PDA

Voir la version complète : A plus de 70 ans, dix-huit "vieux" triomphent sur les planches en Bretagne


médisante
23/01/2006, 20h01
Le théâtre: une activité pour les seniors bretons dontcertainsretrouvent ainsi goût à la vie. Une alternative pour éviter l'ennui, la solitude.

***************
Ils ont plus de 70 ans et n'étaient jamais montés sur les planches: dix-huit retraités font salle comble en Bretagne en présentant un spectacle "professionnel" sous la direction d'un metteur en scène reconnu.

"On affiche complet avec une moyenne de 500 spectateurs" par représentation, se félicite Maria Morales, responsable de la communication de la troupe créée par Vincent Colin, ex-directeur de la Scène nationale de Cergy-Pontoise et du Centre dramatique national de La Réunion.

Dimanche après-midi à Sarzeau (Morbihan), 470 personnes étaient venues applaudir la douzième et dernière représentation de "Sur les ailes du temps", une pièce qui parle du temps qui passe et de la mort à travers de grands auteurs comme Aristote, Queneau, Montaigne, Tchekhov ou Brassens.

Cette aventure théâtrale a débuté il y a deux ans. Ayant installé sa troupe à Vannes, Vincent Colin passe une petite annonce dans le quotidien Ouest-France pour rechercher des "personnes âgées de plus de 70 ans" souhaitant "participer à un projet théâtral".

Le thème du vieillissement passionne le metteur en scène. "Et si, au lieu d'être simplement un sujet d'angoisse et un poids économique pour la société, les vieux étaient au contraire une sorte de gisement pour l'avenir?", demande-t-il.

Oui, répond Aimée Humbert, doyenne de la troupe à 86 ans. Grâce au théâtre, elle a retrouvé goût à la vie. "C’est tellement formidable d’être encore actif à mon âge. Cela a redonné un sens à ma vie et ça fait aussi du bien à ma mémoire!".

Malgré les inévitables trous de mémoire, diriger Aimée, Marcel, René ou Odette, n'a pas été trop difficile pour Vincent Colin qui, ambitieux, a adopté une attitude professionnelle vis-à-vis d'eux, réclamant ainsi la ponctualité. "Ils sont sans pitié les uns avec les autres, mais en même temps très unis et solidaires. Une véritable troupe de théâtre. Je travaille avec des jeunes de la mouvance hip-hop, et je trouve qu'ils ont pas mal de points communs avec les vieux: ils sont hors normes", constate-t-il.

La différence est cependant que "les vieux ne manquent jamais aucune répétition", s'amuse Vincent Colin.

Encouragée par le succès de "Sur les ailes du temps", coproduit par le Théâtre de Cornouailles de Quimper et le Palais des arts de Vannes, la troupe envisage désormais de tourner le spectacle dans d’autres villes de France.

"Le plus dur, c’est de convaincre les salles. +Faire jouer des vieux? Mais vous allez faire fuir les jeunes!+, nous dit-on souvent", se désole Maria Morales.

source : VANNES (AFP)

Cookies