PDA

Voir la version complète : Tirs entre l'Egypte et Gaza: 1 policier égyptien tué, 5 Palestiniens blessés


nacer-eddine06
06/01/2010, 15h21
RAFAH (Egypte) - Un policier égyptien a été tué et cinq Palestiniens blessés mercredi lors d'un échange de tirs à la frontière entre la bande de Gaza et l'Egypte, a-t-on appris de sources officielles égyptiennes et palestiniennes.
L'incident a eu lieu à la suite d'une manifestation de quelque 200 jeunes Palestiniens à Rafah (sud de la bande de Gaza) qui protestaient, à coup de jets de pierres, contre l'édification d'un mur métallique souterrain du côté égyptien de la frontière avec le territoire palestinien.
Selon la télévision publique au Caire, un policier égyptien a été tué "après des tirs de Palestiniens armés dans la zone frontalière".
Un responsable des services de sécurité égyptiens a confirmé à l'AFP le décès du policier âgé de 21 ans, précisant qu'il avait succombé à ses blessures à l'hôpital de la ville frontalière de Rafah.
Une autre source de sécurité a affirmé que neuf policiers avaient en outre été légèrement blessés par les pierres lancées par des manifestants palestiniens sur les forces de l'ordre égyptiennes.
Côté palestinien, cinq personnes ont été grièvement blessées par des tirs de soldats égyptiens qui visaient des jeunes leur jetant des pierres par dessus la frontière, ont indiqué des sources médicales et des témoins à Rafah.
D'après les témoins, des tirs sont partis des deux côtés de la frontière.
Quinze autres Palestiniens ont été blessés à Rafah lorsque des responsables des services de sécurité du Hamas ont fait usage de matraques et de gaz lacrymogène, et tiré en l'air, pour disperser les manifestants.
La manifestation était organisée à l'appel du mouvement islamiste Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, pour protester contre la construction par l'Egypte d'une barrière souterraine supposée mettre fin aux tunnels de contrebande qui passent sous la frontière.
Le Hamas a qualifié l'incident, qui a pris fin dans l'après-midi, de "regrettable".
"Nous n'avons aucun intérêt à envenimer la tension à la frontière", a déclaré à l'AFP Sami Abou Zouhri, un porte-parole du Hamas, tout en dénonçant la décision des autorités égyptiennes d'ériger une barrière à la frontière.
Des centaines de policiers égyptiens ont été envoyés en renfort à la frontière ainsi que des ambulances et des camions de pompiers.
La bande de Gaza est soumise à un strict blocus par Israël depuis la prise de pouvoir du Hamas dans ce territoire en juin 2007 aux dépens de l'Autorité palestinienne de Mahmoud Abbas.
Le terminal de Rafah, entre l'Egypte et Gaza, est le seul point de passage du territoire à ne pas être contrôlé par Israël.
(©AFP / 06 janvier 2010 16h16)

Cookies