PDA

Voir la version complète : Canal Plus piraté... via l’ADSL Fawri


morjane
17/01/2006, 20h00
Avec un pack ADSL distribué par Fawri, il est possible de capter Canal plus et ses chaines satellitaires en les piratant au moyen de démos numérique le XTREME qui décrypte le signal codé de Canal Satellite.

===

Après trois ans sans le bouquet de Canal Satellite, les Algériens peuvent depuis quelque temps capter Canal Plus et ses chaînes satellites et cela grâce à un pack ADSL distribué par Fawri.

En effet, certains spécialistes des démos numériques piratent les programmes de Canal Satellite grâce à une connexion ADSL offerte par Fawri, une filiale d’Algérie Télécom.

C’est notamment grâce à un démo numérique actuellement en vente, le XTREME, qu’on peut décrypter le signal codé de Canal Satellite. Il suffit de brancher le micro-ordinateur connecté avec l’ADSL avec un fiche USB au démo et transférer le tout à une télé.

L’Internet et plus particulièrement l’ADSL décodent les signaux codés de Canal Plus et les transfèrent en clair vers la télévision.

C’est une sorte de deuxième décodeur, nous précise un informaticien qui pirate actuellement Canal Plus. «C’est en regardant la publicité sur les chaînes de télévision françaises «Neuf Télécom», qui offre aussi bien l’Internet, que le téléphone et les bouquets satellites, que certains informaticiens se sont rendus compte qu’on pouvait capter les programmes de Canal Plus par le bais de l’ADSL», nous précise encore notre interlocuteur. L’ADSL décode ainsi les codes de Canal Plus, qui sont changés chaque soir par le super décodeur Mediagard.

Mais pour avoir une bonne connexion, il faut avoir l’ADSL H24. Or, depuis quelques jours, l’ADSL Fawri connaît quelques perturbations, ce qui a obligé certains amateurs à s’abonner en même temps à l’EEPAD.

«Regardez Neuf Télécom, elle offre l’ADSL 8 méga, qui permet même de télécharger des films, alors que le Fawri nous propose pour 1.900 dinars par mois l’ADSL à 128 kilo.oct», nous précise cet informaticien.

Après la féroce lutte contre le piratage, les fans de nouveautés du cinéma téléchargent à une vitesse très lente «King Kong», et cela grâce à un logiciel très performant appelé «Bearshare».

La rumeur a gagné certains revendeurs qui n’ont pas hésité à augmenter le prix du fameux décodeur. Il coûtait 30.000 dinars il y a quelque temps. Mais son prix avait chuté à 19.000 dinars, avant de grimper. «Un autre démo, le Cobra, offre également cette possibilité», précise encore notre interlocuteur.

Par le Quotidien d'Oran

Cookies