PDA

Voir la version complète : Gestion de L’EN : Panne de communication


fumeurdethé2
21/12/2009, 12h03
Ils connaissent tous les joueurs. Ils suivent avec intérêt leur évolution à l’étranger. Ils chantent et ils dansent pour fêter leurs victoires.



Mais les Algériens ignorent presque tout de l’équipe nationale : ses objectifs, sa gestion, ses contrats de sponsoring… La communication des instances du football national est défaillante pour ne pas dire inexistante. Le dernier épisode concernant le renforcement de l’équipe nationale par de nouveaux éléments et le débat suscité par le cas de Mehdi Lacen ainsi que la convocation-éviction de Benyamina (Berlin) confirment la pauvreté de la stratégie de communication de la FAF et du staff technique de l’EN. En effet, après avoir laissé entendre, des semaines durant (l’information a fait la une des journaux spécialisés) que Mehdi Lacen serait convoqué en prévision de la CAN 2010, le sélectionneur national, Rabah Saâdane surprend tout le monde à la dernière minute. Il n’a pas convoqué le milieu défensif du Real Racing Club de Santander (Espagne) et il n’explique pas pourquoi. « Affaire personnelle », s’est-il contenté de dire lors d’une conférence de presse, animée jeudi dernier à Alger pour communiquer la liste des 23 joueurs retenus pour le tournoi de l’Angola, prévu en début du mois de janvier 2010. Le président de la Fédération algérienne de football (FAF), Mohamed Raouraoua, ne fait pas mieux, lui non plus.
Dans ses déclarations reprises par la presse nationale, il avait affirmé que Mehdi Lacen sera parmi le groupe qui disputera la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations (CAN). Ces affirmations n’étant pas confirmées, puisque le joueur ne viendra pas, Mohamed Raouraoua observe le silence. Des exemples de ce genre existent encore. Le parcours des Verts durant les qualifications jumelées pour la CAN et le Mondial sud-africain de 2010 est plein de défaillances en matière de communication (lire El Watan du 20 décembre 2009). On serait tolérant si ça ne tient qu’à cela. Les responsables de la FAF n’ont, malheureusement, pas pensé à bâtir une stratégie de communication pour accompagner cette équipe nationale qui requiert les soins d’une institution dans ses actions comme dans ses manifestations médiatiques. Combien de personnes savent comment sont gérés les contrats de sponsoring des Verts ? C’est certainement une histoire de gros sous. Pourquoi ne pas jouer en toute transparence ?




Par Madjid Makedhi (emakedhi@elwatan.com)
ELWATAN

Cookies