PDA

Voir la version complète : H1N1: En Algérie où et quand se faire vacciner ?


morjane
16/12/2009, 18h40
Sauf changement de dernière minute, en Algérie, la vaccination contre la grippe A démarrera samedi. Le personnel de la santé est le premier concerné.

Le ministère de la santé s’attelait, hier, à recenser avec exactitude le nombre des travailleurs à vacciner. Le département de Barkat a, par ailleurs, adressé une instruction à tous les responsables de la santé dans laquelle il précise les modalités de la vaccination de masse qui concernera le grand public et dont la date n’a pas été arrêtée.

Pour pouvoir faire face à l’épidémie qui avance inexorablement, toutes les catégories des personnels de santé, notamment ceux qui seront appelés à travailler dans les centres de vaccination, doivent être eux mêmes vaccinés contre la grippe A. Leur vaccination se fera sur leur lieu de travail. Ils sont les premiers bénéficiaires des doses de vaccin reçues par l’Algérie.

Deuxième à être concernée, les corps constitués qui seront également vaccinés sur leur lieu de travail. La vaccination de masse des personnes figurant sur la liste des populations prioritaires pourra alors commencer. Une instruction vient d’être d’ailleurs envoyée à l’ensemble des responsables de la santé à travers les différentes wilayas du pays. L’instruction en question donne dans le détail les modalités de vaccination. Il est donc demandé aux responsables de la santé de tout mettre en œuvre afin que les centres de vaccination soient prêts à accueillir la population à vacciner. Celle-ci se fera essentiellement dans les PMI et les services d'épidémiologie et médecine préventive.

En cas de nécessité, les écoles et les locaux de la médecine du travail pourraient être mobilisés. L’organisation de ces centres doit, selon l’instruction du département de Barkat, se faire de façon à «faciliter l’accueil des personnes, effectuer un examen médical avant l’acte vaccinal, réaliser l’acte vaccinal conformément aux directives techniques, enregistrer l’acte vaccinal, garder en observation pendant 30 mn les personnes ayant été vaccinées, prendre en charge les manifestations allergiques immédiates».

Dans ces centres, le cheminement des personnes à vacciner doit se faire dans un seul sens. Les personnes devant se faire vacciner seront munies dès leur arrivée d’une fiche comportant l’ensemble des informations les concernant. Avant toute vaccination, une visite médicale doit être effectuée. Le médecin effectuant cette consultation doit évaluer l’état général de la personne et rechercher des facteurs de risque et une contre-indication à la vaccination. Le médecin est tenu d’informer les personnes à vacciner sur les effets secondaires potentiels de la vaccination, les symptômes devant amener la personne à consulter et disposer des moyens nécessaires à la prise en charge d’un choc allergique.

La procédure impose aux médecins de garder les personnes vaccinées en observation pour une durée de trente minutes.

Chaque centre doit disposer d’un ou deux lits pour prendre en charge des réactions indésirables immédiates de la vaccination. Les personnes chargées de la vaccination doivent impérativement porter une cagoule ou un calot ; un masque de protection de type FFP2 et une sur blouse à usage unique. Cette tenue devra être ensuite évacuée après usage selon le protocole appliqué aux déchets d'activité de soins à risques infectieux et assimilés.

Par Le Soir

Cookies