PDA

Voir la version complète : Contrats de sponsoring avec la FAF: Des opérations juteuses


fumeurdethé2
21/12/2009, 12h01
La Fédération algérienne de football (FAF), qui fonctionnait jadis essentiellement avec le budget de l’Etat, s’est ouverte, ces derniers temps, sur d’autres ressources financières afin d’assurer plus ou moins une autonomie.



Cette nouvelle méthode de travail coïncide avec le retour de Mohamed Raouraoua à la tête de l’instance fédérale. Grâce à sa maîtrise de la gestion et à sa vision futuriste, le patron de la FAF a réussi, en l’espace d’une année, à conclure plusieurs contrats de sponsoring au profit du football national dans toutes ses composantes, et surtout celles concernant le volet de l’équipe nationale. Ces contrats sont venus au moment opportun pour permettre à l’élite de notre football de concrétiser les objectifs (ambitieux) assignés au staff technique, à savoir la qualification à la CAN et au Mondial 2010. L’opérateur de téléphonie mobile, Nedjma, premier partenaire à ouvrir cette nouvelle ère du sponsonring, s’est taillé la part du lion. Il devient le principal sponsor de la FAF et de l’équipe nationale pour une durée de quatre ans grâce à son apport financier juteux de plus de 30 milliards de centimes/an. Ce contrat, signé début mars entre M. Raouraoua et le patron de Nedjma, Joseph Ged, est qualifié d’historique car, estiment les observateurs, il permet de franchir une étape vers la professionnalisation du football national. L’accord comporte, entre autres, le sponsoring de l’EN A, l’académie de la FAF, la Coupe d’Algérie et l’arbitrage. Au fur et à mesure que les Verts se rapprochaient de leur objectif, les sponsors affluaient de partout. Des opérations de partenariat ont été par la suite signées avec Cevital, Puma, Coca-Cola. Le contrat avec le groupe Cevital a permis à la FAF de bénéficier d’un apport financier de 40 millions de dinars uniquement pour l’année 2009. En plus de l’aide financière, le groupe Cevital devait offrir deux bus, une ambulance, un fourgon et divers véhicules au profit de l’équipe nationale. Le P-DG du groupe Cevital, Issad Rebrab, n’a pas écarté l’éventualité de prolonger ledit contrat au-delà de cette année, affirmant : « Cevital sera toujours là pour soutenir la FAF et les équipes nationales. » Un autre contrat tout aussi important a été signé juste avant le match Algérie-Zambie (6 septembre), entre la FAF et l’équipementier allemand Puma, en présence de Widmann Horst, vice-président de la firme.
Le contrat, conclu après un appel d’offres, prévoit, en plus de la fourniture d’équipements sportifs pour les différentes équipes nationales, une prime pour les deux années à venir, estimée à 110 000 euros annuellement, 700 000 euros annuellement en équipement et le reste comme prime aux joueurs et au staff technique. Un avenant au contrat stipule qu’en cas de qualification de l’équipe nationale au Mondial sud-africain, cette prime sera revue à la hausse. On parle de 520 000 euros par an sur une période de quatre années entre 2010 et 2014. Puma devrait également prendre en charge un des stages de l’équipe nationale à l’étranger. Récemment, l’opérateur de téléphonie mobile Mobilis est entré en course pour succéder à Nedjma et devenir partenaire officiel de la FAF en matière de télécommunications. Mobilis a participé à l’appel d’offres lancé par la Fédération, à hauteur de 8 millions d’euros (environs 90 milliards de centimes) par an. En tant qu’opérateur algérien, Mobilis veut accompagner les Verts dans les deux prochaines compétitions que sont la CAN et le Mondial. D’autres contrats ont été signés avec la FAF dans le domaine de la communication et de la publicité. Les droits de télévision des matches ont été cédés à l’ENTV, alors que les droits de publicité dans les stades ont été cédés à la société Pub Média. Enfin, il faut noter que l’équipe nationale bénéficiera, lors de sa participation au Mondial sud-africain, de 9 millions d’euros, ce qui constitue un bon pactole pour les hommes de Saâdane, tenus de défendre les couleurs nationales mais aussi l’image de marque de ses partenaires.




Par S. M. (slimanem@elwatan.com)
ELWATAN

Cookies