PDA

Voir la version complète : Cancer du sein: 30.000 Algériennes concernées par le dépistage par R.N.


Zacmako
03/01/2010, 07h18
Cancer du sein: 30.000 Algériennes concernées par le dépistage.



Plus de 30.000 femmes âgées de plus de 40 ans et affiliées à la Caisse nationale d'assurance sociale (CNAS) seront concernées par l'opération de dépistage précoce du cancer du sein, a affirmé hier à Alger le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale M. Tayeb Louh. Cette opération, dont le coup d'envoi a été donné par le ministre du Travail à partir du centre de traitement et de dépistage précoce du port d'Alger relevant de la CNAS, rentre dans le cadre du programme national de lutte contre le cancer.

Cette opération, première du genre, se déroulera au niveau de 4 centres régionaux de dépistage relevant de la CNAS (centres de Maghnia, Constantine, Jijel et Laghouat) en sus du centre du port d'Alger qui se charge de la coordination entre les centres régionaux via Internet à travers des appareils de radiographie numériques qui traitent les données en un temps relativement court.

L'opération se déroulera sous la supervision d'une équipe composée d'employés de la CNAS dont 11 spécialistes en radiologie et d'assistantes sociales chargées de la sensibilisation quant à l'importance du dépistage précoce du cancer du sein. Les femmes concernées seront convoquées par le biais de ces assistantes ou par courrier, a précisé le ministre. Dans ce contexte, le ministre a affirmé que la CNAS avait initié cette opération dans la perspective d'alléger les coûts qu'engendre la prise en charge du cancer du sein en Algérie. Le cancer du sein métastasé coûte à l'Etat 6 millions DA pour une seule malade alors que la prise en charge du cancer au premier stade est estimée à 300.000 DA, avait récemment affirmé le Pr Kamel Bouzid, chef de service d'oncologie du centre Pierre et Marie Curie (CPMC).

Le Pr Bouzid avait également précisé que le coût de l'opération de l'ablation du sein dans des cliniques privées oscillait entre 30.000 et 48.000 DA tandis que les coûts des séances de chimiothérapie s'élevaient à 65.000 DA ajoutant que ces frais n'étaient pas remboursés par la CNAS, plusieurs de ces cliniques n'étant pas conventionnées avec cet organisme.

La moyenne d'âge des femmes atteintes de ce cancer est de 45 ans dont 70% des cas sont de rhésus (O+) qui est un récepteur hormonal de la maladie alors que 80% des cas nécessitent une intervention chirurgicale tandis que 20% des cas (soit 1/5) sont à un stade avancé.
Quotidien d'Oran

Cookies