PDA

Voir la version complète : Le Maroc sous pression internationale


Page : [1] 2

Iska
09/12/2009, 13h59
Le Maroc sous pression internationale
par Kharroubi Habib
http://www.lequotidien-oran.com/files/spacer.gif Au premier jour de sa visite de travail à Washington, notre ministre des Affaires étrangères, Mourad Medelci, a eu un long entretien avec son homologue américain, la secrétaire d'Etat Mme Hillary Clinton, au cours duquel ils ont échangé sur les questions d'intérêt bilatéral ainsi que sur des dossiers politiques d'actualité au plan international. Notamment dans ce volet sur le problème du Sahara Occidental.

Il en ressort sur cette question qu'officiellement les Etats-Unis s'en tiennent toujours à une solution négociée du conflit dans le respect de la légalité internationale et sous les auspices de l'ONU. C'est en tout cas ce qu'a clairement affirmé la secrétaire d'Etat à l'issue de son entretien avec Mourad Medelci. Ce qui a le mérite de couper court aux interprétations hâtives qu'ont données les autorités marocaines et leur arsenal propagandiste aux considérations qu'elle a exprimées sur le sujet lors de son récent séjour dans le royaume.

Il était d'autant plus nécessaire qu'une voix officielle et autorisée américaine fasse ce rappel, que Rabat s'est senti encouragé par le flou du propos de Mme Clinton à Marrakech pour durcir le ton à l'égard de tous ceux qui, à travers le monde, pressent le Maroc de s'en tenir au plan de paix onusien, et à redoubler de férocité dans la répression que le Makhzen exerce sur les patriotes sahraouis et, d'une manière générale, sur le peuple sahraoui en territoire occupé. Au point de dépasser toute mesure, comme le démontre l'affaire de la militante pacifiste Aminatou Haidar, dont le traitement brutal et cruel indigne universellement et vaut au Maroc la «vindicte» générale qui s'exprime bien au-delà des milieux favorables à la cause du peuple sahraoui.

Venant alors que le royaume est confronté à cette vague d'indignation provoquée par la situation faite à «la Ghandi sahraouie», le recadrage du point de vue américain sur le dossier sahraoui ne pouvait plus mal tomber pour le souverain alaouite et son gouvernement. Il intervient en effet à un moment où l'Espagne, acteur historiquement impliqué dans le conflit sahraoui, mais aussi l'Union européenne haussent le ton à l'égard du Maroc sur son comportement intransigeant et provocateur. Il donne à comprendre ainsi que les Etats-Unis ne sont nullement inconditionnels de la thèse marocaine sur la question sahraouie.

La balle est désormais dans le camp de l'ONU et il y a urgence que l'organisation internationale agisse fermement auprès des autorités marocaines pour les contraindre, d'abord à cesser la répression violente et systématique qu'elles exercent sur les Sahraouis, et surtout qu'elles se conforment aux engagements de leur pays pris à son égard. Il est temps d'obliger Rabat à cesser sa fuite en avant et ses échappatoires que l'attitude timorée de la communauté internationale a été seule à en permettre le prolongement. Et il n'est que temps en effet parce que la «patience et la retenue» du Polisario sont à rude épreuve sous le coup des provocations à répétition des autorités marocaines.

Ce qu'à fermement donné à comprendre son secrétaire général, Abdelkader Taleb Omar, qui vient de déclarer que la situation créée par les Marocains est en train «de priver le Polisario et tous les Sahraouis des arguments les poussant à rester sur le chemin pacifiste».

Le Quotidien d' Oran

Nourman
09/12/2009, 14h13
http://www.**********/forum/attachments/13675d1257202867-roi-mohammed-vi-mare-hillary-clinton

http://www.**********/forum/attachments/13676d1257202867-roi-mohammed-vi-mare-hillary-clinton

ayoub7
09/12/2009, 14h17
Ce qu'à fermement donné à comprendre son secrétaire général, Abdelkader Taleb Omar, qui vient de déclarer que la situation créée par les Marocains est en train «de priver le Polisario et tous les Sahraouis des arguments les poussant à rester sur le chemin pacifiste».


9teltiwna bel hadra :mrgreen:

Cell
09/12/2009, 14h20
n'avez vous pas remarqué que meme la presse Toutou algérienne ne parle plus de REFERUNDUM ni d'AUTODETRMINATION

je trouve que c'est encourageant , on avance dans la bonne direction :8:

Nourman
09/12/2009, 14h30
qui vient de déclarer que la situation créée par les Marocains est en train «de priver le Polisario et tous les Sahraouis des arguments les poussant à rester sur le chemin pacifiste».j'avoue que j t jamais si pessimiste que la fin de ces marionnettes s'approche

houari16
09/12/2009, 14h36
n'avez vous pas remarqué que meme la presse Toutou algérienne ne parle plus de REFERUNDUM ni d'AUTODETRMINATION

je trouve que c'est encourageant , on avance dans la bonne direction

Claire et net et sans ombrage !!

« Il en ressort sur cette question qu'officiellement les Etats-Unis s'en tiennent toujours à une solution négociée du conflit dans le respect de la légalité internationale »

Nourman
09/12/2009, 14h39
houari madame clinton parle du sahara avec medelci fini l'hypocrisie :D

oudjda
09/12/2009, 14h48
et si l'algerie et le maroc discute ensemble pour resoudre ce probleme poruquoi el khadafi et les memebre de l'afrique du nord n'essaye pas de trouver des solutions. pourquoi on laisse notre avenir ce decidé par les
espagnols, francais , americain, et bientot chinois et iraniens vont aussi avoir leur mot a dire dans ce conflit.
on esper la fin de ce conflit pour ce consacrer a evoluer nos pays.
je me demande ce qu'ils vont faire nos derigents s'il n y'avait pas le probleme de sahara

mahjoub
09/12/2009, 15h15
Oudjda,
T'as jamais vue un conflit reglé quand les étrangers rentrent dedans?
Palestine, Darfour, Irak, Afganistan ou zid.
Si Alger-Rabat entame une discussion sûr toutes les questions de la région et specialement celles des frontières et du sahara, ça reglera pas mal de problème.
Une partie (Alger) n'est pas encore prête à le faire et je crois que ce n'est pas si facile de prendre de telle decision, vue l'etat des relations actuelles.

Mais je suis sûr que c'est la seule issue, autrement on en a pour des annèes au depend des generations futures.

rodmaroc
09/12/2009, 15h18
Claire et net et sans ombrage !!

« Il en ressort sur cette question qu'officiellement les Etats-Unis s'en tiennent toujours à une solution négociée du conflit dans le respect de la légalité internationale »
__________________

Plus clairement,quelle est la position des états unis houari?

oudjda
09/12/2009, 15h47
tout a fait monsieur mahjoub.
nos derigents ca leur arrange cette cituation aparament.
autrement on sait pas encore c quoi le probleme au juste entre le Maroc et l'Algerie ce n'est pas le sahara c'est sur parceque les conflits en bien eu lieu avant 1975 mais c'est quoi le vrai problemme entre maroc algerie?

mahjoub
09/12/2009, 16h01
Oudjda
Le probleme marocco-Algerien est comme une boule de neige.
Au debut je crois c'était le malentendu sûr les frontières comme tant d'autres pays ex-colonisés, ensuite est arrivé la nature de pouvoir de chaque pays une republique dites socialistes proche du camp URSS et un royaume dit liberal proche des USA.
Alors les coups commençaient à pleuvoir de part et d'autre, mais quand même y avait un discours entre HII et Boumediane avant 75.
L'affaire du Sahara, sans rentrer dans les details de ce que voulais Boumediane et de ce que voulait HII, a porté le coup de grâce.

Ceci dit, nous oublions les rôles joués par les ex-colonisateurs France et Espagne jusqu'à date d'aujourd'hui et maintenant l'entrée en ligne des USA.

Alors si on fait des calcules ça renderait dingue, vue les intêret des uns et des autres et le desir de laisser ce conflit pourrir pour donner un outil à presse sûr Alger et Rabat à faire des concessions à ces puissances.

Et malheureusement y en a ici qui aide volontairement à laisser la braise allumée.

Iska
09/12/2009, 16h19
"
houari madame clinton parle du sahara avec medelci fini l'hypocrisie :D"

Personne ne dis le contraire.Il est tout à fait normal (le contraire aurait été en faveur du maroc) que deux chefs de diplomatie parlent de tous les problémes du moment .

oudjda
09/12/2009, 16h20
merci mahjoub
c'est vrais ,les décideurs font ce qu'ils veulent ils n'attendent rien du nous et nous et nous on peut pas et on fait rien pour prendre responsabilité et décidé wahed el merra comme le soir du match
en tout cas je suis sur que le probleme du sahara si regler, c'est benefique pour toute la region (quelque soit la solution).
si on parle des colflits il faut voir avec les imbeciles qui sont encore en vie, soit ils parle et s'arrange entre eux soit ils disparaissent vont s'oocupée des plantes de leur jardin aulieu de nous pourrirent la vie.

Iska
09/12/2009, 16h34
Ils ont appelé à la reprise des négociations sous l’égide de l’ONU
Medelci et Clinton s’accordent sur le Sahara occidental
Par : Merzak Tigrine

Actuellement au centre de l’actualité en raison de la gravité du cas de la militante sahraouie des droits de l’Homme, Aminatou Haïder, en grève de la faim, le conflit du Sahara occidental a été traité au département d’État US par le chef de la diplomatie algérienne avec Hillary Clinton.
Mettant à profit sa présence à Washington dans le cadre d’une réunion de concertation entre l’Algérie et les États-Unis sur les questions bilatérales et internationales, le ministre algérien des Affaires étrangères a soulevé avec la secrétaire d’État américaine la question du Sahara occidental sous les feux de la rampe en raison des développements que connaît ces derniers jours le dossier avec la grève de la faim observée par la militante sahraouie des droits de l’Homme, Aminatou Haïder, à Lanzarote dans les îles Canaries depuis le 14 novembre dernier, suite à son expulsion d’Al-Ayoune par les autorités marocaines.
Lors d’une conférence de presse commune, Hillary Clinton répondra à une question sur le Sahara occidental, en affirmant qu’elle en avait discuté “au département d’État et qu’elle allait appeler les deux parties en conflit à participer aux négociations sans conditions sous la direction de l’envoyé personnel du secrétaire général des Nations unies, Christopher Ross”. Ceci étant, l’Algérie a de tout temps demandé à ce que le conflit du Sahara occidental soit réglé dans un cadre onusien conformément à la légalité internationale et aux résolutions de l’ONU, à travers des négociations entre les deux parties en conflit sans conditions préalables, le Maroc et le Front Polisario. Et cet appel d’Hillary Clinton constitue en fait un juste retour à l’application des résolutions de l’ONU, après sa dernière sortie médiatique à Marrakech au début du mois écoulé, où elle s’était carrément alignée sur la proposition d’autonomie marocaine que Rabat avance comme seul cadre de discussions avec le Front Polisario. Interrogé sur l’avenir du Maghreb, la responsable du département d’État US, a renvoyé la balle à Mourad Medelci, lequel indiquera qu’il avait discuté avec Hillary Clinton “de la paix dans le monde, sans favoriser une solution au détriment de l’autre. En particulier, nous avons parlé de la lutte contre le terrorisme, des questions économiques et sociales, du dialogue de manière générale. Mais, nos discussions ont été concentrées sur la sécurité et les aspects liés à la sécurité économique et sociale et globalement de toutes les possibilités”. Entre-temps, Mourad Medelci s'est ainsi entretenu avec Jeffrey Feltman, le sous-secrétaire d'État pour le Proche-Orient et l'Afrique du Nord, Robert Hormats, sous-secrétaire d'État pour les Affaires économiques, énergétiques et agricoles et Daniel Benjamin, coordonnateur pour le contre-terrorisme au département d'État, avec qui il a abordé “tous les volets de la coopération bilatérale, ainsi que les questions politiques d'intérêt commun”, a-t-on indiqué. Medelci a été reçu, par la suite, à la Maison-Blanche par M. Antony Blinken, conseiller du vice-président pour les Affaires de sécurité nationale. Pour information, le ministre des Affaires étrangères, qui conduit une délégation composée, notamment, de l'ambassadeur Abdallah Baâli et Sabri Boukadoum, directeur général Amérique au ministère des Affaires étrangères, sera reçu, au deuxième jour de sa visite, à la Maison-Blanche, par le général James Jones, conseiller du président Barack Obama pour les Affaires de sécurité nationale. Il aura, en outre, des entretiens, au Capitole, avec des membres de la Chambre des représentants et du Sénat avant de rencontrer des représentants de la communauté nationale établie aux États-Unis. M. Medelci s'entretiendra, par ailleurs, avec le président exécutif du Conseil d'affaires algéro-américain. Selon une source proche de l’ambassade d’Algérie à Washington, “les chaleureux entretiens et rencontres qui se tiennent à Washington à l'occasion de la visite officielle de M. Medelci, traduisent l'importance de la place qu'accordent les États-Unis d'Amérique à l'Algérie”. La même source affirmera à l’APS que “que ce soit au département d'État ou à la Maison-Blanche, on a pu relever que les avis de l'Algérie, sous la conduite du président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, sont écoutés et pris en considération sur bien des sujets, confirmant ainsi que notre pays est non seulement le partenaire écouté, mais un acteur incontournable”, a-t-on précisé de même source.

Moratinos salue
la position algérienne
Dans un communiqué rendu public par le ministère espagnol des Affaires étrangères sur les derniers développements de la grève de la faim de la militante sahraouie des droits de l’Homme, Aminatou Haïder, l’Espagne s'inscrit en faux contre des informations faisant état de “supposées tensions” entre Madrid et Alger sur ce dossier, soulignant l'attitude “constructive” du gouvernement algérien et les “excellentes relations” entre les deux pays. Ce communiqué intervient à la suite des entretiens qu’a eus lundi Miguel Angel Moratinos, avec ses homologues marocain Taïeb Fassi-Fihri et algérien Mourad Medelci. Le même document indique que le gouvernement espagnol “travaille intensément” pour “trouver une solution à la situation” de Mme Haïder, qui a annoncé lundi la poursuite de sa grève de la faim entamée le 16 novembre, en dépit des “pressions” espagnoles. Par ailleurs, Madrid a sollicité “la collaboration” dans cette affaire du secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, ainsi que celle de l'émissaire spécial de l'ONU pour le Sahara occidental, l'Américain Christopher Ross. En outre, la chancellerie espagnole a révélé aussi avoir informé le Front Polisario, au cours d'une réunion “très cordiale”, de toutes les initiatives prises par Madrid pour résoudre le cas Haïder. Le ministère espagnol, qui précise que les “contacts se poursuivent” avec les autorités marocaines, souligne que le chef de la diplomatie espagnole, Miguel Angel Moratinos, “a eu, de nouveau, une conversation téléphonique avec son homologue marocain, et une série de contacts diplomatiques a été mise à profit, à Bruxelles, avec la partie marocaine pour lui transmettre la préoccupation du gouvernement espagnol”.

Liberté

Iska
09/12/2009, 16h36
Y - a - t - il autre chose à ajouter ????

Nourman
09/12/2009, 16h47
Personne ne dis le contraire.Il est tout à fait normal (le contraire aurait été en faveur du maroc) que deux chefs de diplomatie parlent de tous les problémes du moment .
avant Alger évite de parler sahara officiellement parce que elle considère que c'est un conflit entre polisario et le maroc ,
en parlent sahara alger preuve qu'elle est partie au conflit chose nié jusqu'à maintenant .

Iska
09/12/2009, 16h51
"avant Alger évite de parler sahara officiellement parce que elle considère que c'est un conflit entre polisario et le maroc ,"


Relis ce qui es souligné , dans le 2 eme article de liberté relatif a la conference de Clinton et ce qu'elle a déclare(j'ai souligné en bleu pourtant pour qu'il n' y ai pas de polémique)

oudjda
09/12/2009, 16h52
sinon que continue l ignoble calomnies des autorité marocaines ,en designant l algerie coupable de tous les maux ..........
c'est juste et l'algerei fait parreille ce que je remarque aussi qu'il ya un lavage de cerveau des populations qui ce passe dans nos 2 pays Maroc et Algerie faire place a une haine entre marocians et algeriens et ca les derigents des 2 pays qui le font.

Argane
09/12/2009, 17h21
C'est bien que tu l'ai enfin compris amgala2.

L'affaire du sahara est trés compliquée, ce qui se joue n'a rien a voir avec les sahraoui, ils ne sont qu'une piece dans le jeu.

Et ce jeu peut evoluer a tout moment, un rien change tout.

L'affaire du sahara est une guerre froide marrocco-algerienne.

ayoub7
09/12/2009, 17h49
Y - a - t - il autre chose à ajouter ????

non tu as rajoute la source, c suffisant :)

oudjda
09/12/2009, 18h14
aminatou je crois elle a toujours revendiqué qu'elle est pour l'independance (polizario) je respecte son choix elle est sahraoui moi non.
c'est juste quand je vois des sahraoui qui jouent double jeu, double visage je les deteste, au maroc ils sont marocains a l'etranger ce sont polizarien. ils portents la nationalité espagnols qui les protegent les utilisent surtout comme carte pour faire plier le maroc (les accord de peche par ex)
l'espagne profite de cette cituation double visage elle donen l'impression qu'elle est avec le maroc et avec algerie mais en realité elle est contre toute l'afrique du nord.
j'imagine un maghreb unis et fort l'espagne craint bcp aura bcp de soucis a faire ( sabta et mritch,iles canaries, hydraucarbure,peche,tourisme un maghreb stable sera le grand conquerant de l'espagne,,,
je pense depuis l'arrivé de weld souilem les choses ont bien changé il a peut etre dennoncé ceux qui retard l'arragement du conflit, les double visage et a leur tete l'espagne

chene
09/12/2009, 18h19
un magrheb uni ne verra le jour que lorsque le sahara sera independant avec a la tete son propre gouvernement !

oudjda
09/12/2009, 18h29
bonsoir chene,
pas forcement si ya accord algerie maroc tout sera regler a l'amiable.
je pense si ces 2 pays ce parle de reel problemmes.

enfin moi je préfère s’il le faut pour arranger nos relation et nos problème que notre roi présente même des excuses aux peuple algérien. pour tout les erreurs de Hassan 2 depuis 1962 ou 1956. et l’Indemnisation (http://vosdroits.service-public.fr/F2313.xhtml) aux victimes . c’est plus sincère que de pleurer a chaque fois la réouverture de la frontière.
en

chasseur
09/12/2009, 19h48
il honore plutot so pays algerie
il est bien connu sur ce forum il est algerien et il se fait passer pour un marocain


si c'était un marocain il aurait au moins rajouter que le gouvernement algerie le dit aussi pour la peuple marocain pour les explusions des marocains un jour de novembre de 1975 et en plus un jour de L'AID EL KEBIR


sois fier de ta nationalite je prefere mille fois qu'un algerien vient et me dit les 4 verités en face qu'un algerien qui se cache deriere un marocain et ddit surtout des betises

ayoub7
09/12/2009, 19h53
Pour les excuses je suis tout a fait d'accord, par ou on commence? les 35000 familles marocaines expulses et spoliees de leurs biens? ou les soldats marocains morts en territoire algerien?

Hein ouDjda? :)

clauvis
09/12/2009, 20h30
si c'était un marocain il aurait au moins rajouter que le gouvernement algerie le dit aussi pour la peuple marocain pour les explusions des marocains un jour de novembre de 1975 et en plus un jour de L'AID EL KEBIR


sois fier de ta nationalite je prefere mille fois qu'un algerien vient et me dit les 4 verités en face qu'un algerien qui se cache deriere un marocain et ddit surtout des betises

s'est incroyable comment vous etes cloné à l'état sioniste,vous parlez de déportation alors que se n'est qu' une expulsion.1975 la Shoa marocain que s'est triste d'en arriver là

oudjda
09/12/2009, 20h45
Ayoub bsr,
inchallah arrivera le jours ou les 2 gouvernement tape la main dans la mains et s'excuser l'un envers l'autre. dak nhar nkounou les chamipons du monde.
AYOUB:
Pour les excuses je suis tout a fait d'accord, par ou on commence?
hadi hiya mochkila, sentir s'excuser l'un a l'autre c'est ce faire bas, mais pleurer l'ouverture de la frontiere matin et soir c'est de la rajla!!!!

en plus les pauvres mal traité expulsés deporté violké, spolié , volé doivent etre indeemnisé et leur donné des excuses( du maroc ou de l'algerie ) c'est pareille.
seulement le conflit a commencé bien avant 1975 et on sait que l'histoire monstrieuse "l'expultion des marocains" est une conseqaunce de tension, de conflit, de mal entendu qui existait deja entre les derigents des 2 pays.

Focus
09/12/2009, 20h46
le Maroc a la pression d'apres ce journal, alors à quand une reunion du conseil de securité?

Iska
09/12/2009, 20h50
"
le Maroc a la pression d'apres ce journal, alors à quand une reunion du conseil de securité?"

là est le but du topic, mais certains , comme d'habitude, lorsqu'ils ne peuvent rien dire font du HS, au lieu d'apporter leurs opinions sur le contenu des articles .:mrgreen:

Cookies