PDA

Voir la version complète : Report du procès de la clinique El Anouar à Constantine


morjane
21/01/2010, 16h24
La justice ordonne une nouvelle expertise. Le verdict dans l’affaire de la clinique El Anouar devant être rendu au courant de cette semaine n’a pas été prononcé par le tribunal comme prévu. La chambre d’accusation du tribunal de Constantine a ordonné une nouvelle expertise pour reconsidérer l’affaire et déterminer avec exactitude le préjudice causé à quatre malades et le décès d’un nouveau-né.

Dans cette affaire, comme nous l’avons rapporté dans nos précédentes éditions, trois médecins sont accusés dont le propriétaire de la clinique, pour négligence. Ces derniers sont accusés d’avoir causé la cécité à quatre malades et le décès d’un nouveau-né. L’affaire qui a eu l’effet d’un scandale implique également une troisième personne. Il s’agit d’une employé présumée, accusée de faux et usage de faux pour avoir prétendu que les familles des victimes auraient signé un document autorisant les interventions chirurgicales. A noter que cette clinique est spécialisée en ophtalmologie.

L’affaire est considérée comme l’une des plus scandaleuses à Constantine sur le plan d’erreurs médicales après celle de la circoncision des huit enfants, en 2005, à El Khroub.

C’est à la suite du décès du nouveau-né que l’affaire a pris de l’ampleur. La victime est décédée trois jours après son admission à la clinique. Les parents ont déposé plainte. S’ensuivront alors d’autres plaintes d’autres patients qui ont carrément perdu l’usage d’un oeil.

Lors de l’audience qui a eu lieu la semaine dernière, le représentant du ministère public a requis une peine d’emprisonnement d’une année assortie d’une amende. Au cours du premier jugement, les mis en cause ont été condamnés à une année de prison avec sursis pour les trois médecins et six pour deux employées.

Par l'Expression

absent
22/01/2010, 23h32
la France a usée et abusée de l'Algérie pendant 130 ans, c'est autour des Algériens de réclamer leur dû : aller vous faire soigner gratis en France, je crois que c'est légal, c'est la sécu... les médecins en algérie c'est risqué parfois. A moins de les envoyer - tous - en stage au Canada, en France, en Belgique, en Suisse > Formation professionnelle.

Cookies