PDA

Voir la version complète : L'Iran jure de venger la mort du professeur victime d'un attentat à la bombe


nassim
19/01/2010, 00h16
L'Iran a juré lundi de venger la mort d'un universitaire iranien tué la semaine dernière à Téhéran dans un attentat à la bombe que le régime islamique attribue indirectement à Israël et aux Etats-Unis, selon l'agence de presse officielle INRA.

Des responsables iraniens ont imputé l'attentat au groupe d'opposition en exil des Moudjahidines du peuple, qui agiraient au nom d'Israël et des Etats-Unis. Le groupe d'opposition armée et Washington ont démenti toute implication, alors que l'Etat hébreu s'est refusé à tout commentaire.

"Soyez assurés que l'Iran se vengera de vous pour le sang versé par le martyre Ali Mohammadi", a déclaré le ministre de l'Intérieur Mostapha Mohammad Najjar. "Un tel acte aveugle qui est le résultat d'actions du Mossad (services secrets israéliens, NDLR), de la CIA et des ennemis du régime de la République islamique d'Iran, démontre leur faiblesse", a-t-il ajouté, cité par INRA.

Le président Mahmoud Ahmadinejad, familier des diatribes antisémites, a estimé que l'assassinat portait "la marque sioniste" et révélait le "ressentiment" d'Israël envers la nation iranienne.

Une semaine après la mort de Massoud Ali Mohammadi, rien ne semble encore expliquer pourquoi ce professeur de physique nucléaire de l'université de Téhéran de 50 ans a été la cible d'un engin explosif placé sur une moto garée à proximité de son domicile le 12 janvier.

L'enseignant n'était pas une figure politique influente, n'avait pas publié de travaux d'intérêt militaire et n'avait pas de liens particuliers avec le programme nucléaire.

Son nom figurait cependant sur une liste de 240 universitaires ayant apporté leur soutien, avant l'élection présidentielle de juin dernier, au candidat de l'opposition Mir Hossein Moussavi, selon les médias officiels. Cette liste avait été diffusée sur des sites Internet réformateurs.

source : AP

Cookies