PDA

Voir la version complète : Les patrons algériens boycottent les Egyptiens.


Zacmako
16/12/2009, 07h58
Tunisie: Les patrons algériens boycottent les Egyptiens


La virulente campagne de dénigrement lancée par l'Egypte, depuis le match de football qui a opposé les équipes des deux pays au Caire, n'a pas laissé de marbre les patrons d'entreprises algériennes, qui ont boycotté les Egyptiens à l'occasion d'une rencontre économique en Tunisie.
En effet, les responsables du Forum des chefs d'entreprises (FCE), Reda Hamiani, de l'Association générale des entrepreneurs algériens (AGEA), Mouloud Kheloufi, de la Confédération nationale du patronat algérien (CNPA), Naït Abdelaziz, ainsi que l'Union des entreprises publiques (UNP), M. Slimani, ont quitté la salle des conférences quand le chef de l'administration fiscale au ministère des Finances égyptien, Ashraf Al Arabi, a voulu prendre la parole. D'après nos sources, c'est le président de l'AGEA qui s'est levé le premier avec sa délégation invitant ses compatriotes présents dans la salle à faire de même pour dénoncer la campagne médiatico-politique égyptienne contre notre pays.
La rencontre qui s'est déroulée à Sousse, sous le haut patronage du président tunisien Zine Al Abidine Ben Ali, a vu la participation de personnalités, notamment Jean Pierre Raffarin, ancien Premier ministre français, l'ex-premier ministre espagnol, l'ancien vice-président de la Commission européenne, Manuel Marin, et ce en présence des officiels tunisiens, notamment le Premier ministre Mohamed Ghannouchi.
Placée sous le thème «L'Etat et l'entreprise», la rencontre est organisée régulièrement par l'Institut arabe des chefs d'entreprises (IACE), créé en 1984 à l'initiative de chefs d'entreprises tunisiens. Le rendez-vous économique attire chaque année une multitude d'économistes, d'hommes d'affaires et de représentants d'institutions financières internationales, notamment la Banque mondiale.
Cette 24ème session, organisée les 11 et 12 décembre dernier au port El-Kantaoui (Sousse), a donné lieu à plusieurs communications sur le «rôle de l'Etat et de l'entreprise après la crise», «le service public et la gouvernance», «la politique fiscale» ou encore «le marché des biens et services: compétences et flexibilité».
A noter que la délégation algérienne a participé avec plus de 80 entreprises à cette 24ème édition des «journées de l'entreprise».
Après les avocats algériens en Syrie qui ont boycotté une intervention d'un membre du barreau égyptien, c'est au tour des patrons de faire de même pour dénoncer l'attitude des Egyptiens à l'égard de notre pays et de notre équipe nationale. Contactées, des sources à l'AGEA nous ont affirmé hier que ce geste a été décidé spontanément pour dénoncer toute la campagne égyptienne qui n'a pas épargné jusqu'à nos martyrs. «Pour ce qui est de notre part, nous ne voulons plus entendre parler de coopération avec ce pays après ce qui s'est passé», tranche notre source au sein de cette association d'entrepreneurs.
Quotidien d'Oran

Cookies