PDA

Voir la version complète : maroc:Messieurs, vous nous avez manqué de respect


nacer-eddine06
19/01/2010, 13h47
Par : Aboubakr Jamaï Après la catastrophique affaire Aminatou Haidar et la déroute diplomatique qui l’a accompagnée, l’opinion publique marocaine attendait une réaction de la part de la monarchie, qu’elle se relève de ce KO retentissant. L’annonce d’un discours royal «impromptu» et les rumeurs persistantes d’un remaniement ministériel imminent laissaient entrevoir une reprise en main, peut-être une réorientation, une prise de conscience, voire une rupture avec des égarements qui durent, il faut bien le dire, depuis quelques temps déjà. Et qu’a-t-on eu ? Le degré zéro de la politique. Or, la logique voudrait donc que le plan d’autonomie du Sahara soit la résultante d’un plan de régionalisation, voire de fédéralisation du pays. On nous annonce aujourd’hui une réflexion sur la régionalisation alors que nous avons déjà présenté un plan d’autonomie à la communauté internationale.
Mais si cette histoire de régionalisation est une énième incongruité, le remaniement gouvernemental est une véritable tragédie. Le roi a nommé comme ministre de la Justice son propre avocat, Mohammed Naciri. Un avocat des affaires qui plus est. Voilà un prestataire de service de Mounir Majidi en charge de la justice de notre pays. Ce dernier a à son palmarès la condamnation à plusieurs millions de dirhams de dommages et intérêts et, en conséquence, la saisie des biens du journaliste Hassan Alaoui, directeur de publication d’Economie et Entreprises. A un moment où la communauté internationale, et l’Union européenne en particulier, s’alarme du manque de «sécurité judiciaire» au Maroc, on donne à l’avocat de la makhzénisation économique du pays les clés du système judiciaire.
Et c’est justement à un des cadres éminents du ministère de la Justice que l’on confie le ministère de l’Intérieur. Du fait de sa proximité avec le Palais et l’appareil sécuritaire, Taïeb Cherkaoui a été pendant de longues années l’homme le plus puissant du ministère de la Justice. Il a été un rouage essentiel dans une machine dont la mission essentielle était et demeure l’asservissement du système judiciaire aux visées politiques du régime. Ces deux nominations ont tout l’air d’une fuite en avant d’une monarchie qui se bunkérise, se recroqueville sur un cercle de proches aveuglément loyaux, à la compétence douteuse. Mais le pire reste la nomination de Driss Lachgar, membre du bureau politique de l’USFP, au ministère chargé des Relations avec le Parlement. Ceux qui pensaient qu’il y avait une once de sincérité dans les sorties médiatiques demandant la réforme constitutionnelle, envisageant une alliance avec le PJD dont l’objectif serait précisément de présenter un front commun pour obtenir ces réformes, fustigeant l’autoritarisme du régime, en sont pour leur frais. Driss Lachgar a pris les Marocains pour des gogos. Ce qu’il voulait, c’était un poste au gouvernement. Il l’a eu. Il a agité le chiffon rouge «PJD» devant le taureau makhzen et le marché a été conclu. Comment ne pas faire la comparaison avec Aminatou Haidar? D’un côté, une mère de famille qui met sa vie en balance pour son idéal et fait plier le makhzen, de l’autre une «sommité» d’un parti historique qui accourt quand le makhzen le sonne. Si le parallèle est cruel, c’est qu’il jette une lumière crue sur la corruption morale qui nous gangrène. On a beau ne pas être d’accord avec la militante sahraouie, mais il faut bien reconnaître qu’il y a des années-lumière de différence en courage moral et physique entre elle et les politiciens comme Driss Lachgar.
Et que dire de la monarchie? La nomination de Driss Lachgar est une manière scandaleuse d’atteindre un objectif de basse politique. La manière est scandaleuse car elle récompense ce qu’il y a de vil en politique : l’ambition sans principes. La ficelle est tellement grosse qu’elle en est grossière. La monarchie perd de sa tenue morale en échangeant un poste de gouvernement, donc un poste de serviteur de l’Etat, un poste créé et financé pour servir les intérêts du peuple, contre la neutralisation d’un homme politique susceptible de remettre en cause ses prérogatives. Le message est aussi clair qu’indécent : d’abord à l’adresse des politiciens : «Abdiquez vos idées politiques et je saurai me montrer généreux.» Ensuite, à l’adresse des citoyens : «Voyez, je manipule vos représentants comme je veux.» L’objectif de la nomination de Driss Lachgar est limpide: il s’agit ni plus ni moins d’isoler le PJD. Après le ministère de l’Intérieur qui intimide les élus municipaux souhaitant faire alliance avec le parti dirigé par Abdelilah Benkirane, le roi intervient directement pour avorter un possible rapprochement avec l’USFP. Cette monarchie n’a jamais été un arbitre de la politique marocaine. Elle a toujours été l’équipe gagnante d’un jeu dont elle s’efforce de définir les règles pour continuer à régner comme elle le souhaite.
La nomination de Driss Lachgar est finalement la confirmation que rien n’a changé sous le nouveau règne. Cette monarchie-là n’est pas au-dessus du jeu politique. Elle est en plein dedans avec le facteur aggravant d’utiliser les moyens de l’Etat pour protéger ses intérêts. Comme il est légitime de mettre en doute la sincérité des hommes politiques comme Driss Lachgar lorsqu’il parle de réforme constitutionnelle, on peut se demander de quelle supériorité morale la monarchie se prévaut pour faire la leçon aux partis politiques sur la nécessité d’instaurer la démocratie interne. Comment peut-elle encore demander aux Marocains d’aller voter dans un système politique qu’elle manipule aussi manifestement ? Le manque de sagesse, de pondération et de sens moral qui marque les actions de nos décideurs politiques appelle une réaction ferme et sereine. Ils ont la responsabilité historique de dire stop à cette dérive. Ils en paieront le prix mais ils donneront à ce pays une chance de se redresser.

ROUMI
19/01/2010, 14h00
C'est quoi la source, encore un blog à la C.N????

nacer-eddine06
19/01/2010, 14h03
le journal hebdomadaire

kaiser
19/01/2010, 14h05
aboubakr jamai c'etait l'ancien patron du journal hebdomadaire dynamité par la volonté du roi!

c'est lun des meilleurs journalistes du maroc à mon humble avis.

ROUMI
19/01/2010, 14h25
Donc il est un peu aigri le bonhomme contre le makhzen, on ne peut trouver une once d'objectivité dans ses propos???

kaiser
19/01/2010, 14h31
roumi , il ne faut pas défendre l'indéfendable à l'instar de certains forumistes algériens et marocains !

les rudiments du patriotisme à mon humble avis c'est défendre la vérité pour que les choses avancent .

Haroone
19/01/2010, 14h44
ils me font délirer ces journalistes!! si rien n'a changé ton article ne vera même pas le jour avec H2 et lbasri... de plus c'est quoi la solution?!!au lieu de critiquer la monarchie!!est ce que c'est la monarchie qui a dit aux citoyens de ne pas voter??!! et ceux qui ont voté votent pour listiqlal?!! il est ou le parti du peuple?! le partie socialiste le seul qui était un peu populaire nous a deçu! le PJD pareil tout ce qui compte pour eux: la musique heram les festivaux hram, tout est etranger.. on ne fait que contester se plaindre mais qui peut remplacer le roi? ou est le leader populaire??? encor c'est l'ami du roi qui va être le vrai leader populaire prochainement!!! qui fait mieux que lhima en ce moment??? benekirane?!!

le tracteur va faire la hala prochainement!! puisque sa strategie est la meilleur et il a tout raflé!!

ROUMI
19/01/2010, 14h45
roumi , il ne faut pas défendre l'indéfendable à l'instar de certains forumistes algériens et marocains !

les rudiments du patriotisme à mon humble avis c'est défendre la vérité pour que les choses avancent .

Je ne défend personne ya akhi, je participe au débat tout simplement, si tu remarque bien sur mes posts, je pose des questions d'où les points d'interrogations en fin de phrase.;)

Nourman
19/01/2010, 14h46
a part
"l'affaire haidar" qui s'est forcé pour y trouvé une place dans l'article :D
Après la catastrophique affaire Aminatou Haidar et la déroute diplomatique qui l’a accompagnée, .....

....Comment ne pas faire la comparaison avec Aminatou Haidar? il essaye de se convaincre lui même :)
et cette phrase qui put la haine personnelle contre le roi
l’opinion publique marocaine attendait une réaction de la part de la "monarchie" il aurai pu dire "de la part du roi" ou "du gouvernement" s'il été vraiment objectif ,

le reste c'est son point de vu, je suis pas d'accord mais je le respecte

kaiser
19/01/2010, 15h10
le syndrome maroco-algérien vous savez c'est quoi?

pour vous plaire il faut vanter les deux puissances que sont l'algérie et le maroc!

les meilleures démocraties du monde dotés de gouvernements incorruptibles qui veulent que du bien à leurs peuples.


mais franchement certains forumistes sont pathétiques .

Haroone
19/01/2010, 15h12
le syndrome maroco-algérien vous savez c'est quoi?

pour vous plaire il faut vanter les deux puissances que sont l'algérie et le maroc!

les meilleures démocraties du monde dotés de gouvernements incorruptibles qui veulent que du bien à leurs peuples.


mais franchement certains forumistes sont pathétiques .

+1:lol::lol: c'est vrai en plus, goulou l3am zine!

leval
19/01/2010, 18h46
kaiser quand tu vas dans le topic actualité algérienne il y a beaucoup d'article objectif qui dénonce les immondices du gouvernement algérien, pareil dans les forums marocains.

Ici c'est on n'est dans une sorte de concurrence dans le ridicule, éxemple, en Algérie il y a moin de prostitués qu'au Maroc, au Maroc il y a moin de térroristes qu'en Algérie etc.... domage qu'on ne disent pas en 2010, en Algérie ou au Maroc on n'a envoyer notre première fusée.

Pour revenir à monsieur Jamaï, il faut reconnaître que c'est un bon journaliste, je regardais avant une émission qui passait le dimanche sur tv5, il y avait des consultants des pays concerné par l'actualité, dés fois Jamaï intervenait, ses intreventions étaient toujours pertinentes.

auscasa
19/01/2010, 19h25
les pauvres socialistes et ex communiste ne savent plus ou mettre la tete.

l'autre jour j'ai vue monsieur jamaii sur la tele et j'etais surpris quand je l'ai entendu dire que les depenses sur les autoroutes et train... ne sont pas une priorite.
il a dit avec cette argent il faut aider les pauvres des montagnes alors que ce meme monsieur sait mieux que nous que les autoroutes ont ete construit avec l'argent des credits et doucement. on a commencer avec 40 km par an et quand l"ADM a commencer a faire plus de recette on est passer a 100km par an jusqu'a ce qu'on est arriver a construire 160km par an.

alors imagine si on a fait des credits pour construire 40 km par an le premier jour et on a depenser cette argent dans le social. le probleme de ces gens ne sera pas regler et on n'aura ni infrastructure ni rien..........

le syteme commusinste ne marche pas et meme les socialistes qui ont fait des annes dans les prisons de hassan 2 quand ils ont pris le pouvoir ils n'ont rien pu faire, c'est pour sa les marocains choisisent les partis qui ont des jeunes cadre qui peuvent donner des resultats avec des dates et des strategies.

houari16
19/01/2010, 20h01
posté par nourrara
Après la catastrophique affaire Aminatou Haidar et la déroute diplomatique qui l’a accompagnée,

il essaye de se convaincre lui même
et cette phrase qui put la haine personnelle contre le roi

Non nourraja , aucune haine contre la personne du Roi M6 , ce que insinuait M. Aboubakr Jamai , à vrai dire ,cette phrase est dirigée directement contre la diplomatie de bricolage de la politique marocaine en générale et en particulier contre comment avait été géré l affaire M.Animatou Haider ..... .la suite est très connu .

desert_rose
19/01/2010, 22h30
Pour l'emmission de TV5 (Kisoque) tu fais une très bonne observation. Jamai non seulement il dit des choses pertinentes mais encore il ne touche pas au Maroc, ou a la limite tourne souvent la critique contre l'occident. Je ne sais pas si c'est toutjours le cas mais ca m'a etonne.

Ceci est cependant en contraste total avec ses interventions par ecrit. Il pose le doigts sur des choses critiques, mais malheureusement il le fait avec bcp de rancune et de sentiment de haine meme, surtout a l'encontre du Roi. Au Maroc cela ne passe pas du tout. J'ai parle a bcp de gens qiu sont sevres dans leurs critiques au Maroc et au Roi, mais ils n'aiment pas du tout Jamai.

A cela il faut ajouter que cote contenu, cette haine et cette rancune qu'il retransmet le rend comme aveugle, je dirais qu'elle le rend trop faible pour des critiques pertinente, balancées, objectives, donc plus efficaces et plus credibles.

Autre chose, il appartient a ce groupe de journalistes qui se veulent critiques, mais qui centrent tous leurs ecrits autour de la monarchie et lui font ainsi plus de pub en verite qu'ils l'endommage. Dans leurs ecrits, toutes les autres personnes et insitutions paraissent incredibles, voires existentes, et la monarchie, le Roi apparaissent comme les seuls acteurs de la vie politique du Maroc.

Ceci le met dans le meme panier de ceux qui personnalisent la vie politique marocaine, et la reduise a un petit complexe de relations personnelles entre les membres d'un groupe plus ou moins restreinct de personnes, autour du Roi.

C'est parmis les raisons pourquoi lui, Ali Amar, Ali Lemrabet et quelques autres n'ont aucune visibilite ni credibilite a l'interieur du Maroc. Quand ils sont abscent ils ne manquent vraiment a personne. D'un autre cote ils paraissent interessants pour les etranger qui ne savent pas trop de choses de la vie politique et societale du Maroc. Rien que le fait que ces etranger ne savent pas lire l'Arabe c'est tout un monde reel qui leur echape. Rachid Nini qui lui a bcp de succes a l'interieur n'a jamais ete cite par des organes ou des journaliste etrangers en l'occurence francais. Ils ne le connaissent meme pas.



leval,

Pour revenir à monsieur Jamaï, il faut reconnaître que c'est un bon journaliste, je regardais avant une émission qui passait le dimanche sur tv5, il y avait des consultants des pays concerné par l'actualité, dés fois Jamaï intervenait, ses intreventions étaient toujours pertinentes.

jawzia
20/01/2010, 10h18
je pose des questions d'où les points d'interrogations en fin de phrase.
Ce n'est pas en mettant un point d'interrogation à la fin que tu transformeras une affirmation en "Question".
on ne peut trouver une once d'objectivité dans ses propos???

jawzia
20/01/2010, 10h21
Ce que je retiendrai de cet article, est ceci :
Cette monarchie n’a jamais été un arbitre de la politique marocaine. Elle a toujours été l’équipe gagnante d’un jeu dont elle s’efforce de définir les règles pour continuer à régner comme elle le souhaite.

Nourman
20/01/2010, 10h59
M. Jamaï décrédibilise totalement tout le travail journalistique de son journal en faisant une fixation obsessionnelle sur la personne de Mohamed VI quelque soit le sujet.mais on ne peut toutefois pas lui retirer le fait qu’il a contribué à repousser progressivement l’espace de la liberté de presse au Maroc.

HAOUARI
Non nourraja , aucune haine contre la personne du Roi M6 , ce que insinuait M. Aboubakr Jamai , à vrai dire
je parlais de ca
et cette phrase qui put la haine personnelle contre le roi
Citation:
l’opinion publique marocaine attendait une réaction de la part de la "monarchie"
il aurai pu dire "de la part du roi" ou "du gouvernement" s'il été vraiment objectif ,

Cell
20/01/2010, 11h47
M. Jamaï décrédibilise totalement tout le travail journalistique de son journal en faisant une fixation obsessionnelle sur la personne de Mohamed VI

ben , que M6 délègue ses pouvoirs à un vrai premier ministre , et les VRAIS journalistes arreteront de faire une fixation obsessionnelle sur lui ..... ce sera le boulot des paparazzi .....

Nourman
20/01/2010, 14h37
ben , que M6 délègue ses pouvoirs à un vrai premier ministre
c'est quoi un vrai premier ministre?
l'actuel est légitime puisque ,son partie est le premier ,pendant les dernières élections,
c'est le problème aussi des parties politiques qui vivent une anarchie au seine même de leurs conseil national ,cite moi un parti démocrate qui est capable de gouverner ,sont tous occasionnelle, il ouvrent pendant les élections et il ferment après, (a part PJD),

Cell
20/01/2010, 16h19
c'est quoi un vrai premier ministre?

ben pour commencer, un premier ministre qui ose tenir tete au roi , qui ne s'empresse pas d'avaliser toute ses décisions sans meme que celle ci ne soit discutée , un premier ministre qui ne déclare pas ' Mon programme , c'est le discours du trone de sa majesté' , un premier ministre qui ne soit pas le copain de classe ou l'ami personnel du roi .......


c'est le problème aussi des parties politiques qui vivent une anarchie au seine même de leurs conseil national ,cite moi un parti démocrate qui est capable de gouverner ,sont tous occasionnelle, il ouvrent pendant les élections et il ferment après, (a part PJD),

ca , c'est la raison pour laquelle on a pas de vrai 1 er ministre , c'est que des opportuniste qui s'inquiétent plus de leur compte en banque que des progrés de leur pays .

Nourman
20/01/2010, 16h47
ben pour commencer, un premier ministre qui ose tenir tete au roi , qui ne s'empresse pas d'avaliser toute ses décisions sans meme que celle ci ne soit discutée , un premier ministre qui ne déclare pas ' Mon programme , c'est le discours du trone de sa majesté' , un premier ministre qui ne soit pas le copain de classe ou l'ami personnel du roi .......ce n'est pas un premier ministre qui tien tête au roi, qu 'il faut pour avancer le maroc ,c'est un chef de parti démocrate, qui tien sa légitimité par les urnes, dans son partie d'abord,avec une alliance sur des principes ,pas une alliance basé sur qui va prend quelle ministère?,la dernière fois il fallait un coup de pouce de meziane belf9ih pour sortir le gouvernement.si le roi s'applique de plus dans la vie politique, c'est parce que il y a un vide ,et d'ailleurs il fait un bon travail, g+râce a ces coups de colère contre ,même ,ces proche collaborateurs, tout le monde, maintenant, sais que tout projet lancer par le roi doit être "livraiser" a temps :mrgreen:, il a crié un climat sérieux

Bachi
20/01/2010, 16h53
Cette monarchie n’a jamais été un arbitre de la politique marocaine. Elle a toujours été l’équipe gagnante d’un jeu dont elle s’efforce de définir les règles pour continuer à régner comme elle le souhaite.

C'est l'évidence...
Exactement comme en Algérie: Boutef est le grand commandeur...
Même en France, plus politiquement évoluée pourtant: Sarkozy est Dieu.

Haroone
20/01/2010, 17h40
Cette monarchie n’a jamais été un arbitre de la politique marocaine. Elle a toujours été l’équipe gagnante d’un jeu dont elle s’efforce de définir les règles pour continuer à régner comme elle le souhaite.la pyramide existe partout, au Maroc le roi protége ses interets, dans les autres pays dites démocratiques, une partie du peuple choisi le président qui lui protège leur intérêt. les candidats qui ne respectent pas cette charte, se font écrasé par les médias. le jeu est le même mais les règles changent. les exemples sont nombreuses. en france avec bouygues and co. ce qui change au maroc c'est qu'au moins on connait qui tien le jeu, alors qu'en occident tlm ignore les jeu des sionistes et les iluminatis et front maçons...c'est la règle de la pyramide.

jawzia
21/01/2010, 16h18
je crois que cette situation n'est pas le fait unique du regime marocain!
Il n'en a pas l'exclusivité ! C'est partagé avec quelques régimes !

La justice au Maroc est rendue au nom du Roi. Ce même roi étant l'un des premiers acteurs économiques. Imagine un litige commercial entre la Holding royale et une entreprise quelconque !!!! C'est comme dans un match de foot où l'arbitre est l'arrière central de l'équipe locale. ;)

La Holding a t-elle déjà perdu un procès (Lorsqu'on ose l'attaquer) ?

Sur un plan politique, tout le monde sait où s'est concoctée la naissance du PAM !

Cookies