PDA

Voir la version complète : LUTTE CONTRE LA CORRUPTION: L’enquête de Karim Djoudi


DZone
16/12/2009, 16h45
Le ministre des Finances a annoncé que les importations ont baissé de 3% en novembre dernier par rapport à 2008.

La bataille contre la corruption s’intensifie. Le ministère des Finances compte sérieusement s’attaquer au mal qui gangrène les institutions de l’Etat. «Dans le cadre de l’affinement de la politique de contrôle, j’ai demandé à mes services d’affiner et d’identifier les sources de corruption», a déclaré le grand argentier en réponse à la question sur l’enquête nationale de lutte contre la corruption. S’exprimant à l’issue de la plénière tenue hier matin au Sénat, M.Djoudi a déclaré que plusieurs opérations de contrôle ont été engagées.

«Nous avons engagé plusieurs opérations de contrôle au niveau des Impôts, des Douanes et de l’Inspection générale des finances (IGF)», a-t-il affirmé pour étayer ses dires.
Rien qu’au niveau de l’IGF, le ministre avance que 168 opérations de contrôle ont été effectuées et 154 PV dressés. Quant aux Impôts et aux Douanes, M.Djoudi n’a pas avancé de chiffre.

Il s’est contenté juste de préciser que des centaines d’opérations de surveillance ont été établies dont plusieurs redressements ont été engagés. Karim Djoudi a tenu à préciser que cette lutte concerne tous les secteurs et que son département a déployé les moyens pour assainir le système de ce virus. Nul n’ignore que des milliards de dollars échappent au fisc. Les scandales qui défraient la chronique ces derniers mois démontrent que la corruption a atteint un degré alarmant.

Le projet de l’autoroute Est-Ouest en est la preuve concrète.
A propos de l’effacement de la dette des agriculteurs, décidé par le chef de l’Etat, M.Djoudi assure que 99% des agriculteurs ont été pris en charge. «Il n’y a aucune ambiguïté sur l’effacement de la dette des agriculteurs», a-t-il tenu à éclaircir. Preuve, souligne-t-il, une dette de 36,2 milliards de dinars a été effacée au profit de 77.449 fellahs. «Il ne reste que 1% de l’ensemble des dossiers», a-t-il indiqué avant d’ajouter: «Ils seront traités au cas par cas.»

Selon lui, ces dossiers sont incomplets et ne répondent pas aux critères exigés. Par ailleurs, M.Djoudi s’est réjoui de la baisse des importations de l’Algérie, qui ont atteint 34,9 milliards de dollars à fin novembre dernier contre 36,1 milliards à la même période de 2008, soit une baisse de 3%. «Nous prévoyons d’atteindre les 5% dans les prochains mois», a indiqué le ministre des Finances.

Ce dernier n’a pas omis de rappeler les dernières mesures économiques prises par le gouvernement. «Les mesures de régulation prises lors de la loi de finances complémentaire précédente ont permis de maîtriser les flux d’importations qui se sont établis à 34,9 milliards de dollars à fin novembre 2009, contre 36,1 milliards à la même période de l’année précédente, soit une réduction de 3%», a-t-il réitéré. Parmi ces mesures, on citera en outre l’interdiction d’importation des médicaments fabriqués en Algérie et des pièces de rechange «Taiwan», ainsi que la réduction des importations alimentaires.

En 2008, les exportations de l’Algérie ont été de 78,23 milliards de dollars, en hausse de 30,04% par rapport à 2007, et les importations de 39,15 milliards de dollars (+41,71%), selon les chiffres des Douanes algériennes.

Nadia BENAKLI
© Copyright L'Expression

DZone
16/12/2009, 16h48
Les importations de l'Algérie ont atteint 34,9 milliards de dollars à fin novembre dernier contre 36,1 milliards à la même période de 2008, soit une baisse de 3%, a annoncé mardi le ministre algérien des Finances, Karim Djoudi.

"Les mesures de régulation prises lors des lois de finances complémentaires précédentes ont permis de maîtriser les flux d'importations qui se sont établis à 34,9 milliards de dollars à fin novembre 2009, contre 36,1 milliards à la même période de l'année précédente, soit une réduction de 3%", a affirmé M. Djoudi qui répondait aux questions des membres du Conseil de la Nation ( chambre haute du Parlement algérien) concernant le texte de la loi de finances de l'année 2010.

En 2008, les exportations de l'Algérie ont été de 78,23 milliards de dollars, en hausse de 30,04 % par rapport à 2007, et les importations de 39,15 milliards de dollars (+41,71%), selon les statistiques des Douanes algériennes.

© Copyright Xinhuanet

Cookies