PDA

Voir la version complète : Le général-major à la retraite Mostefa Benloucif inhumé au cimetière d'El Alia


nacer-eddine06
15/01/2010, 17h36
http://www.aps.dz/imgweb/beloucif_enterremnt.jpg[Aps 15/1/10] ALGER - Le général-major à la retraite, ancien chef d'état-major de l'Armée nationale populaire (ANP), Mostefa Benloucif, décédé jeudi à l'âge de 70 ans des suites d'une longue maladie, a été inhumé vendredi au cimetière d'El Alia à Alger. Une foule nombreuse a assisté à l'enterrement de feu Benloucif, dont de hauts responsables de l'ANP, des ministres, des personnalités nationales, des compagnons d'armes et les membres de sa famille. Dans l'oraison funèbre lue, à l'occasion, par le directeur de la communication, de l'information et de l'orientation au ministère de la Défense nationale, le général Nadir Metidji, un vibrant hommage a été rendu au défunt Mostefa Benloucif.

"Il a été l'exemple du militaire discipliné et du chef compétent", a souligné le général Metidji qui a relevé que feu Benloucif était parmi les hommes qui étaient aux premiers rangs pour défendre l'intégrité territoriale du pays.
Il a également mis en exergue le travail accompli par le défunt au sein de l'ANP pour la formation des nouveaux cadres car, a-t-il expliqué, "feu Benloucif croyait à l'idée de continuité entre générations".
L'orateur, qui a évoqué le parcours du défunt, a indiqué que Benloucif a fait partie de la délégation algérienne ayant pris part aux négociations pour l'indépendance du pays.
Né le 12 avril 1939 à Ben Mhidi, dans la wilaya d'El Tarf, il a rejoint l'ALN dans la base de l'Est le 23 mars 1957.
Après l'indépendance, Mostefa Benloucif a suivi un stage de formation dans une école militaire en URSS, avant de prendre part à un stage d'état-major à Paris.
Il a exercé plusieurs fonctions, dont celle de chef d'état-major de la IVème région militaire, avant d'occuper le même poste au sein de la IIIème région militaire.
Il a assumé, aussi, les fonctions de conseiller auprès du ministère de la Défense nationale, avant d'intégrer, en février 1979, le Comité central du Front de libération nationale et du bureau politique du même parti en janvier 1984.
Dans les années 1980, il a occupé le poste de Haut commissaire chargé du Service national. Il a été également secrétaire général du ministère de la Défense nationale et chef d'état-major de l'ANP, avant de prendre sa retraite en 1987.
[Aps 15/1/10]

milka
15/01/2010, 17h52
Que Dieu ait son "arme". Quel serait son étape majeur général devant son chef suprême?

Cookies