PDA

Voir la version complète : Un groupe de faux terroristes démantelé à Souk-El-Tenine


morjane
12/01/2010, 16h34
Un dangereux groupe de brigands, spécialisé dans les faux barrages et le racket, a été démantelé par le sous-secteur militaire de Tadmaït, après l’arrestation, mercredi dernier, de deux de ses membres à Souk-El-Tenine, une commune de la daïra de Maâtkas, dans la wilaya de Tizi-Ouzou.

En effet, c’est suite à une dénonciation d’une de leurs victimes, qui a d’ailleurs participé à leur arrestation, que ces dangereux malfaiteurs, tous des repris de justice, ont été mis hors d’état de nuire.

Pour l’heure, seuls deux d’entre eux ont été appréhendés dans cette opération, un troisième ayant pu prendre la fuite dans cette spectaculaire opération menée, à la fois, par les militaires, les éléments de la garde communale de Souk-El-Tenine, avec la précieuse collaboration de commerçants de cette localité.

On croit savoir que ce groupe est le principal auteur de plusieurs faux barrages dressés au niveau de Betrouna, sur le CW menant de Tizi-Ouzou vers la circonscription de Maâtkas, mais aussi sur le CW2 reliant Beni- Zmenzer et la ville des Genêts.

D’importantes opérations de recherches ont été entamées par les forces de sécurité pour retrouver les acolytes de ce groupe, au niveau de toute la partie sud de la wilaya de Tizi-Ouzou. Par ailleurs, dans la journée du 7 janvier, un autre malfaiteur a échappé à une mort certaine au niveau du marché bihebdomadaire de Souk-El-Ténine.

Pris en flagrant délit de vol, plusieurs commerçants et autres marchands de bétail l’ont roué de coups, qui auraient pu causer sa mort, n’était l’intervention d’un policier en civil, qui a pu le sauver du lynchage, avant de le présenter aux services de la police judiciaire de Maâtkas.

Par le Soir

khaly
12/01/2010, 19h53
je me demande pourquoi ce journaliste les qualifie de "faux-terroristes" alors qu'ils ont dressé de faux barages et détroussé les citoyens de leurs biens. N'est-ce pas de la terreur? ou bien est ce que le fait de résider dans les parrages leur accorde ds circonstances atténuantes?
pour moi ce sont des terroristes à part entière./

mkh
12/01/2010, 20h46
C'est simple khaly, à force d'un bombardage médiatique incessant, ils ont intégré le fait qu'un terroriste devait faire ses crimes au nom de l'Islam.

le bulbe encéphale primitif de ce journaleux a fait l'équation terroriste=musulman.

mehdimai
12/01/2010, 21h59
mkh,

ceux qui commettent des crimes au nom de l'islam ne veut pas dire qu'ils sont musulmans. ils commettent des crimes au nom du diable. et terroriste ne veut pas dire musulman, bien au contraire.

ils ne faut surtout pas se sentir viser quand les medias melangent islamisme et l'islam ou terrorisme et islam. ce sont les lecteurs ou auditeurs qui font les confusions.

islamisme, mot tres mal choisi pour evoquer les psychopathes.

judaisme, indouisme, on comprend mais islamisme, mot trop confus.

beaucoup de musulmans se sentent vises par ce terme. et ils n'arrivent pas
a admettre que ceux qui travestissent le coran comme les talibans ou salafistes sont pour la plupart d'entre eux de grands terroristes et qui surtout massacrent des musulmans en premier. c'est dur a admettre pour eux, meme apres le 11 septembre.

la plupart des terros sont aussi voleurs. il faut bien distinguer les psychopathes des voleurs et criminels de droit commun.

bangkok1999
13/01/2010, 08h13
le 11 septembre a il été le déclencheur, le signal de la guerre mondiale contre l islam?

Iska
13/01/2010, 12h27
Dans l'article on parle brigands , de faux terroriste , il n'est nullement question d'islam ou d'islamisme.

Alors ne faites pas l'amalgame.

Gironimoo
13/01/2010, 12h33
je me demande pourquoi ce journaliste les qualifie de "faux-terroristes" alors qu'ils ont dressé de faux barages et détroussé les citoyens de leurs biens. N'est-ce pas de la terreur?
y'a pas de place à l'improvisation
il est primordial d'identifier clairement ces criminel et leur motivations pour que les services d'ordre les combattre ... donc y'a pas à les confondre avec ceux qu'on appelle le plus communément "les terroristes" ce terme désigne des groupes bien précis dont les motivations sont connu de tous et n'ont rien a avoir avec les motivations de ces brigands

zmigri
13/01/2010, 12h34
pour moi ce sont des terroristes à part entière
non! ce sont des gata3in t'rouk (bandits de grands chemins) comme il y en a eu du temps de ibn Khaldoun.
Un terroriste a un but politique, mais ceux là sont des bandits qui profitent de la situation.

hben
13/01/2010, 12h38
Certains sont des bandits qui se font passer pour des musulmans!
Certains sont des bandits qui se font passer pour des terroristes!
Au final c'est de la racaille!

khaly
13/01/2010, 18h09
donc y'a pas à les confondre avec ceux qu'on appelle le plus communément "les terroristes" ce terme désigne des groupes bien précis dont les motivations sont connu de tous
avec toi c'est simple :tous ceux qui ne te ressemblent pas dan les gènes et ne pensent pas comme toi sont mauvais. tu es zappé d'offce ne fatigue pas ton clavier.
et dire que ça veut donner des leçons de tolerance aux gens.

benam
13/01/2010, 19h23
Les vrais terroristes sont ceux qui, au nom d'un projet politique théocratique moyennageux, ont massacré, pillé, brûlé, violé, rançonné, égorgé des bébés... Ceux-là, ils bénéficient des mesures de la "Réconciliation Nationale". Alors, ils ne se privent pas de narguer leurs victimes et de profiter au grand jour, sous la protection des forces de l'ordre, des fruits de leurs rapines. Il leur arrive même de manifester, sans qu'on ne leur brandisse sous le nez l'état d'urgence, pour demander plus de "droits".

Par contre, on ne reconnait aux faux terroristes qu'un très faible degré d'ignominie comparé à celui des vrais. Leurs crimes se "limitent" généralement à extorquer de l'argent à des voyageurs de passage. De ce fait, ils tombent sous le coup de la loi. Ils sont poursuivis et condamnés pour leurs crimes mais surtout parce qu'ils sont de faux terroristes qui singent les vrais et portent ainsi atteinte à l'oeuvre du millénaire de Son Excellence : la "Réconciliation Nationale".

Cookies