PDA

Voir la version complète : Moubarak se plie aux exigences de Sarkozy


DZone
16/12/2009, 00h42
Le prochain sommet Afrique-France se tiendra en France et non en Egypte comme initialement prévu. La raison: éviter la présence du président soudanais Omar El Béchir, a déclaré hier le chef de la diplomatie égyptienne Ahmed Aboul Gheit au journal Asharq al-Awsat.

La question a été discutée lundi entre le président français Nicolas Sarkozy et son homologue égyptien Hosni Moubarak, lors d’une visite de ce dernier à Paris.

«Nous avons examiné ce sujet. L’idée est désormais de tenir ce sommet et la réunion ministérielle qui le précède, en France», déclare le ministre. Interrogé pour savoir s’il s’agit «d’éviter d’avoir à inviter le président El Béchir», il répond: «Exactement.»

L’Egypte, chargée d’organiser ce sommet Afrique-France à Charm el-Cheikh, sur la mer Rouge, en principe en février, a fait savoir qu’elle ne pouvait pas ne pas inviter M.El Béchir, l’un de ses alliés dans la région.
Paris, l’un des plus fermes soutiens de la CPI sur la scène internationale, ne pouvait en revanche accepter sa présence à cette traditionnelle grand-messe des relations franco-africaines.

L'Expression

DZone
16/12/2009, 00h51
Le sommet Afrique-France déplacé en France

Le sommet Afrique-France, programmé en Egypte, se tiendra en France, a priori en mai, pour éviter une présence du président soudanais Omar El Bechir, visé par un mandat d’arrêt de la Cour pénale internationale, a déclaré hier le secrétaire d’Etat français à la Coopération, Alain Joyandet.
«Pour l’instant, c’est le mois de mai qui est retenu, s’agissant du lieu, ce sera décidé ultérieurement», a déclaré le secrétaire d’Etat, interrogé par l’AFP sur des informations égyptiennes à ce sujet. «Il y avait quelques difficultés diplomatiques», a reconnu Alain Joyandet. «Mais au-delà de cela, c’est l’opportunité de l’année de l’Afrique en France», a-t-il souligné.
Le changement de programme «se passe dans un total accord» avec les Egyptiens, a-t-il précisé. Pour le 50e anniversaire des indépendances, «2010 en France, ce sera l’année de l’Afrique, avec le défilé du 14 juillet pour lequel 14 présidents africains des anciennes colonies sont invités et auquel sont associés un certain nombre de régiments africains», a ajouté Alain Joyandet. «Ce sera une façon de regarder notre relation avec l’Afrique non pas au passé mais en envisageant l’avenir».

Lors du sommet Afrique-France, «il sera aussi question de redéfinir cette nouvelle relation que nous voulons avec l’Afrique», a-t-il souligné. Le déplacement en France du sommet, initialement prévu en février à Charm el-Cheikh, sur la mer Rouge, avait été évoqué au préalable par le chef de la diplomatie égyptienne Ahmed Aboul Gheit. «L’idée est désormais de tenir ce sommet et la réunion ministérielle qui le précède en France», afin d’éviter d’avoir à inviter le président Omar el-Bechir, a-t-il dit au journal Asharq al-Awsat paru hier. Ce sujet avait été abordé lundi entre le président français Nicolas Sarkozy et son homologue égyptien Hosni Moubarak, lors d’une visite de ce dernier à Paris.

L’Elysée a confirmé hier sans autre précision que le sommet se tiendra en mai en France. La possible présence du président soudanais, poursuivi par la Cour pénale internationale (CPI) pour crimes de guerre et contre l’humanité au Darfour, avait tourné au casse-tête diplomatique entre Paris et le Caire au cours des derniers mois. L’Egypte avait fait savoir qu’elle ne pouvait pas ne pas inviter M.Bechir, l’un de ses alliés dans la région. Paris, l’un des plus fermes soutiens de la CPI sur la scène internationale, ne pouvait en revanche accepter sa présence à cette traditionnelle grand-messe des relations franco-africaines.

Ces derniers mois, Nicolas Sarkozy a exhorté à de nombreuses reprises le président soudanais à changer sa politique au Darfour, à coopérer au règlement du conflit et à se débarrasser de ses ministres accusés de génocide, en échange d’une suspension de la procédure le visant engagée par le CPI. Le dernier sommet Afrique-France avait eu lieu en 2007 à Cannes (sud-est de la France).

L'Expression

sako
16/12/2009, 14h46
Il délocalise le sommet France-Afrique à Paris pour empêcher Omar al-béchir d’y assister.

16 Décembre 2009, Liberté

Pour faire payer au président soudanais le fait d’avoir facilité la présence en masse des supporters algériens à Khartoum, lors du match d’appui des éliminatoires du Mondial 2010 de football Égypte-Algérie, le raïs égyptien a, en concertation avec Paris, décidé de tenir le sommet France-Afrique à Paris, afin de l’empêcher d’y participer.


Le sommet Afrique-France, initialement programmé en Égypte, se déroulera en fin de compte en France. Cette délocalisation a été décidée par le président égyptien Hosni Moubarak en concertation avec Nicolas Sarkozy dans le seul but d’éviter la présence du président soudanais Omar Al-Béchir à cette rencontre.

Ainsi, au lieu de le soutenir, comme c’est le cas de tous les chefs d’État arabes et africains, voire du tiers-monde, le raïs égyptien l’isole encore plus sur la scène internationale.

Il ne faut pas être grand clerc pour deviner que l’agissement de Hosni Moubarak n’est qu’une manière de faire payer au président El-Bachir le fait que le Soudan ne se soit pas aligné sur les positions égyptiennes lors du déroulement du match d’appui de football ayant opposé l’Égypte à l’Algérie à Khartoum, dans le cadre des éliminatoires jumelées de la Coupe d’Afrique des nations et du Mondial 2010.

Pour rappel, dans un souci d’équité, les autorités soudanaises avaient pris la décision de supprimer le visa d’entrée sur leur territoire pour les supporters algériens désirant assister à la rencontre, la mesure n’existant pas pour les Égyptiens.

Ajoutez à cela la position de neutralité affichée par Khartoum à cette occasion, alors que le régime Moubarak s’attendait à un parti pris en sa faveur, et vous aboutirez à la conclusion que l’Égypte tient toujours rancune au Soudan.

Il suffit de se rappeler les attaques des médias égyptiens contre le Soudan, au lendemain du match, pour s’en convaincre. Cela étant, c’est officiel, le sommet France-Afrique, qui devait se dérouler à Charm El-Cheikh en mai prochain, a été transféré à Paris dans le seul objectif d’empêcher Omar Al-Béchir, visé par un mandat d'arrêt de la Cour pénale internationale, d’y assister.

C’est le secrétaire d'État français à la Coopération, Alain Joyandet, qui a confirmé l’information annoncée par le chef de la diplomatie égyptienne, Ahmed Aboul Gheit, au journal Asharq El-Awsat paru hier.

La décision a été prise, lundi, entre le président français Nicolas Sarkozy et son homologue égyptien Hosni Moubarak, lors d'une visite de ce dernier à Paris. En réponse à la question de savoir s'il s'agit “d'éviter d'avoir à inviter le président El-Bachir”, le ministre égyptien des Affaires étrangères à répondu en toute clarté : “Exactement.”

S’appuyant sur la position de Paris, qui est l'un des plus fermes soutiens de la Cour pénale internationale sur la scène internationale, et ne pouvant de ce fait accepter la présence du chef de l’État soudanais à cette traditionnelle grand-messe des relations franco-africaines, Le Caire a opté pour cette solution lui permettant de faire d’une pierre deux coups. En effet, l’Égypte évite d’avoir des problèmes avec la France et se venge par la même occasion d’El-Bachir.

Merzak Tigrine

rodmaroc
16/12/2009, 14h57
Bien au contraire,hosni moubarak a insisté pour que el bachir soit présent à sharm el cheikh..c'est pour ca que le sommet a été transféré à paris...........le pauvre journaliste ne sais pas analyser et du coup il raconte des contre-vérités.

Scootie
16/12/2009, 15h05
Au plus je lis des articles sur ce sujet, au plus je me pose la question: démence au Caire et/ou paranoïa aigüe à Alger ???

rouge et or
16/12/2009, 15h19
Au plus je lis des articles sur ce sujet, au plus je me pose la question: démence au Caire et/ou paranoïa aigüe à Alger ???


je dirai les deux,aussi bien du caire que d'alger. Quand on n'a que le foot pour satisfaire son peuple on peut aller loin dans la bêtise...

black-knight07
16/12/2009, 15h26
la jalousie fait dire n'importe quoi
pas grave la caravane est deja passée

Bachi
16/12/2009, 16h03
Hummm, Tigrine fait de mauvaises déductions.
Saura-t-on un jour pourquoi ce sommet a été reporté.

Ce sommet Afrique-France, devrait être boycotté...

chene
16/12/2009, 16h21
egypte oum dounia

franca oum afrique


mais ou sont les arabes ! :rolleyes:

black-knight07
16/12/2009, 16h39
je ne me reconnais pas comme arabe, alors ca ne me concerne pas
mais comme africain oui, et ca je dis il faut boycoter cette rencontre,

en tout les cas, les egyptiens sont connu pour baisser leur froc devant les occidentaux, rien de nouveau, ils ont bien livrés les palestiniens aux sionistes

Tiliwine
16/12/2009, 16h46
franchement c un sommet de la francophonie
ou de la francophilie

l'egypte est un pays a la limite anglophone

Bachi
16/12/2009, 16h51
franchement c un sommet de la francophonie

Ce n'est pas le sommetde la francophonie, c'est le sommet France-Afrique.
Dans ce sommet, généralement, la France, très paternaliste, distribue les mauvais et les bons points tout en faisant de juteuses affaires avec les dictateurs africains.

Dandy
16/12/2009, 16h56
Dans ce sommet, généralement, la France, très paternaliste, distribue les mauvais et les bons points tout en faisant de juteuses affaires avec les dictateurs africains.Au Quai d'Orsay un pays qui obéit au doigt et à l'œil à la République française et qui veuille à la sauvegarde de ses intérêts est un pays "en voie de démocratisation", fût-il monarchie absolue ou dictature avérée...
La démocratie, dans ce cas de figure n'est pas un système politique mais un label de "bonne conduite" ;)

Tiliwine
16/12/2009, 16h56
Ce n'est pas le sommetde la francophonie, c'est le sommet France-Afrique.

ah ok
et il y aura le """""talentueux""""" EL GHEDAFI

ça promet alors
c 'est à voir

DZone
16/12/2009, 16h58
Hosni Moubarak se venge du Soudan
SVP , arretez de poster ce genre d'articles dans la rubrique Algérie Actualités!

okba30
16/12/2009, 17h06
Pour montrer que l'Afrique n'étant plus la propriété de la France, on dit Afrique-France. C'est la nouvelle forme politiquement correcte.
Le sommet a été déplacé pour éviter la présence du président soudanais. Le TPI veut l'arrêter mais plusieurs pays africains sont réticents en expliquant que si ce dernier devait être traduit devant ce tribunal, W. Bush devra l'être aussi.
Il faut dire qu'on entend pas parler de la RDC, avec ses 3,5 Millions de morts...la-bas, Georges Clooney, Mia Farrow et leur amis n'ont jamais mis les pieds.
Normal, la RDC est déjà aux mains des multinationales occidentales, pas le Soudan.

La mission civilisatrice continue, la mère France et ses petites souris d'Afrique ...

citoyen
16/12/2009, 17h12
Perso j'ignore si cette hypothèse est vraie, toutefois les soudanais peuvent interpréter la délocalisation du sommet à Paris comme étant un coup concocté par le Pharaon dans le but de nuire à leur chef.

Dans un cas comme dans l'autre le rais Egyptien sera taxé soit de lâche sans courage politique soit de rancunier sans principes politiques.

kaghemoussa
16/12/2009, 17h14
Paris c'est quand meme plus beau surtout en cet période de noel, et puis ce sommet va permettre au "representants" Africiain de faire leur petites emplettes de noel .

voila voila ...

Dandy
16/12/2009, 17h16
Paris c'est quand meme plus beau surtout en cet période de noel, et puis ce sommet va permettre au "representants" Africiain de faire leur petites emplettes de noel .

Je pense que les représentants Africains n'ont pas besoin d'un sommet pour faire leurs emplettes en France et puis en plus il fait froid, brrrr ! ;)

chene
16/12/2009, 19h47
je me demande si le sommet avait eu lieu en egypte boutef aurait il assisté !:rolleyes: alors je me demande si le rais mubarak ne voulait pas voir boutef atterrir dans son territoire !

Cookies