PDA

Voir la version complète : L’Egypte s’acharne sur l’Algérie


Page : [1] 2 3

milka
07/01/2010, 16h45
L’obstination de l’Egypte contre l’Algérie, la Syrie et le Qatar s’explique par le fait que ces pays remettent en cause le leadership du Caire et lui dénient le rôle de «parrain» des pays arabes.
L’Algérie est-elle devenue une préoccupation pour l’Egypte? Elle fait toujours l’actualité de la presse égyptienne. L’Algérie empêche toujours les Egyptiens de dormir et même de tourner en rond. Après le sport, la culture en passant par la politique, les Egyptiens n’hésitent pas à inventer de nouveaux scénarii pour vitupérer contre l’Algérie. A nouveau la diplomatie égyptienne engage une campagne médiatique contre l’Algérie.
A quelques mois du sommet arabe, prévue en mars à Tripoli en Libye, l’Egypte impute à l’Algérie un travail de coulisses visant à couper l’herbe sous les pieds de Amr Moussa, secrétaire général (Egyptien, la précision s’impose) de la Ligue arabe. Citant des sources diplomatiques de son pays, la presse égyptienne rapporte que l’Algérie mènerait une campagne diplomatique contre l’immuable secrétaire général de la Ligue. Selon la même source, l’Algérie aurait demandé aux pays arabes d’introduire un nouveau point à l’ordre du jour du prochain sommet de Tripoli.
Il s’agirait d’inscrire, en fait de revenir, sur la question de l’alternance du secrétariat général lors des prochains travaux de la Ligue arabe. Autrement dit, tous les pays membres auront droit à assumer, durant un mandat limité, le poste de secrétaire général. Ce qui n’est pas pour plaire aux Egyptiens qui estiment ce poste comme étant la propriété de l’Egypte.
A noter que l’actuel mandat de Amr Moussa s’achèvera l’année prochaine. Le secrétaire général est désigné par consensus, sans vote, entre les pays membres. La diplomatie égyptienne s’est mise en branle pour préparer le terrain dès maintenant afin d’assurer un nouveau mandat à Amr Moussa qui, en affirmant de ne pas avoir d’ambition présidentielle, laisse la porte ouverte à Gamal Moubarak pour succéder à son père, Hosni Moubarak au pouvoir depuis 1981. L’Égypte accuse l’Algérie de manipuler d’autres pays arabes tels la Syrie et le Qatar, lesquels auraient incité, à leur tour, le Guide libyen, Mouamar El Gueddafi (la Libye assume la présidence tournante de la Ligue) à inscrire ce point à l’ordre du jour de la réunion du 27 mars prochain.
Les médias égyptiens rapportent que des parlementaires algériens étudient la faisabilité de cette proposition pour que le projet soit proposé au prochain sommet de la Ligue.
Certes, l’Algérie a demandé à revoir des mécanismes portant sur le fonctionnement de la Ligue arabe, sans pour autant en faire une fixation. Elle n’est pas revenue sur le sujet alors que seuls les Egyptiens refusent la «politique d’alternance».
Pourtant, nous avons l’exemplarité de l’Union européenne qui reste un modèle à méditer, qui fonctionne à l’exemple d’un Etat fédéral bien structuré. Un tel modèle semble relever de l’impossible pour ce qui est de la Ligue arabe, phagocytée depuis un demi-siècle par l’Egypte.
Une question mérite d’être soulevée dans ce contexte: de quoi a peur l’Egypte? Si les descendants des Pharaons «perdent» le poste de secrétariat général, cela n’empêchera pas la Ligue arabe de continuer de fonctionner et le monde de tourner.
Les observateurs estiment que l’Egypte met le forcing pour garder Amr Moussa à ce poste afin de le bloquer et l’empêcher de revenir sur la scène politique égyptienne. Mais dans le cas contraire, Amr Moussa aura toutes les raisons de se présenter à la présidentielle égyptienne de 2011, au même titre que Mohamed El Baradei.
Ce qui ne sera pas pour arranger les affaires du clan Moubarak. Le retour de la Syrie sur le devant de la scène internationale dérange aussi, quelque part, l’Egypte et ses alliés. Bachar Al Assad a réussi à sortir son pays du «ghetto» qu’on lui a imposé. L’amélioration des relations franco-syriennes est mal perçue du côté du Nil. L’Egypte veut surtout perpétuer son «parrainage» sur le monde arabe. C’est dans ce contexte que s’expliquent les attaques de l’Egypte contre la Syrie et l’Algérie.
Le travail de coulisses dont parlent la presse égyptienne n’existe que dans les couloirs du ministère des Affaires étrangères égyptien.
La nouvelle campagne contre l’Algérie n’est, tout compte fait, que le prolongement d’une défaite toujours pas digérée du côté du Nil. Cela ne fait plus sourire, et l’on se demande avec insistance où veut en venir Le Caire, auquel, de toutes les manières, nous dénions le leadership sur le monde arabe, en tout état de cause sur le Maghreb et singulièrement l’Algérie.
Au début, c’était le foot, après la culture, maintenant c’est la politique. Et demain?


l'Expréssion.

mahjoub
07/01/2010, 17h45
Les arabes font pitié.
Quand on regarde Boutef changer la constitution pour un 3eme mandat et Moubarak collé à son chaise l'on comprend les positions hasardeuses de certains.
le problème n'est pas dans le secretaire general mais dans la ligue arabe si ligue existe, Amr oula Saad ne change rien.
Normalement les mechanismes de la démocratie font que le secretaire change automatiquement de main, mais tant que ces mechanisme n'existent pas, l'Algerie ne fait ce show qu'à cause de l'histoire du foot, et non par principe.

Hassan2
07/01/2010, 17h51
Lalgerie avec sa diplomatie a la noix cree la zizani toujours et n importe ou , cest bien dommage !

Il faut que les egyptiens s'y habitue

*

leval
07/01/2010, 18h08
L'Algérie doit montrer à l'Egypte, au Maroc, à la France, aux USA, l'UE, au monde qu'il est un pays mature, un pays qui est pour le développement de son peuple, pour le développement économique, un pays qui prouve une bonne fois pour toute son dégout et sa lutte contre le térrorisme, un pays qui cesse d'être béliqueux et qui arrète de rejeter ses échecs cuisant sur le dos des autres (France, Maroc....), un pays qui oeuvre pour la paix mondial, la construction d'un Maghreb fort et uni.

Un pays qui en gros doit comprendre qu'il vit au 21ène siècle.

Moroccan
07/01/2010, 18h09
L’obstination de l’Egypte contre l’Algérie, la Syrie et le Qatar s’explique par le fait que ces pays remettent en cause le leadership du Caire et lui dénient le rôle de «parrain» des pays arabes.
L’Algérie est-elle devenue une préoccupation pour l’Egypte? Elle fait toujours l’actualité de la presse égyptienne. L’Algérie empêche toujours les Egyptiens de dormir et même de tourner en rond. Après le sport, la culture en passant par la politique, les Egyptiens n’hésitent pas à inventer de nouveaux scénarii pour vitupérer contre l’Algérie. A nouveau la diplomatie égyptienne engage une campagne médiatique contre l’Algérie.
A quelques mois du sommet arabe, prévue en mars à Tripoli en Libye, l’Egypte impute à l’Algérie un travail de coulisses visant à couper l’herbe sous les pieds de Amr Moussa, secrétaire général (Egyptien, la précision s’impose) de la Ligue arabe. Citant des sources diplomatiques de son pays, la presse égyptienne rapporte que l’Algérie mènerait une campagne diplomatique contre l’immuable secrétaire général de la Ligue. Selon la même source, l’Algérie aurait demandé aux pays arabes d’introduire un nouveau point à l’ordre du jour du prochain sommet de Tripoli.
Il s’agirait d’inscrire, en fait de revenir, sur la question de l’alternance du secrétariat général lors des prochains travaux de la Ligue arabe. Autrement dit, tous les pays membres auront droit à assumer, durant un mandat limité, le poste de secrétaire général. Ce qui n’est pas pour plaire aux Egyptiens qui estiment ce poste comme étant la propriété de l’Egypte.
A noter que l’actuel mandat de Amr Moussa s’achèvera l’année prochaine. Le secrétaire général est désigné par consensus, sans vote, entre les pays membres. La diplomatie égyptienne s’est mise en branle pour préparer le terrain dès maintenant afin d’assurer un nouveau mandat à Amr Moussa qui, en affirmant de ne pas avoir d’ambition présidentielle, laisse la porte ouverte à Gamal Moubarak pour succéder à son père, Hosni Moubarak au pouvoir depuis 1981. L’Égypte accuse l’Algérie de manipuler d’autres pays arabes tels la Syrie et le Qatar, lesquels auraient incité, à leur tour, le Guide libyen, Mouamar El Gueddafi (la Libye assume la présidence tournante de la Ligue) à inscrire ce point à l’ordre du jour de la réunion du 27 mars prochain.
Les médias égyptiens rapportent que des parlementaires algériens étudient la faisabilité de cette proposition pour que le projet soit proposé au prochain sommet de la Ligue.
Certes, l’Algérie a demandé à revoir des mécanismes portant sur le fonctionnement de la Ligue arabe, sans pour autant en faire une fixation. Elle n’est pas revenue sur le sujet alors que seuls les Egyptiens refusent la «politique d’alternance».
Pourtant, nous avons l’exemplarité de l’Union européenne qui reste un modèle à méditer, qui fonctionne à l’exemple d’un Etat fédéral bien structuré. Un tel modèle semble relever de l’impossible pour ce qui est de la Ligue arabe, phagocytée depuis un demi-siècle par l’Egypte.
Une question mérite d’être soulevée dans ce contexte: de quoi a peur l’Egypte? Si les descendants des Pharaons «perdent» le poste de secrétariat général, cela n’empêchera pas la Ligue arabe de continuer de fonctionner et le monde de tourner.
Les observateurs estiment que l’Egypte met le forcing pour garder Amr Moussa à ce poste afin de le bloquer et l’empêcher de revenir sur la scène politique égyptienne. Mais dans le cas contraire, Amr Moussa aura toutes les raisons de se présenter à la présidentielle égyptienne de 2011, au même titre que Mohamed El Baradei.
Ce qui ne sera pas pour arranger les affaires du clan Moubarak. Le retour de la Syrie sur le devant de la scène internationale dérange aussi, quelque part, l’Egypte et ses alliés. Bachar Al Assad a réussi à sortir son pays du «ghetto» qu’on lui a imposé. L’amélioration des relations franco-syriennes est mal perçue du côté du Nil. L’Egypte veut surtout perpétuer son «parrainage» sur le monde arabe. C’est dans ce contexte que s’expliquent les attaques de l’Egypte contre la Syrie et l’Algérie.
Le travail de coulisses dont parlent la presse égyptienne n’existe que dans les couloirs du ministère des Affaires étrangères égyptien.
La nouvelle campagne contre l’Algérie n’est, tout compte fait, que le prolongement d’une défaite toujours pas digérée du côté du Nil. Cela ne fait plus sourire, et l’on se demande avec insistance où veut en venir Le Caire, auquel, de toutes les manières, nous dénions le leadership sur le monde arabe, en tout état de cause sur le Maghreb et singulièrement l’Algérie.
Au début, c’était le foot, après la culture, maintenant c’est la politique. Et demain?


l'Expréssion.la même news mais on remplace l'egypte par l'Algérie et l'Algérie par le Maroc, c'est la même chose ce que vous nous faites, mais nous on vous soutiendra quoi qu'ils veulent faire les égyptiens.

milka
07/01/2010, 18h11
Une des scènes de ménage qui se perpétue chez les arabes que les pouvoirs en place avec les mêmes hommes indétrônables nous ont habitués.

icosium
07/01/2010, 19h42
A quelques mois du sommet arabe, prévue en mars à Tripoli en Libye, l’Egypte impute à l’Algérie un travail de coulisses visant à couper l’herbe sous les pieds de Amr Moussa, secrétaire général (Egyptien, la précision s’impose) de la Ligue arabe. Citant des sources diplomatiques de son pays, la presse égyptienne rapporte que l’Algérie mènerait une campagne diplomatique contre l’immuable secrétaire général de la Ligue. Selon la même source, l’Algérie aurait demandé aux pays arabes d’introduire un nouveau point à l’ordre du jour du prochain sommet de Tripoli.

La diplomatie algérienne ne fait pas beaucoup de bruit mais agit. Ca sera une bonne chose de déloger l’immuable Amr Moussa.

jawzia
07/01/2010, 20h33
l’Egypte impute à l’Algérie un travail de coulisses visant à couper l’herbe sous les pieds de Amr Moussa, secrétaire général (Egyptien, la précision s’impose) de la Ligue arabe.
Et ce n'est que le début. Qatar a mis en branle la machine "Al Jazeera" qui depuis quelques semaines aura mis le Caire dans son collimateur. Les Moubarak, par "éditorialistes" interposés sont fichtrement exaspérés.

bangkok1999
07/01/2010, 20h40
ça bouillonne en Égypte ...il y a eu les massacres de gaza par les sionistes
le mur en construction ...un exutoire est le bienvenu et en même temps permet de détourner l attention du drame palestinien....

je ne crois pas que leurs mentor sionistes portent l Algérie dans leur cœur
j ai assez fréquemment remarque l hostilité de pas mal de sionistes de base envers l algerie et les algeriens un pays ou ils ne sont pas encore maitre...

kaiser
07/01/2010, 21h13
les sionsites sont maitres partout
il ne faut pas se leurrer le regime algerien est aussi complice avec israel a l instar des autres regimes arabes , sauf que l algerie le fait sous d autres formes comme l arabie saudite .
mais les populations arabes du maroc jusqu a l iran ne portent pas dans leur coeur les sionistes sauf qu on est dirigé par des marionnettes au service du sionisme quiquonque de ces marionnettes derogera a la regle on le fera sauter avec subtilité .
seul la democratie dans le monde arabe pourra faire face au sionisme mais comme ce n est pas demain la veille vu la lethargie et l ignorance et l 'inter-haine de la populace arabe .

desert_rose
07/01/2010, 21h33
Le probleme de la dip0lomatie algerienne c'est justement cela. Elle n'agit pas et elle ne fait meme pas de bruit! C'est une des diplomaties les plus passives et les plus defaillantes au monde. Ceci explique entre autre l'isolement toujours en cours de l'Algerie. Le pays ne compte dans presque aucun dossier, et ne compte pas un seul ami (pas un seul, entendez) dans ce monde.


icosium:
La diplomatie algérienne ne fait pas beaucoup de bruit mais agit

malko
07/01/2010, 21h47
Kaiser.
seul la democratie dans le monde arabe pourra faire face au sionisme mais comme ce n est pas demain la veille vu la lethargie et l ignorance et l 'inter-haine de la populace arabe .

La democratie demain dans tout les pays arabes mettra fin a la haine envers l'etat hebreux,ce qui de toute façon sera la meilleure des choses.
Une vrai democratie enseignera a ses administré(e)s donc au peuple que tout les maux qui rongent une nation ne viennent pas forcement d'un autre etat fusse t'il un ennemi de longue date.
La democratie apprendra aux arabe que seules leurs problemes se resolveront soit par la voie des urnes soit par la dynamique catalisé par les gouvernants a un peuple qui se decidera enfin a mettre le mektoub au placard et prendre sa destiné en main.

Dieu ne nous aidera non pas en l'adorant de façon ostentatoire,hypocrite ou de façon stupide mais ils nous aidera que s'ils nous apprenons a aimer l'homme tel qu'il est est et non a travers le prisme d'un dogme figé ou Dieu et lui meme prisonnier.

La democratie libera enfin les forces vives qui ne de demandent qu'a prendre leur envol pour un avenir plus radieux et ou les prochaines generations nous remercieront au lieu de nous haïr.

Bref,la democratie t'aidera aussi a dire moins de connerie car elle te proposera un systeme d'education qui t'apprendra a reflechir par toi meme au lieu d'un systeme qui te formate a deleguer ta capacité a reflchir,a pensé donc a prendre des initiatives nobles.

absente
07/01/2010, 21h47
la même news mais on remplace l'egypte par l'Algérie et l'Algérie par le Maroc, c'est la même chose ce que vous nous faites, mais nous on vous soutiendra quoi qu'ils veulent faire les égyptiens.eh ben il faut bien quand meme:)

boulanji
07/01/2010, 22h51
decidement le voisin n'est pas encore sorti de l'auberge !

La campagne qu'il mene pour proceder a une revision du statut de la ligue arabe et qui vise à mettre l'egypte en difficulté en mettant le poste du secretaire general de la ligue en ballotage impose une retrospective :

Ni les circonstances(1), ni la nature des changements visés(2) et encore moins la façon(3) ne s'appretent à ces manoeuvres:

1)Cette gueguerre se prepare et veut avoir lieu dans une periode ou le monde arabe est au plus profond de la discorde, de l'hibernation et du repli sur soi.
Cette gueguerre se prepare alors que ce monde arabe est en train de se faire prendre en tenaille par deux pays: l'iran et la turquie , qui ont , sur le plan de l'histoire, beaucoup de comptes à regler avec lui.
Cette gueguerre se prepare alors que pour la premiere fois , un president americain est en phase avec l'union europeenne en ce qui concerne le reglement du probleme palestinien.
Cette gueguerre se prepare par un trio qui trouve son compte dans une crise , supplementaire, de la ligue arabe :
_la syrie , qui a tout tenté pour se faire admettre dans le carré des preférés des usa ,elle allait meme brader son alliance avec l'iran pour seduire l'administration americaine.Cette derniere, qui n' a pas fermé la porte au nez d' EL assad, ne l'a pas non plus grande ouverte.
Dépitée, la syrie , veut malmener ses ex alliés : l'arabie seoudite qui la lachée apres l'assassinat de hariri qui etait le principal leader sunnite au liban ,et surtout , qui etait lié par à la famille royale seoudienne.
Le meme scenario a ete jouée avec l'egypte qui a ete consideree par le regime syrien comme l'element qui a conseillé les americains a garder leur moue vis a vis de ses avances

_le Qatar: à lui seul , ce pays semble reunir toutes les contradictions possibles:
_c'est un pays qui est gouverné par une petite minotité sunnite sur la base d'un systeme imarati des plus flou: la tribue des al thani est omnipotente et s'accapare du pouvoir politique et economique.
Le regime applique la technique de la main de fer dans le gant de velour : il se maintient en assurant aux qataris ( et rien que les qataris) un niveau de vie tres satisfaisant qui les distraie de la vie politique
_le regime de ce petit pays ( en l'absence d'informations statistiques demographiques et d'immigration ( qui sont classées secret defense) , les specialistes l'esiment à moins de 70000 personnes) ne se sent pas "aimé" , et accepté par ses pairs de l'union du khaleej chapotés par l'arabie seoudite qui n'a jamais pardonné à l'actuel émir d'avoir reussi (il a fait mieux qu'iznogood ) de demettre son propre père et de prendre sa place.....shoking !
En reaction , ce pays s'est declaré libre , autonome de toute tutelle pour proceder à des alliances inouies avec les USA en pleine crise du golf ( la base d'al odeid est consideree comme une des plus grandes ou la plus grande de toutes les bases americaines hors territoire americain), il s'est tellement rapproché de l'Iran jusqu'a apparaittre aux emirats arabes unis et à l'arabie seoudite comme un heretique ; notamment lorsqu'il a voulu saborder le dernier sommet arabe au koweit en invitant a doha, un autre sommet arabe auquel etaient invités l'iran et......Hamas .La suite de ce melodrame est connue.
Ce pays a aussi des relations tres tendues avec les voisins proches et lointains ( il me fait penser au voisin !) : une discorde avec le bahrain qui s'est soldée par un jugement de la cour internationale de justice en faveur du bahrain; une discorde avec les emirats a cause de sa politique jugee pro iranienne; avec l'egypte pour plusieurs raisons, la tunisie, le maroc , etc
Ce pays, dont un media ( le seul important ) : al jazeera qui prone , defend et perore pour une position pure et dure contre israel , l'"occident" et les valeurs non "islamiques", est le pays arabe le plus impliqué et le plus"intime" d'israel; il ne s'en cache pas et cela est à son honneur .

_le voisin :on a beau cherché quelle mouche a piqué ce regime pour aller chercher les poux dans la tignasse d'une ligue qu'il sait somnolente , grabataire parce que le corps arabe est tres malade et inneficace à la mesure de l'inneficacité des instances qui la president et qui y ont droit de decision.
Le voisin sait que les problemes de cette ligue proviennent non pas de la stature ou de la qualification d'un secretaire general, egyptien ou autre ,mais dans la transformation que cette ligue a subi : d'instance de prise de decision pour le monde arabe , elle est devenue une classe pour cancres adultes, riches et omnipotents.......une madrassat al moshaghibine en quelque sorte.

3)la façon :
Pourquoi cette frenesie et pourquoi la reconstitution d'un axe dont l'importance, l'efficacité et l'utilité a ete verifié a doha et qui s'est resumé par un seul qualificatif amer: la deconfiture .
Pourquoi cette frenesie et pourquoi cette guegeurre projetée alors que, malgré les apparences, les relations du voisin avec la quasi totalité du monde arabe sont mauvaises ou tres mediocres?
Est ce encore un match de plus apres la desatreuse epopee du caire et de khartoum?
Est ce la reaction d'un pays excedé par le sentiment d'être volontairement maintenu dans un "confinement" feutré d'un monde arabe dominé par les pays du golf et "coaché" par l'egypte?

Si ce qui se prepare est un episode de la confrontation avec l'egypte ,je crois qu'il faut proceder à faire la prière du mort sur ce qui reste enccore ( et c'est tres tres mince) du sentiment arabe: l'humeur des uns et des autres ne doit pas presider aux destinees d'une nation

Si ce qui se prepare est le fruit de l'aigreur d'un pays qui sent et qui croit qu'il n'est pas a sa juste place parmi ses pairs, une retrospective pour ce pays est necessaire: il doit en chercher les causes internes d'abord : elles sont nombreuses et tres diversifiees. Ensuite il doit en discuter et negocier avec ce monde arabe et non pas avec un etat et un quart de ce monde arabe.
La politique du brouillage , de la destabilisation et du chantage qui a reussi par le passé au voisin ( avec un succes certain , il faut dire que le bipolarisme facilitait bien des choses!), devra etre revue de fond en comble : juste à côté , un autre voisin , la lybie , qui avait suivi cette politique maximaliste faite d'embrouiles, de complots, de soutien à tous les mercenaires, de programmes secrets d'armement etc ....a du renoncer avec toutes les consequences que l'on connait.

Sur le plan comptable , est il possible pour deux pays et un quart de pays de faire reussir ce changement , qui prend l'allure d'un putch (technique apprecié tant par la syrie que par le voisin ), sachant que les autres etats arabes ne les suivront pas dans cette demarche kamikaze ?


La fierté nationale est une chose......la gestion du destin d'un peuple et d'un pays est une autre chose!

TAGHITI
07/01/2010, 22h52
l’Algérie aurait demandé aux pays arabes d’introduire un nouveau point à l’ordre du jour du prochain sommet de Tripoli.

ca devrait être la demande de de tout pays qui se respecte, non seulement l'Algérie, mais s'agissant d'une coquille vide qu'est ce cirque qu'est la ligue arabe, celà ne change rien de toute facon, un club qui présent les despostes de toutes les couleurs: proprièté familiale, republiques bananières, monarchie féodale et moyenageuese...!c'est dégoutant!

boulanji
07/01/2010, 23h01
La diplomatie algérienne ne fait pas beaucoup de bruit mais agit. Ca sera une bonne chose de déloger l’immuable Amr Moussa.
quels sont les moyens que ce pays escompte utiliser pour reussir cette entreprise?

assaidi.reda
07/01/2010, 23h06
je ne sais pas comment l'algérie et l'egypte sont arrivé la. au maroc on voyait toujours l'Egypte comme un alié de l'algérie vu qu'il étaient idéologiquement proche.

je ne sais pas si c un match de foot à lui seul qui est responsable de cette situation. c vraiment la honte.

le fair play c une chose malheureusement n'est pas donné à tout le monde.

marokino
07/01/2010, 23h09
je pense que les algeriens en general devrait aretté de faire le parallele algerie riche(a nuancé bien sur) et pensait que grace a la manne petroliere ils peuvent deplacer des montagnes et croire qu'il sont influent dans le monde arabe le poid de la diplomatie algerienne dans l'espace arabe c'est niet les euls pays sur lesquel vous avez de l'influence ce sont les pays a la mentalité communiste comme vous et qui pensent encore vivre a l'epoque du camarade staline
oui l'egypte a fait une grosse faute de denigrer le peuple et les sacralités algeriennes mais malheuresement sa reste un allié intouchable des usa et le pays arabe le plus puissant surtout diplomatiquement
malheuresement on ne peut pas avoir tt avec le petrole

marokino
07/01/2010, 23h12
nn je ne me permettrait pas j'ai bien precisé LEUR nif parlant du gouvernement algérien pas du peuple
le peuple n a rien a voir
et stp ne me fait plus dire des choses que j'ai pas ecrit ;)

icosium
07/01/2010, 23h21
Le probleme de la dip0lomatie algerienne c'est justement cela. Elle n'agit pas et elle ne fait meme pas de bruit! C'est une des diplomaties les plus passives et les plus defaillantes au monde. Ceci explique entre autre l'isolement toujours en cours de l'Algerie. Le pays ne compte dans presque aucun dossier, et ne compte pas un seul ami (pas un seul, entendez) dans ce monde.

Tu es consciente de ce que tu dis ? Pas un seul pays ami dans le monde ? Peut être pas avec Maroc mais l’Algérie est appréciée dans le monde arabe et le reste du monde.

quels sont les moyens que ce pays escompte utiliser pour reussir cette entreprise?

Créer un clan des pays arabes contre le clan égypto-saoudien qui monopolise la ligue arabe. Il faut compter sur l’adhésion des pays amis et ils sont nombreux (Lybie, Tunisie, Soudan, Syrie, Qatar, le Yémen …). C’est un travail diplomatique qui se fait en coulisse.

TAGHITI
07/01/2010, 23h38
Tu es consciente de ce que tu dis ? Pas un seul pays ami dans le monde ? Peut être pas avec Maroc mais l’Algérie est appréciée dans le monde arabe et le reste du monde.

Je suis du même avis que toi: l'Algérie est apréciée dans le monde arabo-musulman et dans une grande partie du monde, malheureusement pas auprés des marocains, c'est bien dommage, ce sont nos voisins et nos frères!

hymothep
07/01/2010, 23h42
Moi j'aime l'Algérie, les Algeriens sont mes freres wlh que pour moi ya pas de difference qu'Allah en soit temoin ;)

Le sahara fait parti du maroc, et le maroc du maghreb>>>>>>>JE DIS DONC :

MAGHREB UNITED ;)

houari16
07/01/2010, 23h43
malheureusement pas auprés des marocains, c'est bien dommage, ce sont nos voisins et nos frères!

TAGHITI

c est facile à deviner le pourquoi ? Le Maroc et l Egypte :redface: ?

assaidi.reda
07/01/2010, 23h45
Créer un clan des pays arabes contre le clan égypto-saoudien qui monopolise la ligue arabe. Il faut compter sur l’adhésion des pays amis et ils sont nombreux (Lybie, Tunisie, Soudan, Syrie, Qatar, le Yémen …). C’est un travail diplomatique qui se fait en coulisse. cit

c la bête des choses à faire. c rendre plus les arabes en désacord.

1- je pense pas que nombre de pays va adhérer à cette option.

2- tous ces pays ne font pas le poid avec l'arabie saudite seul.(PIB= 4 fois celui de l'algérie). bien sur quand tu dit Arabie S, c usa.

parfois il faut connaitre son poid pour savoir avec qui lutter est ce avec les poids plume ou ceux lourds.

icosium
07/01/2010, 23h49
assaidi.reda,

Nous parlons ici d'une coalition pour déloger Amr Moussa qui est à la tête de la ligue arabe depuis 2001. Pas pour faire la guerre ! :)

TAGHITI
07/01/2010, 23h50
Le Maroc et l Egypte

aah je l'avais oublié l'Egypte la Oum Douniya, tellement devenue insignifiante à mes yeux! Le Maroc est notre voisin et de ce point de vue il est beaucoup plus important pour ns du point de vue destin, language, histoire-géo...
:mrgreen:

houari16
07/01/2010, 23h53
c la bête des choses à faire. c rendre plus les arabes en désacord. assaidi.reda

Détrompe-toi

l Algerie veut rendre la ligue arabe pour les arabes , pour qu elle ne reste plus sous la coupe du ministére des affaires etrangeres egyptiennes et des sionistes , elle ne fait que pour diviser les pays arabes .Fham Ya Lfaham ?

hymothep
07/01/2010, 23h57
L'Algerie est tres importante pour le maroc et les marocains...nous sommes tel des frere qui n'arretent pas de se chamailler et de se jalousé mais au fond a par Dieu qui sait ce que nous avons au fond de nos coeur ;) ...si mon frere venait a lui arrivé un probleme je serais le premier a le secourir ;)

vive l'union des peuples frère !!

rodmaroc
07/01/2010, 23h58
que amr moussa garde son poste ou qu'il le perde est un non évenement........il est le secretaire général d'une ligue fantome.
mais bon sang il y a des sujets bcp plus importants......

boulanji
08/01/2010, 00h03
Créer un clan des pays arabes contre le clan égypto-saoudien qui monopolise la ligue arabe. Il faut compter sur l’adhésion des pays amis et ils sont nombreux (Lybie, Tunisie, Soudan, Syrie, Qatar, le Yémen …). C’est un travail diplomatique qui se fait en coulisse.

tu crois vraiment?

voyons:

-la lybie: à peine sortie de l'isolation , ce pays ne voudra pas d'une autre , il a gouté au fruit deja! il ne lui a pas plu! il a payé cher sa sortie !
Kaddafi est tres redevable a l'egypte et au maroc dans ce processus , il ne voudra pas d'un club de loosers et de proscrits
-la Tunisie est la grande muette qui entend et comprend tout mais ne parle pas !
elle est neutre mais si on la pousse , elle joindra surement le clan des gagnants !
-le soudan est plus occupe par la menace de scission qui pese sur ses territoires , le mandat d'arrêt contre son president ( protege par les pays moderes , il faut le dire ), je ne crois pas qu'il tournera sa veste contre l'axe egypte -arabie seoudite et maroc
-la syrie , s'ccrochera au premier mirage , au premier miracle qui lui permettra d'engager un dialogue directe avec la maison blanche.
Pays girouette depuis les omeyades , avoir confiance en ses dirigeants serait une erreure ....demandez a feu saddam , il vous dira ce qu'il en pense!
-la qatar , ce pays pese plus par son pouvoir d'achat que par autre chose....comme il achete anglais et americain ....il n'interesse pas les pays arabes producteurs ( je ne parle pas des pays arabes consommateurs...rien que consommateurs)
-le yemen, tu tombes mal l'ami! ce pays est actuellement en guerre civile ( tiens !ça me rappelle quelque chose!) il ne doit sa survie qu'a l'arabie seoudite, aux usa , au maroc et a la jordanie...alors jusqu'a se joindre aux losers....autant de demander a ET de jouer au piano

Cookies