PDA

Voir la version complète : Des militantes sahraouies en visite chez Aminatou Haidar interpellées


citoyen
06/01/2010, 21h20
El Aaiun (territoires occupés), 06/12/2010 (SPS) Des citoyennes sahraouies ont été interpellées, humiliées et brutalisées par les autorités d'occupation marocaine à El Aaiun occupée pour avoir rendu visite à la militante sahraouie des droits de l'Homme Aminetou Haidar, indique mardi un communiqué du collectif des défenseurs sahraouis des droits de l'Homme (CODESA).

Ezana Amidene, Salha Boutenkiza, Eneqya Lahouassi et Hayat Reguibi ont été arrêtées lundi soir aux environs de 20 heures par la police marocaine après avoir rendu visite à la militante Aminetou Haidar, souligne le communiqué précisant que le domicile de cette dernière est toujours sous haute surveillance policière.

Citant les témoignages de Ezana Amidene, arrêtée avec Salha Boutenkiza par une patrouille de la police marocaine à leur sortie de la maison de Mme Haidar, le communiqué indique que les deux militantes avaient été humiliées et brutalisées avant de subir un interrogatoire, supervisé par deux officiers, sur leur lien avec la militante sahraouie, les motivations de cette visite et les informations qu'elle leur aurait fournies.

Par ailleurs, ajoute la même source, deux autres sahraouies, Eneqya Lahouassi et Hayat Regueibi, ont été arrêtées dans le même quartier par la police marocaine alors qu'elles s'apprêtaient à rendre visite à Aminetou Haidar dont la demeure est surveillée par les renseignements marocains depuis le 18 décembre dernier date de son retour de Lanzarote (Canaries).

Ces citoyennes, rappelle-t-on, avaient été enlevées, arrêtées, torturées et interdites de voyage par les autorités d'occupation marocaine pour leurs positions en faveur de la cause sahraouie, ainsi que pour leur participation aux manifestations pacifiques revendiquant le droit légitime du peuple sahraoui à l'autodétermination.

Badis
07/01/2010, 10h27
Bon, alors c'est quoi la vérité?

Haroone
07/01/2010, 10h28
je n'ai aucune pitier envers ces ados, la racaille comme disait sarko...

Cookies