PDA

Voir la version complète : Grippe A H1N1 : L'Algérie maîtrise la situation


morjane
12/12/2009, 12h11
En Algérie, le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Saïd Barkat, vient de mettre fin aux rumeurs qui circulent ces derniers jours au sein de la population, concernant les répercussions néfastes de ce vaccin sur la santé des citoyens, un sujet qui a défrayé la chronique ces derniers jours.

Devant cette situation le premier responsable du secteur, a rassuré avant-hier à Alger les citoyens, tout en les rassurant que le vaccin contre la grippe A/H1N1 dont l'Algérie a reçu le premier lot (450 000 doses sur les 20 millions commandés) ne présentait aucun risque sur la santé.

M. Barkat qui répondait à une préoccupation formulée par un membre du Conseil de la Nation, a affirmé que “le vaccin ne présente aucun risque sur la santé des citoyens contrairement à ce que veulent faire croire certaines parties’”. “Il est tout à fait normal que chaque vaccin présente des effets secondaires, mais celui acquis par l'Algérie est certifié par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et ne présente donc aucun danger sur la santé publique”, a-t-il rassuré.

Le ministre a par ailleurs, rappelé le nombre cumulé de cas confirmés de personnes atteintes de grippe A/H1N1, arrêté mercredi à 389 cas, tous hospitalisés et qui étaient, a-t-il dit, à un stade avancé et grave de la maladie, ainsi que 16 décés. Rappelant l'arrivée en Algérie du premier lot du vaccin contre la grippe A/H1N1 de 450 000 doses qui fait partie d'un lot global de 20 millions de doses, M. Barkat a indiqué que l'Algérie “a fait pression sur le laboratoire britannique qui produit ce vaccin afin d'en acquérir rapidement”, soulignant que l'Algérie compte parmi les premiers pays ayant commandé ce vaccin.

Par ailleurs, le ministre a affirmé que le vaccin se trouvait actuellement à l'Institut Pasteur, où il est soumis à des analyses avant d'entamer la vaccination selon les priorités sanitaires, la prévention étant, selon lui, le meilleur moyen de lutte contre l'infection.

Tout en affirmant que l'Algérie “maîtrise la situation” concernant la propagation du virus par rapport aux pays développés, le ministre a préconisé de suivre les mesures médico-sanitaires préventives notamment se laver fréquemment les mains.

Rappelant les efforts fournis par l'Etat pour faire face à cette épidémie, le ministre a affirmé que le groupe pharmaceutique algérien Saidal produisait actuellement le vaccin contre la grippe saisonnière sous le nom de “Saiflu”. Avec ce vaccin qui a été distribué à travers les wilayas du pays, l'Algérie est en mesure de vacciner 7,5 millions de personnes, a souligné M. Barkat ajoutant que 156 hôpitaux étaient mobilisés pour y accueillir les personnes atteintes.

En outre, plus de 200 millions de masques sont disponibles, 300 millions de ce produit devraient être réceptionnés ultérieurement, a indiqué le ministre, soulignant que l'Etat ne ménage aucun effort pour veiller à la santé des citoyens.

En somme, il est à se demander si la grippe A est-elle une invention des laboratoires après la crise économique qui a secoué le monde ?

Par la Dépêche de Kabylie

Cookies