PDA

Voir la version complète : Les bus du COUS causent les bouchons


mouwatan
20/01/2010, 20h55
s'il est une observation que tout un chacun peut faire sans risque de se tromper, c'est que quand les étudiants et les écoliers sont en vacances, toutes les grandes agglomérations algériennes respirent mieux et les réseaux routiers sont nettement moins congestionnés.

Mr. Amar Ghoul devrait prendre des clichés d'Oran, Alger et Constantine via Google Earth pendant les vacances scolaires/universitaires pendant la période scolaire.
Il verrait sur le premier, des rocades, autoroutes et artères normalement fréquentées et sur le second des milliers de "vers de couleur orange" qui phagocytent carrément les villes.

Au lieu de planifier une ville universitaire dans un rayon de 40-50 kilomètres, où toutes les facultés, centres universitaires et campus y seraient logées, englobant les étudiants des 4 wilayas du centre (alger-tipaza-boumerdes et blida)
du temps de Boumédienne, l'USTHB (université de babezzouar) a été conçue dans ce sens: pas de COUS mais un train!

notre génial ministre de l'enseignement supérieur fait mieux, 35 ans plus tard: il construit une université de médecine en plein chateauneuf, un institut des finances (benaknoun) ainsi qu'une cité U géante au bord de la rocade sud, comme s'il y avait encore de la place pour plusieurs centaines d'autres bus "orange" dans nos routes paralysées.
c'est un crime délibéré.
tant du point de vue santé publique,environnemental, qu'urbanistique.
du béton et du gasoil jusqu'à l'asphyxie.
c'est tout ce que nos penseurs "d'en haut" nous réservent car il est difficile de croire que ces projets ont été préalablement soumis à des gens sensés, responsables et respectueux des lieux.

et pendant ce temps, notre premier ministre qui a mené son enquête, pense avoir trouvé les coupables: il y a trop de voitures dans les grandes villes.
plus rapide que son ombre, il pond une loi instituant une taxe sur les véhicules neufs en plein été et se tourne vers les banques et instituts financiers, leurs interdisant tout crédit auto.
pour les véhicules vétustes, le contrôle technique scellera leur sort

pauvre intelligentsia

Cookies