PDA

Voir la version complète : L’alliance entre al-Qaida et les trafiquants de drogue menace la sécurité au Sahel


Page : [1] 2

nacer-eddine06
10/01/2010, 14h09
Magharebia.com - 2010-01-08
samedi 9 janvier 2010
Les récentes arrestations au Mali soulèvent des inquiétudes au Maghreb sur une alliance motivée par les profits entre les terroristes et les trafiquants de drogue.
Des trafiquants de drogue présumés ayant des liens avec AQMI ont été récemment arrêtés dans le désert malien.
Trois Maliens ayant des liens présumés avec un groupe de rebelles d’Amérique latine ont été récemment arrêtés au Ghana et transférés aux Etats-Unis pour y être jugés. Mais de nombreux observateurs du Maghreb estiment que les incidences de cette affaire criminelle sont bien plus proches géographiquement.
Oumar Issa, Harouna Touré et Idriss Abelrahman ont été accusés d’avoir conspiré pour financer les opérations d’al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI) en transportant de la drogue. Selon le verdict américain prononcé le 19 décembre, ces Maliens auraient accepté d’aider les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) à transporter de la cocaïne destinée à l’Europe du Ghana vers le désert nord-africain.
Mais leurs contacts sud-américains n’étaient pas membres du groupe rebelle colombien lié à al-Qaida qui utilise l’Afrique comme une passerelle pour le trafic de drogue vers l’Europe ; ils étaient en réalité des agents des services de renseignement américains.
"L’implication d’al-Qaida dans le commerce de la drogue n’est pas une surprise", a expliqué le spécialiste des affaires du Maghreb Nasr El Din Ben Hadid à Magharebia. "Ils adoptent le principe de ’la fin justifie les moyens’."
"Le fait que des groupes terroristes aient recours au trafic de drogues est un secret de polichinelle", reconnaît Amine Kirem, chercheur algérien spécialisé sur les mouvements islamistes.
"Les enquêtes menées par les services spécialisés font état d’une relation très étroite entre les groupes terroristes et les barons de la drogue", explique-t-il, ajoutant que les terroristes utilisent ce commerce illégal pour acheter des armes et des explosifs.
"Durant les années 1990, ces groupes disposaient des moyens financiers nécessaires pour leurs activités. Ce n’est plus le cas aujourd’hui", précise-t-il.
Des circonstances désespérées exigent des mesures désespérées, selon Elias Boukeraa, un spécialiste de la sécurité en Algérie.
"Battu politiquement et militairement, le terrorisme dans la bande du Sahel tente de rebondir en multipliant les groupuscules armés dans cette vaste région. Ces groupes profitent de la situation socio-économique désastreuse de la population ainsi que des conflits armés pour tenter de se reconstituer", explique-t-il.
La région doit aujourd’hui faire face à un lien "bien établi" entre les groupes terroristes et les réseaux de trafic de drogue, a expliqué l’ancien ministre malien de la Défense Soumeylou Maiga Boubey lors d’une conférence organisée à Alger le 28 décembre.
"Activité mafieuse, trafic de drogue, d’armes, rançons sont autant de moyens utilisés par ces groupes pour financer les activités terroristes", affirme-t-il.
"Dire que le danger est loin de nos frontières et se désengager de sa responsabilité constitue une erreur monumentale. Le terrorisme menace sérieusement la stabilité et la paix dans la région", ajoute cet ancien ministre.
L’Afrique du Nord, la région du Sahel/Sahara et l’ensemble de l’Afrique de l’Ouest sont particulièrement concernés par ce problème, explique Mohammed Benhemmou, spécialiste de la sécurité et du terrorisme au Maroc.
"On assiste depuis des années à un changement dans les routes d’acheminement de la drogue en provenance de l’Amérique latine via l’Afrique occidentale, profitant d’un espace désertique et de la faiblesse de certains Etats à assurer le contrôle sur leur territoire, pour atteindre le marché de destination", explique-t-il.
Selon une source du ministère de l’Intérieur, le Maroc connaît depuis longtemps les activités des organisations terroristes et leurs canaux de financement. Le gouvernement met en oeuvre des lois pour lutter contre le blanchiment d’argent et d’autres initiatives visant le crime organisé et le trafic de stupéfiants.
Mais le terrorisme ne peut être battu par un seul pays, souligne M. Benhemmou. "Même si les buts du trafic de drogue et du terrorisme ne sont pas les mêmes, le premier visant les profits financiers et le second ayant des visées politiques, ces deux activités se soutiennent mutuellement."
Même si le Maroc renforce les contrôles à ses frontières et à l’intérieur du pays, les relations de voisinage dans la région sont fragiles et un niveau élevé de coopération est nécessaire pour atteindre les objectifs, poursuit cet expert.
A cette fin, les Etats arabes coordonnent leurs efforts pour assécher les moyens de financement des opérations terroristes. En septembre dernier, le secrétariat général du Conseil des ministres de l’Intérieur a avalisé un plan triennal pour une stratégie arabe unifiée de lutte contre la drogue et sur la question connexe du blanchiment d’argent.
Le spécialiste algérien Boukeraa a même proposé d’aller plus loin, en suggérant à Magharebia que tous les pays de la région envisagent de mettre en place une force armée commune pour mettre un terme à cette menace. Mais les initiatives panarabes contre les crimes liés à la drogue et l’attention portée par les Etats à la sécurité intérieure ne sont pas tout, explique Lahcen Daoudi, député marocain du Parti pour la justice et le développement.
"Que ce soit le fléau du terrorisme ou le trafic de drogue, il faut chercher les causes au niveau interne", explique-t-il. "Pourquoi fait-on des terroristes ou des trafiquants de drogue ? Il ne faut pas légitimer la question, mais on doit connaître les raisons pour les traiter. Cela passe entre autres par l’école."
Au-delà des discussions sur les questions de sécurité régionale, des stratégies maghrébines de lutte antiterroristes et des projets sociaux visant à éradiquer le problème à la source, certains s’interrogent sur la pure incongruité de terroristes qui affirment leur foi mais utilisent le trafic de drogue comme une source de revenu.
"C’est un crime contre l’éthique, les droits de l’Homme et la religion, un crime contre l’Islam, parce que la fatwa qu’ils utilisent pour justifier de tels crimes est brandie au nom de l’Islam", explique Sami Burham, un spécialiste tunisien des groupes islamistes.
"Je pense qu’ils justifient leurs ventes de drogue sur la base d’une fatwa qui autorise aux Musulmans de vendre de l’alcool à des non-Musulmans", ajoute-t-il. "Les terroristes utilisent la même logique pour voler de l’argent aux non-Musulmans pour financer le djihad, parce que selon cette fatwa, les non-Musulmans n’ont aucun caractère sacré."
La drogue est également utilisée pour attirer la prochaine génération de terroristes.
Selon Salim Ahmed, un journaliste algérien spécialisé dans les questions de sécurité, l’échec des arguments "extrémistes religieux" a poussé ces groupes à chercher de nouveaux moyens de fonctionner et de recruter de nouveaux membres.
"Les jeunes ne croient plus aux promesses de paradis. Il était nécessaire de trouver d’autres moyens de les recruter pour commettre des actes de violence", explique-t-il. "La drogue est l’une de ces méthodes."
Et d’ajouter : "Plusieurs kamikazes ont agi sous l’influence de la drogue".
"Ces gens qui ont tranché la gorge à des enfants, violé des femmes, se sont tués ou se sont faits exploser ne peuvent avoir agi en pleine possession de leurs moyens", conclut-il.

Hyde
10/01/2010, 14h35
C'est vrai, le sahel c'est une région très réputée pour la sécurité :)

nacer-eddine06
10/01/2010, 15h18
C'est vrai, le sahel c'est une région très réputée pour la sécurité :)

attention ca risque de se retourner contre le maroc grand pays producteur de drogues au monde

Focus
10/01/2010, 16h02
justement pas Solas, pour l'instant, il n'y a pas eu d'enlevement sur le territoire marocain contrairement aux autres pays de la regions dont l'Algerie, et avec une AQMI active qui tisse ses liens, un polisario au bord de l'implosion face à l'intransigeance du Maroc sur sa souveraineté, on risquerait bien de voir, une partie des jeunes soldats entrainés par les officiers algeriens prendre le chemin du radicalisme en se ralliant à l'AQMI et agissant à leur coté. Manquerait plus qu'on ai des ex jeune soldats du polisario decreter un khalifa à tindouf :mrgreen:
Pour ce qui est du Maroc, tout est sous controle, avec 150 000 militaire en etat de veille permanente, et avec un systeme de defense qui repererait un lezard enfouit sous le sable.

nacer-eddine06
10/01/2010, 16h40
focus
focalises toi sur la relation terrorisme islamiste VERSUS drogue
l rticle dit que si ces fous de dieu continuent a survivre c grace en partie au traffic de drogues

ayoub7
10/01/2010, 17h14
attention ca risque de se retourner contre le maroc grand pays producteur de drogues au monde


Bah non, tout le monde sait que le Maroc dispose d'un mur de protection... On sait tous par contre qui est classe comme pays/menace terroriste. Les terros ont besoin d'experience, ils savent tres bien dans quel pays ils la trouveront et dans quel pays ils perdront leur temps.

jawzia
10/01/2010, 18h18
Bah non, tout le monde sait que le Maroc dispose d'un mur de protection...
Et 75.000 hectares plantés "cannabis". D'où le titre du sujet !

desert_rose
10/01/2010, 18h22
Nos amis algeriens toujours en retard de quelques annees. Bientot Solas et co nous posterons quelque chose comme: "L'alliance entre separatisme armé et al-Qaida est explosive". Fallait juste ecouter ce que disait le Maroc depuis des annees deja!

houari16
10/01/2010, 18h36
posté par ayoub 7

Bah non, tout le monde sait que le Maroc dispose d'un mur de protection..

Mais , Mais le Maroc : le producteur mondial de la drogue ,UN pays des narco-trafiquants , QUI avait financé et finance le terrorisme dans la région par la bénédiction de ? ( affaire belirraj fait foi ) , la preuve le MAROC ne figure pas dans l EM /mixte ( Algerie -Mauritanie -Mali-Niger ) contre le crime organisé et la lutte anti-drogue point /barre

Abdelkader Belliraj est soupçonné d'avoir dirigé un réseau d'islamistes radicaux ...............

et d'avoir commis six meurtres en Belgique à la fin des années 80 et au début des années 90, ce qu'il nie catégoriquement.

Les membres de ce réseau, dont le procès a débuté le 16 octobre 2008, sont poursuivis pour "atteinte à la sûreté intérieure de l'Etat", "association de malfaiteurs en vue de préparer et commettre des actes terroristes", "meurtre avec préméditation", "tentative d'homicide volontaire avec préméditation", "vol qualifié et tentative de vol qualifié" et "détention illégale d'armes et d'explosifs".

Leur chef présumé, Abdelkader Belliraj, 50 ans, a été arrêté le 18 février 2008 au Maroc avec plusieurs autres personnes en possession d'"un important arsenal d'armes à feu

jeune Afrique

Le gouvernement marocain est prêt à tout pour la réouverture des frontières avec l’Algérie.

belliraj : un vrai mouton sacrifié pour l ouverture de la frontière algéro-marocaine ;) ?

No comment

Focus
10/01/2010, 18h55
focus
focalises toi sur la relation terrorisme islamiste VERSUS drogue
l rticle dit que si ces fous de dieu continuent a survivre c grace en partie au traffic de drogues

Solas, si je me focalise sur ton article, j'en deduit, qu'il est question de faiblesse des etats à endiguer le trafic de drogue, surtout lorsque la cooperation est quasi inexistante entre les pays. Autre point, les kamikaze, sont drogués aux psychotrope comme le karkoubi qui transforme totalement une personne et non au cannabis.

Quant à ce que j'ai dit, le Maroc securise mieux son territoire qu'aucun pays au maghreb, ce qui explique que le terrorisme n'a jamais pris pied chez nous. En revanche, le polisario risque bien de voir une partie de ses membre rejoindre la voie du terrorisme.

nacer-eddine06
10/01/2010, 18h58
Solas, si je me focalise sur ton article, j'en deduit, qu'il est question de faiblesse des etats à endiguer le trafic de drogue

ne te masturbes pas trop les meninges
surtout

Eric54
10/01/2010, 18h59
bof tous cas pour démontrer que le Maroc soutiens le terrorisme lol
et ainsi faire oublier que c'est l'Algérie qui figure sur la liste noir des USA et de la France...Encore une fois certain on un vrai probleme avec le Maroc et aus lieu de chercher les probleme chez eux il cherche un bouc émissaire...

TAGHITI
10/01/2010, 19h02
Bah non, tout le monde sait que le Maroc dispose d'un mur de protection.ha ha ha t'as oublié les forêts de cannabis:D

nacer-eddine06
10/01/2010, 19h03
Magharebia.com

eric ce site
est americain d obedience
c i a

Focus
10/01/2010, 19h05
ne te masturbes pas trop les meninges
surtout

lol avec un tel article ca risque pas, c'est loin d'etre du noam chomsky ton article.

Eric54
10/01/2010, 19h06
eric ce site
est americain d obedience
c i a

je parler pas de l'article en lui meme mais plutot de ce que toi et d'autre veulent démontrer...

nacer-eddine06
10/01/2010, 19h12
comme dit jawzia
c le sujet
75.000 hectares plantés "cannabis"

une industrie illicite qui genere au bas mot 10 milliards de dollars

Pihman
10/01/2010, 19h12
Pour faciliter l'cate de se faire exploser c'est pas le hachiche marocains qu'il faut

mais des psychotropes

on le constate regulièrement dans nos quartiers avec des jjeunes à caractère calme qui se transforme en bète feroce sous l'effet des psychotrope

les emeutes de banlieux en France ont eu pour origine (partielle) la pénurie du hachiche marocain et son remplacement par l'opium Afgan qui lui excite et rend nerveux contrairement a l'hérbe marocaine qui elle apaise

:mrgreen:

Eric54
10/01/2010, 19h16
comme dit jawzia
c le sujet
75.000 hectares plantés "cannabis"
une industrie illicite qui genere au bas mot 10 milliards de dollars


Merci de mettre des sources

Focus
10/01/2010, 19h18
N'empeche c'est vrai pihman lol, d'ailleurs je comprend pas pourquoi, le Maroc n'a toujours pas osé investir dans la R&D pour trouver un deboucher dans les pharma avec le cannabis, surtout s'il arrivent à maitriser l'ensemble de la chaine de production, ca ferait une valeur ajouté enorme. :mrgreen:

nacer-eddine06
10/01/2010, 19h23
eric
seulement hier ton pays a fait une saisie de sept tonnes
des sources gallek

Eric54
10/01/2010, 19h26
le rapport avec les chiffres donner avant ?
bof en fait j'ai compris
ce topic est juste un défouloir pour parler du cannabis au Maroc et bien sur dénigrer ce pays

nacer-eddine06
10/01/2010, 20h23
Ce n'est pas la peine de faire diversion.

ce h
dis tu
il est produit chez qui

de facon industriel
si une partie des islamistes capte ce trafic
et qu on pointe du doigt

j en suis pour rien

mais le fait est la

l article pose une question sur la correlation de la drogue et du terrorisme islamiste

Focus
10/01/2010, 20h56
Mais mister Solas, c'est bien l'Algerie qui est responsable de cette situation à partir du moment où elle ne veut pas avoir de rapport normaux avec le voisin qu'elle incrimine, autrement elle aurait repondu favorablement aux appels du Maroc du Maroc à la normalisation et lancer des accords de cooperation dans le domaines securitaire du renseignement et de la lutte anti-terroriste. La verité, c'est que les autorités algeriennes sont dans un etat lethargique, au point d'etre passive face aux problematique qui l'a concerne, et tu n'as pas besoin d'une masturbation intellectuelle pour le saisir. Pour ton information, le poste d'ambassadeur d'Algerie au Maroc est toujours vacant depuis 2 ans perdioe où laquelle Belkheir n'a pu assurer ses fonction pour des raison de santé. On peut critiquer tant qu'on veut le Maroc, s'il n'a pas d'interlocuteur en face, il n'est pas responsable.

nacer-eddine06
10/01/2010, 21h56
restes
sur le sujet
stp

Sioux foughali
10/01/2010, 22h06
'' Al Zetla'' a dit justement un forumiste

zetla, la blanche

TAGHITI
10/01/2010, 22h16
Et c'est bel et bien un ministre algérien et non des moindre le MAE mouard medelci qui a été malmené par la police des frontière américaines

tu sais au moins que c'est un quotidein algérien qui en parle Wadghri, ca ne te gène pas apparement dans ce cas, pour toi il est donc crédible puisqu'il parle de l'Algérie de la manière qui satisfait ta psychose:razz:

TAGHITI
10/01/2010, 22h28
le journaliste a apporté un fait dans un contexte (liste des pays dont les citoyens doivent subir des fouilles systématiques).ok, t'as au moins remarqué que ce " fait" comme tu l'appélles date du 07 decembre, alors que cette fameuse liste ne date que de quelques jours?:D

TAGHITI
10/01/2010, 22h38
je l'ai vu cette date.
Quel était l'objectif de la poster maintenant???. à ton avis!!

goulha lrouhek alfahem! Pourtant, il n'y pas quelques minutes, tu insistais sur le lien direct et immédiat entre cette fameuse liste et ce fait raconté par un quotidien algérien!:confused:

clauvis
10/01/2010, 23h02
Bah non, tout le monde sait que le Maroc dispose d'un mur de protection... On sait tous par contre qui est classe comme pays/menace terroriste. Les terros ont besoin d'experience, ils savent tres bien dans quel pays ils la trouveront et dans quel pays ils perdront leur temps.

tu as raison je prend un autre exemple comme pour les pedophiles savent dans quel pays ou allez et savent dans quel pays ils prendront le temps de savourer de la chaire juvénile

Cookies