PDA

Voir la version complète : La Situation De la Grippe Porcine : Communiqué N°50


absent
13/12/2009, 07h52
La situation épidémiologique de la grippe A/H1N1 en Algérie arrêtée à la date du vendredi 11 décembre 2009 à 16H se caractérise par un nombre cumulé de 445 cas confirmés parmi les personnes qui se sont présentées aux services hospitaliers de référence. Sur ce total de cas confirmés, on déplore 19 décès.
Le précédant bilan établi le mercredi 09 décembre s’élevait à 389 cas confirmés dont 16 décès. Les trois nouveaux décès enregistrés concernent :

Un homme âgé de 40 ans (Tebessa) souffrant d’une pathologie associée (cardiaque).
Une dame enceinte âgée de 41 ans (Alger) admise à l’hôpital pour syndrome de détresse respiratoire aigue.
Une dame de 33 ans (Alger) admise à l’hôpital pour syndrome de détresse respiratoire aigue sur pathologie chronique et immunodéprimée.
Il est à préciser que jusqu’au 03 décembre 2009, le nombre de cas confirmés ne concernait que les personnes qui se sont présentées à un service hospitalier de référence avec un syndrome grippal ou bien celles ayant été orientées sur un service de référence par le contrôle sanitaire aux frontières ou le réseau de surveillance de la grippe.
Un nombre beaucoup plus élevé de personnes ayant développé un syndrome grippal se sont traitées sans se présenter à un service hospitalier de référence ou ont bénéficié d’un traitement symptomatique. Parmi ces personnes, la majorité était probablement atteinte de la grippe A/H1N1 dans la mesure où l’exploitation des analyses faites par le laboratoire de référence de la grippe de l’Institut Pasteur d’Algérie rejoint l’avis des experts de l’OMS et montre que 99% des syndromes grippaux actuels sont des cas de grippe A/H1N1.
L’application à l’Algérie du modèle mathématique préconisé par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) pour estimer l’incidence réelle de l’épidémie de grippe A/H1N1, indique que le nombre probable de cas de grippe A/H1N1 en Algérie, cumulé à la date du 11 décembre 2009 est largement supérieur au total des cas confirmés.
Cette situation épidémiologique explique les nouvelles dispositions mises en oeuvre depuis le 03 décembre 2009 en matière de notification et de prise en charge des consultations hospitalières pour syndrome grippal qui ne conduisent à l’hospitalisation et au prélèvement aux fin d’analyses que des patients présentant :

un syndrome grippal avec un ou plusieurs signes de gravité ;
un syndrome grippal avec un risque de complication ;
un syndrome grippal associé à une maladie chronique.
Les patients consultant avec un tableau fortement évocateur de la grippe A/H1N1 mais ne présentant aucun profil à risque ne sont pas prélevés et sont traités en ambulatoire avec confinement à domicile.
Le Ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière (MSPRH) rappelle que les femmes enceintes sont particulièrement exposées car rendues vulnérables du fait de l’affaiblissement de leur système immunitaire induit par la grossesse. A ce titre, le respect absolu de certaines règles d’hygiène permet de réduire les risques de transmission du virus de la grippe. Il s’agit du lavage régulier et fréquent des mains -au savon liquide de préférence- plusieurs fois par jour notamment en rentrant à la maison et avant chaque repas et de l’utilisation des mouchoirs jetables pour se moucher, éternuer ou tousser.
Toute personne ressentant une forte fièvre, toux, courbatures, une grande fatigue doit appeler le numéro 3030 ou consulter la structure de santé la plus proche.
Le Ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière rappelle qu’un numéro vert (appel gratuit) 3030 est mis à la disposition du public.

Santé point dz

Cookies