristes, Al Qaîda et le Gspc (Groupe salafiste pour la prédication et le combat). «Le nouveau chef du Gspc en Algérie a annoncé son affiliation à Al Qaîda, mais il n’ y a aucune preuve qui confirme l’aide d’Al Qaîda au Gspc», est-il écrit dans ce rapport d’environ deux cents pages qui a consacré de longs passages au réseau de Ben Laden.

«Dans certains cas, Al Qaîda a essayé d’enrôler d’autres groupes extrémistes sous sa bannière, tandis que dans d’autres cas, les groupes ont réclamé l’allégeance à Al Qaîda en dépit du peu de preuves de toute connexion avec les chefs d’Al Qaîda», a jouté le rapport américain. Passant au crible pratiquement toutes les organisations terroristes qui agissent sur la planète, le rapport n’a pas tari d’éloges sur l’Algérie qui a mené une guerre implacable contre le terrorisme durant plus de dix ans. «Le soutien des USA à l’Algérie dans sa guerre contre le terrorisme est fort et continu», souligne le document notant par ailleurs que «l’Algérie a remporté des victoires impressionnantes contre le Groupe salafiste pour la prédication et le combat (Gspc) et les Groupes islamiques armés (GIA).» Dans leur rapport, les Américains ont rapporté que l’Algérie a arrêté plus de 400 terroristes appartenant au Gspc et aux GIA pendant l’année 2004.

Selon les autorités algériennes, moins de 800 terroristes restent actifs en Algérie, sur les 28.000 terroristes qui activaient au milieu des années 90.

Par l'Expression

tamerlan
16/01/2006, 19h04
c'est un regard occidental servant la vision qu'a les usa du monde
ne melangeons pas tout!
le gspc est une chose
al quida est une autre chose ...et elle soutient le gspc
pour les "extremistes" pour reprendre l'expression utilisée par le journal l'expression ....il n'ont aucun lien avec l alquaida et le gspec ni aucune cause a effet que tu reprends automatiquement morjane

les algeriens intercepté et les autres musulmans et arabes sont allé pour defendre un pays ami un pays frere agréssé par des envahisserurs !!

on veut tout melanger maintenant...

ernestito
16/01/2006, 19h17
par quelle genre de défense tamerlan ,celle de se faire exploser au milieu de civils chiites? ou peut etre voit tu en les chiites des ennemis a la bottes des américains ,mais n'oublie pas ils sont majoritaire en irak et comme on dit la majorité a tjrs raison

tamerlan
16/01/2006, 19h50
@ernestito
toi aussi tu es entrain de parler d'autres choses..le texte parle des algeriens depuis avril 2003 les gens des differents pays arabes sont allés pour defendre l'iraq en tant que volontaire contre l'invasion americaine!!

de l a adire que ce sont les memes qui se font explosés etc il y'a tout un fosset ideologique!!

les occidentaux essayent sciemment de melanger le tout!

ernestito
17/01/2006, 18h31
je suis d'accord sur le fait de la résistance contre les USA
Mais malheuresement quand il y a des algériens qui partent combattre c'est souvent des integristes islamistes ,comme en afghanistan dont les pires terroristes qui ont sévit en algérie étaient d'anciens combattants de la guerre afgho-Urss, et l'histoire se répète pour l'irak ;s'est connu

nassim
18/01/2006, 00h02
on veut tout melanger maintenant...
Le GSPC a explicitement fait allégeance à l'organisation de Ben Laden, et je ne pense pas qu'il faille faire Sciences-Po pour s'en rendre compte. C'est la même doctrine sanguinaire. Même le journal l'Expression, très proche des intégristes, ne remet pas en cause cette information.


- merci pour l'info.

tamerlan
19/01/2006, 13h01
j'avais dit plus haut:
"ne melangeons pas tout!
le gspc est une chose
al quida est une autre chose ...et elle soutient le gspc


mais dire que les algeriens qui sont allé en iraq qu au debut de l'invasion font partie du gspc est une absurdité!! ..il ne faut pas faire science po pour le savoir c'est la ou se fait l'amalgame qui essaye de discrediter ceux qui defendent leurs pays et ceux qui les aident!!
l'iraq est un pays envahit et colonisé

ernestito
19/01/2006, 16h23
tout comme ceux qui ont fait l'afghanistan,et ne me dis pas que ce n''est pas la meme chose

tamerlan
20/01/2006, 12h46
@ernestito
il ne faut pas avaler tout ce que nous propose les moyens de propagande occidentaux

l'afganistan a ete envahit par l'amée rouge..c'est un pays musulman faible, il y'a eu des hommes musulmans de la terre entiere qui sont partis pour contrer les sovietique( a l'epoque les americains les peignaient en heros!)

j'ai un voisin qui a fait l'afganistan , il n'est pas devenu ni terroriste ni fisiste..il etait tranquille

il faut rendre hommage a ces gens....ceux qui sont partis defendre les bosniaques etc

les americains veulent qu'on considerent que tout ceux qui aident les membres de leurs communautés religieuse agressée soient considerés comme des terroristes!! ce qui est absurde

Cookies