PDA

Voir la version complète : Attaque avortée grâce à la vigilance d'un gendarme de Kadiria qui a été tué


morjane
20/01/2010, 15h08
La brigade de gendarmerie de Kadiria, à 22 km au nord-ouest de Bouira, a été la cible d’une attaque terroriste, lundi dernier, peu après la fin du match de football ayant opposé l’Algérie à l’Angola. Une attaque avortée grâce à la vigilance des gendarmes.

Selon des informations concordantes, les terroristes, dont le nombre exact n’a pu être déterminé, s’étaient scindés en trois groupes, pour prendre d’assaut la brigade de gendarmerie de Kadiria, quelques minutes après la fin du match de football. C’est-à-dire à un moment où la baisse de vigilance, surtout après l’euphorie de la qualification, était espérée. Cependant, les calculs machiavéliques des terroristes du GSPC, affilié à El- Qaïda, auront été faussés, quelques minutes auparavant.

En effet, un gendarme, sorti depuis la brigade pour faire des provisions chez un épicier du coin, avait remarqué un mouvement anormal dans les parages, ce dont se sont aperçus les terroristes, qui ont alors tiré sur lui, à la mitraillette.

Des coups de feu entendus par les gendarmes qui se trouvaient à l’intérieur de la brigade, à quelques dizaines de mètres des lieux.

Pris de court, les terroristes ont alors essayé de prendre immédiatement d’assaut la brigade. Mais les gendarmes, avertis par ces coups de feu, ont pu éviter l’effet de surprise et riposter énergiquement, contraignant les terroristes à s’enfuir, quelques minutes plus tard, à travers les ruelles des quartiers, à la faveur de l’obscurité.

Juste après cette attaque, les gendarmes ont secouru leur collègue, blessé, l’évacuant en toute urgence vers l’hôpital de Lakhdaria. Mais celui-ci succombera, malheureusement, à ses blessures, quelques instants après son admission. Natif de Jijel, il était âgé de 28 ans.

Au sujet de l’identité du groupe auteur de cette attaque avortée, aucune information n’a filtré. Ce serait probablement, selon certaines indications, l’œuvre de la phalange El- Farouk, composée d’une quarantaine de terroristes, qui active sur l’axe Aomar - Kadiria-Lakhdaria et est dirigée par un ancien para, Doukmir, alias Rabah El- Makhfi.

Par le Soir

racdavid
20/01/2010, 15h58
Je dirais un echec pour les deux cotes : cotes Irhab comme cote Gendarme (avec une perte d'un jeune gendarme de 28 ans..paix a son ame).


l'Axe Bouira, tizi-Bejaia est devenue un axe sans sécurité alors qu'il etait un lieu de paix dans les pires annees du terrorisme ?

Des explications ?

mouwatan
20/01/2010, 19h48
grâce à la vigilance de la victime:

des vies ont été sauvées
des armes sont restées du bon coté
l'image du pays a été épargnéegrâce à la politique du pardon et d'absolution accordée à ceux qui resteront toujours les ennemis de l'Algérie:


combien de repentis ont pris part à cet assaut?
combien d'entre eux ont participé à cette attaque?
jusqu'à quand l'Algérie devra vivre dans la terreur?Y-a t'il "en haut" des responsables? Combien d'autres gendarmes , militaires, policiers et patriotes devront encore payer de leur vie cette infâme loi?

Focus
20/01/2010, 20h47
Quel solution trouver à cette pourriture qu'est le terrorisme?

Allahi rahmou.

Cookies