PDA

Voir la version complète : Le vaccin acquis par l’Algérie est le seul approuvé par l’OMS


morjane
10/12/2009, 16h30
Le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière en Algérie a indiqué que les trois personnes décédées dans un tableau clinique fortement évocateur, font l’objet actuellement d’investigations afin d’établir dans les plus brefs délais un éventuel lien avec la grippe A/H1N1, tout en confirmant que 368 personnes ont été atteintes par l’épidémie.

Concernant le vaccin, le ministre de la Santé Saïd Barkat a affirmé que "le vaccin acquis par l’Algérie au nombre de 20 millions de doses est dénommé Arepanrix", produit par la filière canadienne de la firme GlaxoSmithKline.

A ce sujet précis, Saïd Barkat dira que “ce vaccin inactivé avec adjuvant est à la date d’aujourd’hui le seul vaccin approuvé par l’OMS”.

Le vaccin et après études approfondies par des experts, peut être utilisé sur la femme enceinte sans inquiétude. Il soulignera sur le même volet qu’"il n’y a pas d’inquiétudes concernant l’efficacité ou un danger éventuel sur le vaccin qui a été étudié et examiné par des experts en la matière" en réponse à tous ceux qui suspectent la qualité des vaccins, aux personnes réticentes pour se faire vacciner et à la campagne anti-vaccin qui prévaut outre-mer.

Aussi, le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière a instruit les hôpitaux référencés pour la prise en charge des cas confirmés dans le but de procéder au prélèvement et au traitement systématique de tous les cas suspectés d’avoir contracté le virus, et ce sous une définition précise basées sur des critères cliniques et épidémiologiques.

Néanmoins, une réadaptation du dispositif en matière de mesures médicosanitaires a été établie sur la base de nouveaux critères de prélèvements, d’hospitalisation, de thérapeutique, de confinement à domicile et de prophylaxie des sujets contact.

Ce changement fait état suite aux recommandations des experts réunis dernièrement. Selon le ministère, ces mesures de prévention ont fait l’objet de l’instruction n°33 et 33 bis datant des 3 et 4 décembre derniers portant mesures actualisées de la prise en charge des cas.

Autre dispositif, à l’intérieur des établissements scolaires où des équipes d’experts font la ronde pour prévenir, analyser et surtout agir. Aussi, des sanitaires équipés pour écarter toute propagation ont été mis en place. En plus de ces mesures, un dispositif spécifique relatif à la prise en charge des cas sévères et des femmes enceintes a été mis en place.

Dans chaque région, des services et des unités de réanimation supplémentaires ont été mobilisés pour la prise en charge particulière des cas qualifiés de sévères. Concernant les femmes enceintes, le ministère de la Santé informe que toute celle qui présente un syndrome grippal, sera par mesure de précaution, orientée vers un service spécifique identifié. Aussi, il a été décidé de doubler le nombre des lignes groupées à l’effet d’augmenter la capacité d’appels en simultané suite à l’encombrement provoqué par le nombre grandissant d’appels.

Par La Dépêche de Kabylie

ETTARGUI
10/12/2009, 19h16
ce vaccin inactivé avec adjuvant est à la date d’aujourd’hui le seul vaccin approuvé par l’OMS

L'Arepanrix, qui est le nom canadien du Pandermix, a été "préqualifié" par l'OMS. Pour éviter toute confusion, il est peut être utile de définir la "préqualification" de l’OMS qui est une procédure ayant pour but de rendre disponibles dans les pays en développement des médicaments et vaccins respectant des normes unifiées de qualité et de sûreté.
La liste des produits préqualifiés par l’OMS sert de référence pour les achats de médicaments des agences des Nations unies, et d’autres organismes achetant des médicaments en grandes quantités.

Cookies