PDA

Voir la version complète : MR le president:pour qui roulez vous?


nacer-eddine06
13/01/2010, 11h00
C’est trop grave et je ne peux passer sous silence cette information capitale : lors des discussions sur la cession du complexe d’El- Hadjar, Mittal aurait exigé que l’entreprise nationale Sider — détentrice de 30% de la nouvelle société — n’investisse pas un sou dans le secteur de l’acier, et ce pendant 10 années…
Empêcher les secteurs stratégiques de se développer, détruire les grandes industries comme le textile et le cuir, interdire la réalisation de nouveaux complexes touristiques publics, démanteler les usines privées qui prennent de l’ampleur et menacent les gros intérêts des importateurs, brader El- Hadjar et Asmidal, fleurons de notre industrie : non, ce ne sont pas des actes isolés !
Aujourd’hui, les bilans sont incontournables : ArcelorMittal Annaba n’est pas arrivée à atteindre la production du secteur public et Ferphos est empêchée de lancer son plan d’investissement pour répondre aux besoins de notre agriculture en engrais !
Pour qui roulez-vous ?


«Chacun de mes actes est une destruction.»
Marcel Arland
lesoirdalgerie

black-knight07
13/01/2010, 11h43
ils ont tous la devise je roule pour : me, myself and I

atlante
13/01/2010, 11h47
le role de l'état est d'équilibrer tout ça.

hben
13/01/2010, 12h46
MR le president:pour qui roulez vous?

Je me disait aussi qu'il serait étonnant qu'un Maamar Farah qui n'a jamais brillé par son courage journalistique en vienne à interpeller le président!

Toute la question relève du fait qu'un Solas a ajouté "Mr le président" histoire d'en "mettre plein la vue à nos voisins de l'ouest!.. Et leur montrer à quel point la presse est libre en Algérie Wa Allah ibarek!:mrgreen:

black-knight07
13/01/2010, 14h18
liberte de la presse n'existe ni a l'est ni a l'ouest yas pas de quoi faire un plat ni re-inventer la roue

secret de polichinelle

nacer-eddine06
14/01/2010, 01h11
Changeons vite ! (http://www.lesoird************/articles/2010/01/14/article.php?sid=94239&cid=37)

Jamais depuis 1988, notre pays n’a connu de si massives protestations ouvrières. Leur localisation, leur simultanéité et leur haute teneur symbolique renseignent sur le tournant que vient de prendre le mouvement ouvrier en Algérie. Donné pour mort, ce dernier livre, subitement, la preuve de sa vitalité à un moment où tout le monde semble d’accord sur l’échec de la politique économique menée depuis 10 ans ! Du reste, c’est le chef de l’Etat lui-même qui en a fait solennellement le constat, lors de la fameuse réunion de juillet 2008. Mais depuis cette annonce surprise, aucune mesure concrète n’est venue rompre le cycle infernal des bradages !
Face à l’échec de la politique ultralibérale, l’heure est venue de définir de nouveaux axes pour un développement industriel où l’Etat sera le principal investisseur dans les industries stratégiques et où le secteur privé sera un partenaire de taille qu’il faudra encourager et aider par des mesures concrètes. Ce changement radical exige aussi la présence d’un syndicat authentiquement représentatif.
Changeons vite ! 10 ans, barakat !
farahmaamar@ymail.com
«La misère a cela de bon qu'elle supprime la crainte des voleurs.»
(Alphonse Allais)
lesoirdalgerie

tamerlan
14/01/2010, 01h43
j'ai l'impression que les "travailleurs" algeriens continuent de penser qu'ils peuvent trvailler 15 heures par semaine et sortir avec une retraite complete a32 ans dont 8 ans d'arrets de travail abusifs et en produisant des marcahndises de mauvaise qualité invendable meme pas au marché intereur tout en voulant etre bien payés

Cookies