PDA

Voir la version complète : Islamistes et repentis seront réintégrés dans leur emploi


Page : [1] 2

Anebneu
16/01/2010, 11h06
Les travailleurs licenciés pour des faits liés à la décennie noire seront pris totalement en charge et ce, tel qu’énoncé dans le projet de la charte pour la paix et la réconciliation nationale. » Ce sont là les assurances données ce jeudi, à partir de l’APN, par Tayeb Louh, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale.

En effet, lors d’une séance plénière consacrée aux questions orales, le député Ghouini Fillali, du mouvement El Islah, s’est interrogé sur le sort des travailleurs licenciés durant la tragédie nationale et dont la situation n’a pas été régularisée, notamment leur départ à la retraite alors qu’ils ont bénéficié des dispositions de la charte. En tenant à réconforter les « repentis », le ministre a précisé que les années d’inactivité des travailleurs « renvoyés de leur poste d’emploi en raison de leur lien avec le terrorisme » sont comptabilisées pour leur départ à la retraite, car elles sont considérées, selon M. Louh, comme des années de service. A ce titre, l’orateur a tenu à préciser que cette mesure, qui a permis la prise en charge de 668 dossiers – dont 540 directement et 126 via d’autres créneaux – est appliquée en vertu d’un décret présidentiel promulgué en 2006 au titre des textes d’application de la charte pour la paix et la réconciliation nationale. Le décret en question fixe les modalités de réintégration ou d’indemnisation des personnes ayant fait l’objet de mesures administratives de licenciement pour des faits liés à la tragédie nationale. Détaillant les méthodes adoptées pour le calcul des années d’inactivité des travailleurs au système de retraite, le représentant du gouvernement a expliqué que les personnes concernées bénéficient du rachat des cotisations, au titre de la Sécurité sociale, pour les années d’inactivité résultant du licenciement. « Le rachat de ces cotisations se fera sur le budget de l’Etat, sans aucune contribution des personnes concernées, conformément aux dispositions d’un article dudit décret », a-t-il affirmé.
Pour le ministre, le travailleur concerné bénéficie de tous les avantages prévus par la législation du travail et le système de Sécurité sociale en vigueur, y compris pour les années de licenciement qui sont comptabilisées avec les années de travail effectif passées dans son poste de travail. Mieux, ces mêmes personnes sont en droit de bénéficier des mesures de départ à la retraite à l’instar des autres travailleurs... Sur un autre chapitre portant sur les travailleurs non déclarés à la Sécurité sociale, le ministre a soutenu, en marge des travaux de l’Assemblée, que le nombre des travailleurs non déclarés a sensiblement diminué, selon les dernières statistiques, notamment après la promulgation de la nouvelle loi sur le contentieux en matière de Sécurité sociale. Il a été enregistré, de l’avis de M. Louh, une augmentation des ressources de la Sécurité sociale par le recouvrement des cotisations et ce, grâce notamment à l’intensification des contrôles des inspections du Travail et la coopération administrative entre les différentes parties concernées. Pour le ministre, cette coopération est plus efficace entre les inspections du Travail et les contrôleurs de la Sécurité sociale ou entre les impôts et les autres services concernés. S’agissant de la contractualisation entre la Sécurité sociale et les hôpitaux, elle sera, selon le ministre, applicable à partir du mois de mars prochain car l’ensemble des travaux concernant les différents volets liés à la mise en œuvre de ce système sont presque achevés. « Les préparatifs relatifs à la mise en place, au niveau du secteur de la santé, de bureaux d’entrée équipés de lecteurs de cartes Chifa et le système permettant d’identifier les assurés sociaux et leurs ayants droit ont été finalisés », a fait remarquer le ministre.

Par Nabila Amir (namir@elwatan.com)
El WATAN

l'imprevisible
16/01/2010, 11h18
De mieux en mieux !

Il faut leur décerner des médailles du mérite par la même occasion

RÉVOLTANTS


../..

Anebneu
16/01/2010, 11h35
Voilà ce qu’on peut appeler « provocation » sans trop prendre de risque excessif de se tromper de vocable. Inadmissible est la situation dans laquelle se trouvent confrontés les travailleurs algériens. Au moment ou des dizaines de milliers des salariés de la SNVI étaient bastonnés par les forces de l’ordre anti-émeute et les sidérurgistes du complexe d’El Hadjar du groupe indien ArcelorMettal complètement marginalisés, l’Etat vient de se rappeler qu’une tragédie nationale a mis sur le carreaux des milliers de personnes qui ont délaissés leurs postes pour rejoindre les maquis et faire la guerre sainte. Oui, la réconciliation nationale oblige. Il faut la réussir à tout prix même au détriment du reste de la société qui a tenu bon face à une horde de sanguinaires assoiffés de pouvoir.

Ce droit de comptabiliser les années de la tragédie nationale dans le décompte des droits à la retraite et probablement même ceux du chômage et des licenciements abusifs a été acquis par un travail de lobbying auquel ne sont jamais initiés les braves travailleurs honnêtes. Dans un pays de droit comme l’est notre cher pays tout est possible même l’impensable.

La grève des travailleurs de la SNVI et avant eux ceux de la santé, l’éducation et de la fonction publique a démontré que les pouvoirs publics sont plus familiarisés à la force qu’à la négociation et la résistance aux forces de manipulation des groupes de pression.

Le pouvoir a démontré qu’il ne sera jamais le digne héritier des valeurs de novembre…J’ai tout entendu a dit le sourd que je suis aujourd’hui. En attendant que la révolution se déclenche, je fume mon tapis et je reste éveillé pour ne pas rater la prochaine gaffe de Bouteflika & Co.


Par Aneb.
Chez moi.

brume
16/01/2010, 12h34
sur le sort des travailleurs licenciés durant la tragédie nationale .....« renvoyés de leur poste d’emploi en raison de leur lien avec le terrorisme » sont comptabilisées pour leur départ à la retraite, car elles sont considérées, selon M. Louh, comme des années de service.
Ahurissant! Non seulement impunités pour les horreurs commises, mais encore indemnité et reconnaissance de droits auxquels ils n’auraient jamais dû avoir droit! Avec les soubresauts du terrorisme encore présent en Algérie, faut pas s’étonner si la violence reprend de plus belle. Ces repentis sont de faux repentis. Les islamistes sont sans pitié et croient fermement que leur cause est juste. La guerre religieuse est aveugle, passionnée, meurtrière, sournoise. J’espère que les 4 coins de l’Algérie ne vont pas voler en éclats, par les agissements de ces dangereux criminels en toute liberté et jouissant de droits surprenants. D’une part des officiers se font tuer en pourchassant des terroristes jusque dans une basse-cour, de l’autre l’état permet à des ex-terroristes de se pavaner en plein jour et de côtoyer leurs futures victimes, pour en enrôler quelques uns et pour massacrer les récalcitrants et « impies » ….. Un islamiste restera un terroriste! Ils croyaient trop à leur djihad pour y renoncer aussi facilement. Le terrain est propice et avec tout ce que vit la jeunesse en Algérie, il faut croire que l'état fait tout pour plonger le pays dans le gouffre!

epicure
16/01/2010, 12h49
le ministre a précisé que les années d’inactivité des travailleurs « renvoyés de leur poste d’emploi en raison de leur lien avec le terrorisme » sont comptabilisées pour leur départ à la retraite, car elles sont considérées, selon M. Louh, comme des années de service


considéres comme des années de service .....on peut se demander quel sevice

epicure
16/01/2010, 12h52
ah je viens de comprendre ce que c'est que ce fameux service rendu .....c'est celui qui a permit entre autre a monsieurs Louh et ses comparses a rester au pouvoir .....gagnant gagnant .......

shadok
16/01/2010, 12h59
En tenant à réconforter les « repentis », le ministre a précisé que les années d’inactivité des travailleurs « renvoyés de leur poste d’emploi en raison de leur lien avec le terrorisme » sont comptabilisées pour leur départ à la retraite, car elles sont considérées, selon M. Louh, comme des années de service.

Des années de service à tuer des algériens. :sad:

En fin de compte ceux qui sont sortis gagnants de cette tragédie nationale, c’est bien les terroristes. Ils vont au maquis, ils massacrent des innocents, déposent les armes, reçoivent des indemnisations (le salaire d’un Emir repenti est de 150.000 DA/mois), des facilités pour lancer un business (terrains, locaux commerciaux …) et maintenant ils peuvent aussi prétendre à la retraite. Wallah m'liha hadi.

Les dindons de la farce sont les victimes du terrorisme : familles de militaires, patriotes …

Bourguignon89
16/01/2010, 13h51
Avec ça je me demande comment les Algeriens continuent de se diviser et se disputer entre eux alors que le pouvoir les humilie ; ça me fatigue quand même de savoir que les travailleurs algeriens sont traités comme des sous *****, et que tous ceux qui nous veulent du mal nous volent nos richesses (terros, generaux et leurs amis ..)! Reveillez vous bon sang, reveillez vous! Arrêtons de parler, le pays n'avance PAS! c'est grave ..

benam
16/01/2010, 14h48
Licenciés dans les années 1990
Islamistes et repentis seront réintégrés dans leur emploi

Les travailleurs licenciés pour des faits liés à la décennie noire seront pris totalement en charge et ce, tel qu’énoncé dans le projet de la charte pour la paix et la réconciliation nationale. » Ce sont là les assurances données ce jeudi, à partir de l’APN, par Tayeb Louh, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale.

En effet, lors d’une séance plénière consacrée aux questions orales, le député Ghouini Fillali, du mouvement El Islah, s’est interrogé sur le sort des travailleurs licenciés durant la tragédie nationale et dont la situation n’a pas été régularisée, notamment leur départ à la retraite alors qu’ils ont bénéficié des dispositions de la charte. En tenant à réconforter les « repentis », le ministre a précisé que les années d’inactivité des travailleurs « renvoyés de leur poste d’emploi en raison de leur lien avec le terrorisme » sont comptabilisés pour leur départ à la retraite, car elles sont considérées, selon M. Louh, comme des années de service. A ce titre, l’orateur a tenu à préciser que cette mesure, qui a permis la prise en charge de 668 dossiers – dont 540 directement et 126 via d’autres créneaux – est appliquée en vertu d’un décret présidentiel promulgué en 2006 au titre des textes d’application de la charte pour la paix et la réconciliation nationale. Le décret en question fixe les modalités de réintégration ou d’indemnisation des personnes ayant fait l’objet de mesures administratives de licenciement pour des faits liés à la tragédie nationale. Détaillant les méthodes adoptées pour le calcul des années d’inactivité des travailleurs au système de retraite, le représentant du gouvernement a expliqué que les personnes concernées bénéficient du rachat des cotisations, au titre de la Sécurité sociale, pour les années d’inactivité résultant du licenciement. « Le rachat de ces cotisations se fera sur le budget de l’Etat, sans aucune contribution des personnes concernées, conformément aux dispositions d’un article dudit décret », a-t-il affirmé.
Pour le ministre, le travailleur concerné bénéficie de tous les avantages prévus par la législation du travail et le système de Sécurité sociale en vigueur, y compris pour les années de licenciement qui sont comptabilisées avec les années de travail effectif passées dans son poste de travail. Mieux, ces mêmes personnes sont en droit de bénéficier des mesures de départ à la retraite à l’instar des autres travailleurs... Sur un autre chapitre portant sur les travailleurs non déclarés à la Sécurité sociale, le ministre a soutenu, en marge des travaux de l’Assemblée, que le nombre des travailleurs non déclarés a sensiblement diminué, selon les dernières statistiques, notamment après la promulgation de la nouvelle loi sur le contentieux en matière de Sécurité sociale. Il a été enregistré, de l’avis de M. Louh, une augmentation des ressources de la Sécurité sociale par le recouvrement des cotisations et ce, grâce notamment à l’intensification des contrôles des inspections du Travail et la coopération administrative entre les différentes parties concernées. Pour le ministre, cette coopération est plus efficace entre les inspections du Travail et les contrôleurs de la Sécurité sociale ou entre les impôts et les autres services concernés. S’agissant de la contractualisation entre la Sécurité sociale et les hôpitaux, elle sera, selon le ministre, applicable à partir du mois de mars prochain car l’ensemble des travaux concernant les différents volets liés à la mise en œuvre de ce système sont presque achevés. « Les préparatifs relatifs à la mise en place, au niveau du secteur de la santé, de bureaux d’entrée équipés de lecteurs de cartes Chifa et le système permettant d’identifier les assurés sociaux et leurs ayants droit ont été finalisés », a fait remarquer le ministre.

Par Nabila Amir
El Watan 16/01/2010 (http://www.elwatan.com/Islamistes-et-repentis-seront)

Anebneu
16/01/2010, 15h33
Benam,

c'est quoi le but de la minipulation : reposter le même article dans le même topic?

J'ai déjà horreur des gens qui postent un article sans le commenter (tout le monde peut le lire en ligne de moment qu'il sait lire) mais pour quelqu'un qui re poste le même article dans le topic qui lui a été ouvert, je ne trouve pas les mots.

Prenez la peine de lire le contenu de topics avant de courrir aveuglement pour battre le record des messages postés.

RoboCop
16/01/2010, 15h47
Doucement Aneb, initialement l'article en question tu l'as posté au café du village à 12h06, qui a été déplacé à Algérie Actualités, Benam a posté le même article à 15h48 sans avoir remarqué qu'il existe déjà sur le forum, du coup, il a été déplacé par l'admin dans ce topic, car il l’a posté bien après toi.

Anebneu
16/01/2010, 15h50
Merci robocop. Je me suis emporté. Je dois filer avant d'assassiner quelqu'un.

Pardon Benam.

benam
16/01/2010, 16h39
@RoboCop
Merci pour la précision

@Anebneu
Ton emportement est tout à fait compréhensible (haro sur les modérateurs :evil: :lol: )
En revenant à la discussion, j'ai été étonné de voir mon post décalé.

Ceci dit, je ne décolère pas depuis que j'ai lu l'article sur El Watan.

Ceci est authentique :
1. Une vieille femme qui vit difficilement avec un enfant de plus de 20 ans et chômeur, a crié au visage de son fils : "Pourquoi tu ne t'es pas fait terroriste. Nous ne serions pas dans la misère aujourd'hui !"

2. Un ami m'a confié qu'il était tenté d'envoyer une lettre à Boutef pour réclamer, en tant qu'honnête citoyen, le même traitement que celui réservé aux terroristes.

_

Anebneu
16/01/2010, 16h55
Et je comprends parfaitement ta colère.

Je ne décolère pas depuis la promulgation des différentes lois, d'amnéstie et de réconciliation nationale en attendant l'amnéstie généale.

J'ai peur et je pleure mon pays sur les mau que le guettent. J'ai peur que l'attitude du pouvoir actuel crée un engrenage et des incitations à faire revivre le peuple algérien le pire des atrocités..

J'ai tenté de poster des lettres sur le site de la présidence mais en vain.
Mais je ne le lâcherai rien, c'est comme cela qu'on nous a élevé.

amicalement
16/01/2010, 18h37
je vois que tout le monde est ecœure du fait que le gouvernement va faire appliquer les termes du projet de réconciliation, voté et accepté par les algeriens meme si le suffrage est entaché par la fraude comme tous les autres votes d’ailleurs.
Il sont des milliers et leur réinsertion dans la societe est premordiale sinon il ne leur resterait qu’une solution, celle de retourner aux maquis pour tuer encore plus d’algeriens et je vous laisse imaginer ce qui se passera.

aminesb
16/01/2010, 19h12
Salam alikoum,
J'allais créer le sujet quad je vois qu'il est déà porté à la connaissances des forumistes !! Merci pour cet ajout. JE ne tenais plus depuis que j'ai lu cet article, j'ai, en premier lieu, laissé un commentaire sur la page de l'article en question sur le site d'El watan, j'ai ensuite contacté Huma rights watch (que je critiquais à l'époque de Zeroual, mais qui maintenant, tellement on est arrivé au bas niveau avec Boutef, je m'adresse à eux comme témoins), je leur ai envoyé l'adresse de k'article pourqu'il puisse rendre compte au monde comment boutef traite les ex terroristes.

Je suis fou de rage, le comble c'est le ministre qui dit que les années où vous massacriez et violaient les femmes vous seront comptées comme années de service. Allah yahdihoum !! Bande de pourris li fel hokm !!:22:

absent
16/01/2010, 19h17
tout sa prouve une chose: gouvernement algerien= les terroristes.

Allah yarham chohada.

Space
16/01/2010, 19h22
Islamistes et repentis seront réintégrés dans leur emploi

y'a pas mieux pour faire durer le terrorisme , revenir ds la société comme ci de rien etait alors que leurs mains sont tacher de sang ..
une grosse insulte pour les familles endeuillées d'un proche assassiner par ces crapules ...

Adama
16/01/2010, 19h36
A vomir ! Pourquoi personne ne les extermine définitivement ? Ne renvoie ces bêtes immondes de l’enfer d’où ils viennent, une bonne fois pour toute ? Et cela même si ils sont en nombre de millions d’individus (homme ou femme). Lorsque l’on a un membre atteint d’un Cancer, on l’ampute de façon radicale.

tamerlan
16/01/2010, 20h21
il y'a eut des maires des enseigants des travailleurs par milliers qui ont ete licencies juste parce qu'ils avaient participé ala greve generale du FIS ou juste parce qu'ils ppartenaient au FIS

je connais un enseignat d'université qui etait devenu maire d'une commune FIS il a ete licenciéil vendait les oeufs durant les années 90..
il n'avait pas rejoint le maquis et n'a participé a aucune action violente

c'est normal que la charte s'en occupe..
ne prenez pas les exemples extremes..

absent
16/01/2010, 20h25
Islamistes et repentis seront réintégrés dans leur emploiune honte le tapis rouge déroulé à des assassins


tout sa prouve une chose: gouvernement algerien= les terroristes.celle la elle est périmé il faut trouver autre chose .... ca ne tien plus la route
les Algériens ont été dupé trop longtemps ... ce n'est plus le cas ....

musthad
16/01/2010, 20h33
Par cette loi, veut-on inciter tous les jeunes hittistes, Harragas et chomeurs à aller rejoindre le maquis pour que dans quelques mois revenir se repentir avec des poches pleines ?

Karim28
16/01/2010, 20h34
Quelque chose est clair, cet etat est pret a toutes les compromissions pour garder la paix sociale......et le pouvoir.

zwina
16/01/2010, 22h16
Avec ça je me demande comment les Algeriens continuent de se diviser et se disputer entre eux alors que le pouvoir les humilie ; ça me fatigue quand même de savoir que les travailleurs algeriens sont traités comme des sous *****, et que tous ceux qui nous veulent du mal nous volent nos richesses (terros, generaux et leurs amis ..)! Reveillez vous bon sang, reveillez vous! Arrêtons de parler, le pays n'avance PAS! c'est grave ..

Tu devrais plutôt comprendre pourquoi certains préfèrent s'occuper eux mêmes de leurs sorts car avec les dinosaures ce n'est pas demain la veille...

Anebneu
16/01/2010, 22h33
J'attendais ta réaction avec impatience zwina...

benam
16/01/2010, 23h08
De nombreux terroristes étaient des enseignants et leurs cours consistaient principalement en prêches pour préparer les jeunes esprits à être partisans de l'instauration du khalifat.

On va nous demander de confier nos enfants à des assassins, pour quelle enseignement ?

On va donc réintroduire des loups dans la bergerie.

_

zwina
16/01/2010, 23h25
Hier, ils envoyaient leurs policiers tirer sur des manifestants pacifistes et aujourd'hui ils distribuent de l'argent à ceux qui ont eu des liens avec le GIA. :rolleyes:

absent
16/01/2010, 23h28
J'APPLAUDIS! Bravo, on va intégrer ça dans le 3ème mandat, super, les terros étaient des travailleurs fidèles qui méritent qu'on cotise pour eux, il faut enlever l'Argent aux victimes et le donner aux bourreaux c'est bien connu, voilà comment on va vaincre le terrorisme.....

Mais au fond je me pose une question, si on compte les années de maquis de ces fidèles employés, pour qui travaillaient ils? Les terros auraient donc plus d'importance que les flics et les douaniers pour qu'on se soucie tant d'eux, ils sont traités mieux que des fonctionnaires?? On dirait qu'ils bossaient pour l'état, vraiment minable, je sais pas avec quoi pensent ces dirigeants..........en tout cas ils veulent vraiment en finir avec l'Algérie avant leur départ!

Anebneu
16/01/2010, 23h30
ceux qui ont eu des liens avec le GIA

Pas à ceux qui ont des liens avec le GIA mais aux éléments du GIA.

Je ne tiens pas à ma place aujourd'hui. J'ai tout tenté mais en vain.

zwina
17/01/2010, 00h16
On va nous demander de confier nos enfants à des assassins, pour quelle enseignement ?

On va donc réintroduire des loups dans la bergerie.

Ils ne sont pas atteints donc ils ne se préoccupent pas des conséquences sur le peuple. Puis ainsi les loups s'occuperont des moutons pendant que les autres continuent leurs bonnes affaires....

Sauve qui peut ! :7: :7: :7:

Cookies