PDA

Voir la version complète : Vers une crise immobilière en Algérie ?


DZone
13/12/2009, 23h10
Certes, ce n'est pas Dubaï, mais tout de même ... La crise financière mondiale a sérieusement impacté le marché immobilier en Algérie.
Les transactions immobilières ont ainsi chuté de 80% en 2009. Les prix à la vente et à la location ont baissé respectivement de 40 et 30%.

Certes si les prix affichés en vitrine mentionnent toujours des prix très élevés, la vente se conclue bien souvent à des tarifs inférieurs de 30 à 40%. La rançon du succès passé assorti des conséquences de la crise mondiale. Rappelons en effet que l'Algérie se trouvait jusque 2008 en pleine bulle immobilière, les prix ayant triplé de 2003 à 2008.Selon la Fédération nationale des agences immobilières (FNAI), la tendance devrait se poursuivre, mais sans que le marché se stabilise sur la valeur réelle des biens, exagérément surévalués jusqu'alors, la spéculation règnant en maître. Les experts prévoient la poursuite de la tendance baissière jusqu'à 2011, au moins.

Le ministre de l'Habitat et de l'Urbanisme, M. Moussa, a annoncé quant à lui, devant les membres du Cosneil, que son département prépare actuellement un nouveau projet de loi. Le texte qui sera présenté au parlement portera essentiellement sur la réorganisation de l'activité de promotion immobilière, régie par le décret 03-93.

La fédération du BTPH affiliée à la Confédération algérienne du patronat (CAP) a récemment dénoncé quant à elle ce qu'elle considère comme étant «des procédures abusives» de toutes sortes, qui se multiplie actuellement en matière de vente de logements sur plans.

Rappelons par ailleurs qu'en juillet 2009, Emaar, le géant immobilier des Emirats arabes unis avait annoncé avoir fermé son bureau à Alger.
Raisons invoquées : les difficultés rencontrées dans le pays pour pouvoir concrétiser ses projets. A moins que cela ne soit déjà les prémices de la crise de Dubaï ?
 
Sources : Liberté Algérie, **************, AFP
leblogfinance

absente
13/12/2009, 23h31
Dans la réalité les prix n'ont pas changés, bien au contraire ils sont toujours en hausse, que ce soit les ventes ou les locations.
Cette crise de l'immobilier ne touche pas l'Algérie ???
Un F3 ..... minimum .... 1 MILLIARD - en location de 30.000 à 60.000 DA.

Cookies