PDA

Voir la version complète : La Chine a investit 900 millions de dollars en Algérie


morjane
15/12/2009, 12h43
L’investissement de la Chine en Algérie s’élève à quelque 900 millions de dollars. C’est du moins ce qu’a affirmé, hier, Liu Yuhe, ambassadeur de Chine à Alger, lors d’une conférence de presse organisée à l’ITHT de Tizi-Ouzou.

Il faut dire que la visite de l’ambassadeur chinois a suscité beaucoup d’intérêts dans la ville des Genêts. L’on voudra pour preuve l’assistance nombreuse qui a suivi la conférence-débat animée par le représentant de la Chine et qui a porté sur les politiques de l’investissement direct étranger en Chine.

De prime abord, Liu Yuhe indiquera que l’introduction des IDE a fait partie prenante de la reforme et l’ouverture de la Chine et à travers laquelle le pays a pu surtout accélérer la marche de sa participation à la mondialisation.

Pour justement attirer les investisseurs du monde entier, le représentant de la Chine en Algérie dira que son pays a dû partir à zéro. “Nous sommes passés des capitaux de Hong-Kong, de Macao et Taiwan à ceux de grandes entreprises multinationales des payes développés, des coopérations particulières aux investissements diversifiés, de la production de transformation simple à l’intégration des chaînes industrielles, de l’industrie de la fabrication au secteur tertiaire”.

A ce sujet, l’on apprendra que 670 000 entreprises étrangères ont été installées en Chine jusqu'à juin dernier, ce qui représente un montant d’investissement direct étranger de 940 milliards de dollars, ce qui fait d’ailleurs de la Chine le premier pays d’accueil des IDE parmi les pays en développement pendant 17 années consécutives. L’ambassadeur chinois fera par la suite une analyse rétrospective du cheminement du secteur et autres orientations économiques de son pays en mettant surtout le doigt sur l’énorme avancée qu’il a pu faire.

“Actuellement, l’investissement de la Chine dans plus de 170 pays atteint au total 180 milliards de dollars et au fur et à mesure que la Chine se développe économiquement, elle va apporter une plus grande contribution à la stabilité du monde.”

35 à 40 000 Chinois travaillent en Algérie

Au cours de la conférence de presse animée par l’ambassadeur chinois, au salon d’honneur de l’ITHT, l’hôte de la ville des Genêts est revenu sur son séjour dans la capitale du Djurdjura. “J’avoue que je suis tres impressionné par cette région de Kabylie. L’accueil très chaleureux qui nous a été réservé partout où nous sommes allés prouve l’amitié profonde qui lie nos deux pays. J’ai été surtout frappé par l’ouverture d’esprit des citoyens de Tizi-Ouzou. Cela est dû peut-être au fait que les citoyens de cette région voyagent beaucoup.” Liu Yuhe indiquera justement à propos des échanges attendus qu’il “a pris acte des propositions et autres opportunités d’affaires qu’offre la région”, tout en précisant qu’il les “soumettra tres prochainement aux différents opérateurs économiques de (son) pays” afin, dira-t-il de concrétiser sur le terrain le partenariat stratégique que les deux parties se fixent comme objectif.

A ce propos, le représentant chinois indiquera qu’il y a vraiment “une volonté d’apporter notre pierre à l’édifice dans différents secteurs d’activité. Nous encourageons nos entreprises à s’installer ici pour y investir car il y a un bon climat d’affaire”. Il ajoutera que son pays a déjà délivré cette année

16 000 visas et que le nombre des Chinois qui travaillent dans notre pays se situe entre 35 et 40 000. Il faut signaler en fin qu’en marge de la conférence, la création d’une fondation pour le développement en Kabylie a été faite sans pour autant que ses initiateurs donnent des détails ou la moindre explication sur un projet qui porte pourtant une grande importance, du moins pour sa dénomination.

Par La Dépêche de Kabylie

dolph
16/12/2009, 05h55
je trouve le montant dersoire vu le nombre de chinois en algérie.

Zacmako
16/12/2009, 06h52
L’AMBASSADEUR DE CHINE L’A ANNONCÉ À TIZI OUZOU
«Il y a 40.000 Chinois en Algérie»


l’investissement chinois en Algérie est de l’ordre de 900 millions de dollars.

M. Liu Yuhe, ambassadeur de la République de Chine à Alger, a réaffirmé l’intérêt que porte son pays aux échanges dans le domaine économique entre l’Algérie et son pays. D’ailleurs, sa visite dans la wilaya de Tizi Ouzou s’inscrit dans cette optique. «Il est important pour nous de découvrir les différentes régions d’Algérie et ce, sur le terrain.
Ce que nous lisons dans les médias n’est pas suffisant pour connaître la réalité sur le terrain. Il n’y a pas mieux que le contact humain qui ne peut être remplacé par les médias», a déclaré l’ambassadeur de Chine lors d’une conférence de presse ayant eu lieu à l’Ecole hôtelière de Tizi Ouzou, lundi en fin de journée, en marge de la rencontre qu’il a animée en présence des investisseurs et des élus de la wilaya de Tizi Ouzou.
L’ambassadeur de Chine a affirmé avoir rencontré plusieurs responsables et des représentants du mouvement associatif de la région et ce, tout au long des deux journées qu’il a passées dans cette ville. «J’ai constaté que les citoyens de Tizi Ouzou ont l’esprit très ouvert et ont des visions lointaines et avant-gardistes. Ce qui constitue une grande richesse pour le développement durable. Tout le monde ne pense qu’à aimer son pays natal», a souligné l’hôte de Tizi Ouzou.
Le diplomate a indiqué que la visite de Tizi Ouzou fait suite à d’autres sorties dans d’autres wilayas du pays et le but, c’est aussi celui d’assurer des contacts afin de développer davantage les relations avec les Algériens. L’ambassadeur a rappelé qu’il y a de plus en plus d’entreprises chinoises qui viennent s’installer en Algérie. De même qu’il y a de plus en plus d’Algériens qui s’installent en Chine. Plus de 2000 Algériens vivent et travaillent dans la seule ville chinoise de Shenzhen, près de HongKong. «C’est un village très pauvre mais qui a commencé à reprendre vie ces dernières années», a précisé l’intervenant. Interrogé sur le nombre de Chinois actuellement en Algérie, il a répondu qu’il avoisine les 40.000.
Et l’investissement chinois en Algérie est de l’ordre de 900 millions de dollars. L’ambassadeur a aussi expliqué que malgré le handicap de la langue, les Chinois et les Algériens entretiennent de relations très cordiales. De même que dans le but de renforcer ces liens, des échanges culturels entre les deux pays ont lieu régulièrement et sont encouragés des deux côtés.
«Les échanges culturels sont l’un des aspects auxquels nous accordons une très grande importance. Cette année, une semaine culturelle algérienne en Chine est prévue en plus de plusieurs activités chinoises qui ont lieu en Algérie. Aussi, une foire universelle se déroule chaque année en Chine et cette fois-ci, un festival culturel arabe enrichira cette manifestation», a indiqué M.Liu Yuhe.
L'expression

Cookies