PDA

Voir la version complète : Moscou accueille favorablement le retour d'Aminatou Haidar


numidia-4-ever
19/12/2009, 22h25
Moscou accueille favorablement le retour d'Aminatou Haidar à Laâyoune

La Russie a accueilli avec satisfaction le retour de la militante sahraouie des droits de l'Homme Aminatou Haidar au Sahara Occidental occupé, a indiqué samedi l'Agence de presse sahraouie (SPS). Selon SPS citant le porte-parole des Affaires étrangères russe, M. Andreï Nesterenko, la Russie partage la préoccupation de la communauté internationale quant à la situation critique que vivait Mme Haidar lors de sa grève de la fin qui a duré plus d'un mois. Le responsable russe a plaidé dans une conférence de presse, pour la poursuite des négociations sous l'égide M. Christopher Ross, envoyé personnel du secrétaire général des Nations unies afin d'aboutir à une solution juste et définitive à la question du Sahara Occidental conformément à la résolution 1871 du Conseil de sécurité.

source:http://www.elmoudjahid.com/accueil/monde/48414.html

eagle19
20/12/2009, 01h11
Le responsable russe a plaidé dans une conférence de presse, pour la poursuite des négociations sous l'égide M. Christopher Ross, envoyé personnel du secrétaire général des Nations unies afin d'aboutir à une solution juste et définitive à la question du Sahara Occidental conformément à la résolution 1871 du Conseil de sécurité

meme la russie vous a laisse tombé, ils sont passé ou les milliards de dollard de contrats d armes?:lol:

ayoub7
20/12/2009, 02h06
Aie! apparement le polisario va avoir a preparer une deuxieme lettre de protestation pour la russie cette fois :)

iskra
20/12/2009, 10h16
eagle19,

Russie et Chine sont des appuis inconditionnels à 'Algérie. Trop d'intérêts finaciers lient les trois pays et qui plus est que la Russie et l'Algérie pacte stratégique, à savoir qu'ils doivent se secourir en cas de guerre.


Cela dit, la résolution 1871 traite également de la variante indépendantiste proposée par la RASD et ce fut un camouflet pour le Maroc obstiné par sa pseudo-indépendance.

numidia-4-ever
20/12/2009, 12h22
lol vous savez pas lire ! (ce n'est pas étonnant :lol: )

la Russie veut une solution juste conformément a la législation international
tous comme le polisario ;)

nacer-eddine06
20/12/2009, 13h06
Situation concernant le Sahara occidental - Résolution 1871 adoptée par le Conseil de sécurité des Nations unies (New York, 30 avril 2009)
Le Conseil de sécurité,
Rappelant ses résolutions antérieures sur le Sahara occidental,
Réaffirmant son ferme appui aux efforts faits par le Secrétaire général et son Envoyé personnel en vue de l’application des résolutions 1754 (2007), 1783 (2007) et 1813 (2008),
Réaffirmant sa volonté d’aider les parties à parvenir à une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable qui permette l’autodétermination du peuple du Sahara occidental dans le cadre d’arrangements conformes aux buts et principes énoncés dans la Charte des Nations unies, et notant le rôle et les responsabilités des parties à cet égard,
Demandant à nouveau aux parties et aux Etats de la région de continuer à coopérer pleinement avec l’Organisation des Nations unies et les uns avec les autres pour mettre fin à l’impasse actuelle et aller de l’avant vers une solution politique,
Prenant note de la proposition marocaine présentée le 11 avril 2007 au Secrétaire général de l’Organisation des Nations unies et se félicitant des efforts sérieux et crédibles faits par le Maroc pour aller de l’avant vers un règlement ; prenant note également de la proposition du Front POLISARIO présentée au Secrétaire général le 10 avril 2007,
Prenant note des quatre séries de négociations tenues sous les auspices du Secrétaire général et se félicitant des progrès réalisés par les parties sur la voie de négociations directes,
Soulignant qu’il importe de réaliser des progrès concernant la dimension humaine du conflit comme moyen de promouvoir la transparence et la confiance mutuelle à travers un dialogue constructif et des mesures de confiance humanitaires,
Se félicitant dans ce contexte de ce que les parties soient convenues, ainsi qu’il ressort du communiqué de l’Envoyé personnel du Secrétaire général pour le Sahara occidental en date du 18 mars 2008, d’explorer la possibilité de l’organisation par voie terrestre de visites familiales qui viendraient compléter l’actuel programme de transport par voie aérienne, et invitant les parties à oeuvrer dans ce sens en coopération avec le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés,
Accueillant avec satisfaction l’engagement pris par les parties de poursuivre le processus de négociation dans le cadre de pourparlers tenus sous les auspices de l’Organisation des Nations unies,
Notant que, de l’avis du Secrétaire général, la consolidation du statu quo n’est pas une issue acceptable pour le processus de négociation en cours et notant en outre que tout progrès dans ces négociations aura un effet positif sur tous les aspects de la qualité de vie du peuple du Sahara occidental,
Se félicitant de la désignation de l’Envoyé personnel du Secrétaire général pour le Sahara occidental, Christopher Ross, et notant avec satisfaction sa récente visite dans la région et les consultations qu’il mène actuellement avec les parties,
Ayant examiné le rapport du Secrétaire général en date du 13 avril 2009 (S/2009/200),
1. Réaffirme que les accords militaires de cessez-le-feu conclus avec la Mission des Nations unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental (MINURSO) doivent être pleinement respectés ;
2. Se félicite de ce que les parties aient accepté la proposition de l’Envoyé personnel tendant à tenir des pourparlers informels, restreints dans la perspective d’une cinquième série de négociations et rappelle qu’il fait sienne la recommandation formulée dans le précédent rapport selon laquelle il est indispensable que les parties fassent preuve de réalisme et d’un esprit de compromis pour la réalisation de progrès dans les négociations ;
3. Demande aux parties de continuer de faire preuve de volonté politique et de travailler dans une atmosphère propice au dialogue afin d’engager plus résolument des négociations de fond et de garantir ainsi l’application de ses résolutions 1754 (2007), 1783 (2007) et 1813 (2008) ainsi que le succès des négociations ; et affirme son soutien sans réserve à l’engagement pris par le Secrétaire général et son Envoyé personnel d’œuvrer en vue d’une solution à la question du Sahara occidental dans ce contexte ;
4. Demande également aux parties de poursuivre les négociations sous les auspices du Secrétaire général, sans conditions préalables et de bonne foi, en tenant compte des efforts réalisés depuis 2006 et des faits nouveaux survenus depuis, en vue de parvenir à une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable qui pourvoie à l’autodétermination du peuple du Sahara occidental dans le contexte d’arrangements conformes avec les buts et principes énoncés dans la Charte des Nations unies et prend note du rôle et des responsabilités des parties à cet égard ;
5 Invite les Etats membres à prêter le concours voulu à ces négociations ;
6. Prie le Secrétaire général de le tenir régulièrement informé de l’état des négociations tenues sous ses auspices et des progrès réalisés, et entend se réunir pour recevoir et examiner le rapport que celui-ci aura établi ;
7. Prie également le Secrétaire général de lui rendre compte de la situation au Sahara occidental bien avant la fin du mandat de la Mission ;
8. Engage les Etats membres à verser des contributions volontaires pour financer les mesures de confiance qui permettent de multiplier les contacts entre membres séparés d’une même famille, en particulier les visites familiales, ainsi que les autres mesures de confiance dont les parties conviendraient ;
9. Décide de proroger jusqu’au 30 avril 2010 le mandat de la Mission ;
10. Prie le Secrétaire général de continuer à prendre les mesures voulues pour faire pleinement respecter par la Mission la politique de tolérance zéro instituée par l’Organisation des Nations unies concernant l’exploitation et les violences sexuelles et de le tenir informé et demande instamment aux pays qui fournissent des contingents de prendre les mesures préventives voulues, notamment en menant avant le déploiement des actions de sensibilisation à ces questions, et d’autres mesures pour faire en sorte que leurs personnels mis en cause dans de tels actes soient amenés à en répondre pleinement ;
11. Décide de rester saisi de la question.

nacer-eddine06
20/12/2009, 13h07
Résolution 1813 adoptée par le Conseil de sécurité des Nations unies (New York, 30 avril 2008)

Le Conseil de sécurité,
Rappelant ses résolutions antérieures sur le Sahara occidental,
Réaffirmant son ferme appui aux efforts faits par le Secrétaire général et son Envoyé personnel en vue de l’application des résolutions 1754 (2007) et 1783 (2007),
Réaffirmant sa volonté d’aider les parties à parvenir à une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable qui permette l’autodétermination du peuple du Sahara occidental dans le cadre d’arrangements conformes aux buts et principes énoncés dans la Charte des Nations Unies, et notant le rôle et les responsabilités des parties à cet égard,
Demandant à nouveau aux parties et aux États de la région de continuer à coopérer pleinement avec l’Organisation des Nations Unies et les uns avec les autres pour mettre fin à l’impasse actuelle et aller de l’avant vers une solution politique,
Prenant note de la proposition marocaine présentée le 11 avril 2007 au Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies et se félicitant des efforts sérieux et crédibles faits par le Maroc pour aller de l’avant vers un règlement ; prenant note également de la proposition du Front POLISARIO présentée au Secrétaire général le 10 avril 2007,
Prenant note également des quatre séries de négociations tenues sous les auspices du Secrétaire général et se félicitant des progrès réalisés par les parties sur la voie de négociations directes,
Se félicitant de ce que les parties soient convenues, ainsi qu’il ressort du communiqué de l’Envoyé personnel du Secrétaire général pour le Sahara occidental en date du 18 mars 2008, d’explorer la possibilité de l’organisation par voie terrestre de visites familiales qui viendraient compléter l’actuel programme de transport par voie aérienne, et invitant les parties à œuvrer dans ce sens en coopération avec le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés,
Accueillant avec satisfaction l’engagement pris par les parties de poursuivre le processus de négociation dans le cadre de pourparlers tenus sous les auspices de l’Organisation des Nations Unies,
Notant que, de l’avis du Secrétaire général, la consolidation du statu quo n’est pas une issue acceptable pour le processus de négociation en cours et notant en outre que tout progrès dans ces négociations aura un effet positif sur tous les aspects de la qualité de vie du peuple du Sahara occidental,
Ayant examiné le rapport du Secrétaire général en date du 14 avril 2008 (S/2008/251),
1. Réaffirme que les accords militaires de cessez-le-feu conclus avec la MINURSO doivent être pleinement respectés ;
2. Fait sienne la recommandation formulée dans le rapport selon laquelle il est indispensable que les parties fassent preuve de réalisme et d’un esprit de compromis afin de maintenir l’élan imprimé au processus de négociation ;
3. Demande aux parties de continuer de faire preuve de volonté politique et de travailler dans une atmosphère propice au dialogue afin d’engager plus résolument des négociations de fond et de garantir ainsi l’application de ses résolutions 1754 (2007) et 1783 (2007) ainsi que le succès des négociations ; et affirme son soutien sans réserve à l’engagement pris par le Secrétaire général et son Envoyé personnel d’œuvrer en vue d’une solution à la question du Sahara occidental dans ce contexte ;
4. Demande également aux parties de poursuivre les négociations sous les auspices du Secrétaire général, sans conditions préalables et de bonne foi, en tenant compte des efforts réalisés depuis 2006 et des faits nouveaux survenus depuis, en vue de parvenir à une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable qui pourvoie à l’autodétermination du peuple du Sahara occidental dans le contexte d’arrangements conformes avec les buts et principes énoncés dans la Charte des Nations Unies et prend note du rôle et des responsabilités des parties à cet égard ;
5. Invite les États Membres à prêter le concours voulu à ces négociations ;
6. Prie le Secrétaire général de le tenir régulièrement informé de l’état des négociations tenues sous ses auspices et des progrès réalisés, et entend se réunir pour recevoir et examiner le rapport que celui-ci aura établi ;
7. Prie également le Secrétaire général de lui rendre compte de la situation au Sahara occidental bien avant la fin du mandat de la Mission ;
8. Engage les États Membres à verser des contributions volontaires pour financer les mesures de confiance qui permettent de multiplier les contacts entre membres séparés d’une même famille, en particulier les visites familiales, ainsi que les autres mesures de confiance dont les parties conviendraient ;
9. Décide de proroger jusqu’au 30 avril 2009 le mandat de la Mission des Nations Unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental ;
10. Prie le Secrétaire général de continuer à prendre les mesures voulues pour faire pleinement respecter par la Mission la politique de tolérance zéro instituée par l’Organisation des Nations Unies concernant l’exploitation et les violences sexuelles et de le tenir informé et demande instamment aux pays qui fournissent des contingents de prendre les mesures préventives voulues, notamment en menant avant le déploiement des actions de sensibilisation à ces questions, et d’autres mesures pour faire en sorte que leurs personnels mis en cause dans de tels actes soient amenés à en répondre pleinement ;
11. Décide de rester saisi de la question.

nacer-eddine06
20/12/2009, 13h09
http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/IMG/pdf/reso1783.pdf

nacer-eddine06
20/12/2009, 13h10
SAHARA OCCIDENTAL
RESOLUTION 1754
ADOPTEE PAR LE CONSEIL
DE SECURITE DES NATIONS UNIES




(New York, 30 avril 2007)

Le Conseil de sécurité,

Rappelant ses résolutions antérieures sur le Sahara occidental, Réaffirmant son ferme appui aux efforts faits par le Secrétaire général et son envoyé personnel,

Réaffirmant sa volonté d'aider les parties à parvenir à une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable qui permette l'autodétermination du peuple du Sahara occidental dans le cadre d'arrangements conformes aux buts et principes énoncés dans la Charte des Nations unies, et notant le rôle et les responsabilités des parties à cet égard,

Demandant à nouveau aux parties et aux Etats de la région de continuer à coopérer pleinement avec l'Organisation des Nations unies et les uns avec les autres pour mettre fin à l'impasse actuelle et aller de l'avant vers une solution politique,

Prenant note de la proposition marocaine présentée le 11 avril 2007 au Secrétaire général et se félicitant des efforts sérieux et crédibles faits par le Maroc pour aller de l'avant vers un règlement; prenant note également de la proposition du Front POLISARIO, présentée au Secrétaire général le 10 avril 2007,

Ayant examiné le rapport du Secrétaire général en date du 13 avril 2007 (S/2007/202),

1. Réaffirme que les accords militaires de cessez-le-feu conclus avec la MINURSO doivent être pleinement respectés ;

2. Demande aux parties d'engager des négociations de bonne foi sans conditions préalables, en tenant compte des développements survenus ces derniers mois, en vue de parvenir à une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable qui permette l'autodétermination du peuple du Sahara occidental ;

3. Prie le Secrétaire général d'organiser ces négociations sous ses auspices et invite les Etats membres à prêter le concours approprié à celles-ci ;

4. Prie le Secrétaire général de lui présenter d'ici au 30 juin 2007 un rapport sur l'état de ces négociations sous ses auspices et des progrès réalisés, et exprime son intention de se réunir pour recevoir et examiner ce rapport ;

5. Prie le Secrétaire général de lui rendre compte de la situation au Sahara occidental avant la fin du mandat de la Mission ;

6. Invite les Etats membres à envisager de verser des contributions volontaires pour financer des mesures de confiance qui permettent de multiplier les contacts entre membres séparés d'une même famille, en particulier les visites de regroupement familial ;

7. Prie le Secrétaire général de continuer à prendre les mesures requises pour garantir que la politique de tolérance zéro instituée par l'Organisation des Nations unies concernant l'exploitation et les violences sexuelles soit pleinement respectée par la MINURSO et de le tenir informé, et demande instamment aux pays qui fournissent des contingents de prendre les mesures préventives voulues, notamment en menant avant le déploiement des actions de sensibilisation à ces questions, et d'autres mesures pour faire en sorte que leurs personnels mis en cause dans de tels actes soient amenés à en répondre pleinement ;

8. Décide de proroger jusqu'au 31 octobre 2007 le mandat de la Mission des Nations unies pour l'organisation d'un référendum au Sahara occidental (MINURSO) ;

9. Décide de rester saisi de la question./.

chene
20/12/2009, 14h59
ce qui compte c est la resolution de l O N U que le maroc doit accepter et executer sans condition aucune


sarko et sa bande de malfrat leurs décisions a la far west on en a que faire et n a aucun intérêt sur l échiquier international :lol:


vive boutef :lol:

madini
20/12/2009, 17h23
Solas tiens mon ami (http://www.toutcameroun.com/Doliprane_effervescent__998434.jpg)

Cookies