PDA

Voir la version complète : Quand La France Stigmatise L'algerie


Sitchad
13/01/2010, 15h41
Quand la France stigmatise l’Algérie


Désigner l’Algérie comme une « source intarissable » de terrorisme et, par ricochet, une menace permanente pour la France, voire l’Europe participe d’une entreprise de dénigrement visant à ternir l’image d’un pays qui lutte depuis de longues années contre ce fléau planétaire.



Quand un « Marsien » se fait exploser sur la lune, la France s’arrangerait à trouver un « lien » avec son ancienne colonie, l’Algérie, de laquelle elle a été durement chassée. Et lorsqu’un jeune Nigérian tente sans succès un attentat kamikaze sur un vol Amsterdam-Detroit, Paris agit comme si le coup est venu de l’Algérie. Pour se prémunir donc contre d’éventuelles attaques terroristes, elle décide de « neutraliser » les voyageurs algériens à l’entrée et à la sortie de ses aéroports, donnant « gracieusement » le statut de « potentiel terroriste » à tout un peuple, comme elle le faisait jadis avec les moudjahidine.
Bien que l’attentat avorté ciblait les Etats-Unis, la France était la première à réagir en actionnant son plan Vigipirate contre l’Algérie et six autres pays. Le Nigeria ne figure pas sur la liste française, même si le présumé auteur de la tentative d’attentat porte la nationalité de ce riche pays en pétrole. Outre l’humiliante fouille corporelle et l’inspection minutieuse des effets personnels de nos voyageurs, la France exige des compagnies aériennes de communiquer les informations personnelles des passagers au moment de la réservation et non plus à l’embarquement comme c’est le cas actuellement. Le ministre français de l’Intérieur, Brice Hortefeux, ira jusqu’à menacer de « représailles » d’ordre économique contre les compagnies qui ne respecteraient pas ces nouvelles mesures. Il parle d’une amende qui peut aller jusqu’à 50 000 euros contre les compagnies aériennes qui refuseraient de jouer le jeu. Une mise en garde contre Air Algérie qui opère des dizaines de vols par semaine vers la France ? Parmi les sept pays « à risque », selon les « critères » de l’Elysée, l’Algérie est de loin le pays qui a plus de relations et de circulation de personnes avec la France. Pourquoi donc stigmatiser l’Algérie ? Xavier Driencourt, ambassadeur de France à Alger, l’explique par la persistance de la menace terroriste sur le territoire national. Mais ce diplomate français à Alger ne voit aucunement en ces mesures un « caractère discriminatoire », affirmant dans un entretien accordé à El Watan que « le dispositif n’est dirigé contre aucun pays et n’a pas pour stigmatiser telle ou telle population ».
Diplomatique, l’explication de l’ambassadeur est loin d’être convaincante. Comment peut-on dire que le dispositif n’est pas dirigé contre l’Algérie et en même temps on intensifie le contrôle de tous les passagers en provenance de ce pays sans que cela soit élargi à d’autres nations du Maghreb par exemple ? Bien que les passagers puissent être issus de différentes nationalités, le dispositif vise sans aucun doute à présenter au reste du monde l’Algérie comme une « nation de terroristes » comme l’Afghanistan, le Yémen ou encore la Somalie. Pourtant, l’Algérie est le premier pays au monde à lutter contre le terrorisme et à subir ses affres. Un pays qui ne cesse d’être sollicité pour son expérience en la matière depuis les attentats du 11 septembre 2001 contre les tours jumelles américaines. Mais la conjoncture semble être en défaveur de notre pays qui s’oppose à l’ingérence des puissances occidentales, à leur tête la France et les USA, dans la région du Sahel, aux portes du Sud algérien. La volonté affichée de la France de « donner un coup de main » dans la « lutte antiterroriste » dans cette sous-région n’a pas été du goût d’Alger qui considère cet espace comme un domaine de souveraineté des pays « frontaliers ». Désigner l’Algérie comme une « source intarissable » de terrorisme et, par ricochet, une menace permanente pour la France, voire l’Europe participe d’une entreprise de dénigrement visant à ternir l’image d’un pays qui lutte depuis de longues années contre ce fléau planétaire. Et donc tenter d’isoler ce pays et d’affaiblir son rôle régional au profit d’entités plus « dociles ». Pouvoir s’implanter dans la région, c’est arriver à la contrôler et à mieux défendre ses intérêts. M.A.O elwatan du13/01/2010

hben
13/01/2010, 16h54
Il est grand temps de se conduire en pays majeur et adulte et de couper le cordon ombilical qu'on ne cesse de maintenir avec mama la France!...
Et si les bouheff and Co commençaient par aller se soigner ailleurs qu'en France, en attendant qu'ils le fassent en Algérie! Ce sera déjà un premier pas!

khaly
14/01/2010, 09h57
ce sont des mesures de l'extrême droite françaises qui est tjr à l'affut de ce qui pourrai nuire à l'algerie. hortefeux ou sarko avec ses 34% des français qui lui sont favorables dans les sondages ne vont pas rester eternellement à la tête de ce pays on ne va pas le stigmatiser à notre tour et puis nous avons les notres qui sont citoyens làbas. Qui a dit que nous ne sommes pas toléants?

DZone
14/01/2010, 13h21
Il est grand temps de se conduire en pays majeur et adulte et de couper le cordon ombilical qu'on ne cesse de maintenir avec mama la France!...
Tout à fait , ce face à face avec la France nous est trés défavorable à tous les niveaux ; les Français font tout pour préserver leur pré carré en Afrique et on ne s'en sortira qu'en coupant court avec cette dépendance en privilègiant l'apprentissage de l'anglais aux dépens du français!
L'Algérie doit diversifier et approfondir ses relations avec les pays qui n'ont aucune velléité hégémonique sur notre pays comme la Corée du sud , l'Italie , l'Allemagne , l'Espagne , etc... , il ne faut pas se voiler la face , l'élite dirigeante française n'a jamais accepté l'indépendance de notre pays !

Hyde
14/01/2010, 14h11
Rien de mieux que les mesures économiques. Ne plus rien importer de France. C'est la première mesure que prendrait un gouvernement patriote. mais heureusement pour "madame la France", les harka sont là et veillent à leurs intérêts. Rien à craindre pour le made in France. pour le moment.

zwina
14/01/2010, 14h20
Tout à fait , ce face à face avec la France nous est trés défavorable à tous les niveaux ; les Français font tout pour préserver leur pré carré en Afrique et on ne s'en sortira qu'en coupant court avec cette dépendance en privilègiant l'apprentissage de l'anglais aux dépens du français!
L'Algérie doit diversifier et approfondir ses relations avec les pays qui n'ont aucune velléité hégémonique sur notre pays comme la Corée du sud , l'Italie , l'Allemagne , l'Espagne , etc... , il ne faut pas se voiler la face , l'élite dirigeante française n'a jamais accepté l'indépendance de notre pays !

Tous ces pays comme la France ont pris les mêmes mesures envers les algériens.......

Tous ont aussi des vélléités hégémoniques car les richesses de l'Algérie attire tous les rapaces....

DZone
14/01/2010, 15h11
Le problème que tu ne voudras jamais admettre zwina , est que tous les pays que tu soulignes en gras y compris les States , se contentent de l'expertise française quand il s'agit du Maghreb et de l'Afrique francophone !
Le monde entier nous voit à travers le prisme déformant français ; Mme Clinton a mis notre pays dans sa black liste aprés Hortefeux et non pas le contraire , les autres pays ne font que suivre pour eviter d'etre montrés du doigt à leur tour .

zwina
14/01/2010, 15h26
Le monde entier nous voit à travers le prisme déformant français ; Mme Clinton a mis notre pays dans sa black liste aprés Hortefeux et non pas le contraire , les autres pays ne font que suivre pour eviter d'etre montrés du doigt à leur tour .

Le monde entier voit l'Algérie à travers le prisme déformant de ses représentants tel Bouteflika, Zerhouni ou notre cher ministre de l'énergie Chakib Khellil qui est aussi américain. Nous sommes en black list depuis 2001 aux USA sauf que comme peu d'algériens s'y rendent peu s'en plaignent. Les autres pays n'ont pas suivit puisque la décision a été prise par les pays européèns en totale concertation.

Le problème que tu ne voudras jamais admettre zwina , est que tous les pays que tu soulignes en gras y compris les States , se contentent de l'expertise française quand il s'agit du Maghreb et de l'Afrique francophone !

tous ces pays ont aussi voulu nous coloniser des fois que tu l'oublierais. Tous les mêmes....

La meilleure réponse que que les algériens pourraient faire c'est organiser une jounée d'action telle que celle qui se prépare en France : 24H sans nous. Cela montrera que les algériens pèsent aussi sur l'économie et qu'il serait bien d'arrêter de croire que les algériens sont à l'image de leurs prétendus dirigeants.

Cookies