PDA

Voir la version complète : La Mosquée en construction d’Aghribs- Tizi Ouzou- saccagée (Vidéo)


sako
24/01/2010, 13h04
La Mosquée en construction d’Aghribs- Tizi Ouzou- saccagée (Vidéo)



L’origine du problème :

Quand les promoteurs du Projet avaient commencé à creuser les fondations, ils avaient trouvé des restes d'ossements humains dans la parcelle de terrain achetée…
Des citoyens se sont levés pour dire stop aux travaux, les autres ont répondu non, une pétition de 650 personnes a poussé le Maire ( RCD) à annuler le permis de construire.
L’Association porte l’affaire en justice et obtient gain de cause et reprend les travaux en notifiant la décision de justice au maire...le RCD s'en mêle..


http://www.youtube.com/v/TKlTOxGdIGw&hl=fr_FR&fs=1&


سكان القرية يطلبون من الرئيس بوتفليقة التدخل
استئصاليون يحرقون ويدمرون مسجدا بتيزي وزو
2010.01.23

في سابقة خطيرة وللمرة الأولى في منطقة القبائل، قامت مساء أول أمس الجمعة وأثناء صلاة الجمعة، مجموعة من الأشخاص الراديكاليين من قرية أغريب بتدمير وتخريب وحرق جزء هام من المنشآت القاعدية لمسجد في طور الإنجاز بقلب قرية أغريب الواقعة على بعد 45 كلم شمال شرق مدينة تيزي وزو .

*
تفاصيل هذه الحادثة -التي اهتزت لها النفوس واقشعرت لها الأبدان حسب ما تحصلت عليه الشروق اليومي من خلال شهادات بعض مواطني القرية وبعض من أعضاء الجمعية الدينية للقرية وكذا حسب أشرطة فيديو الحادثة المتوفرة لدينا- بدأت صباح الجمعة وتطورت إلى الأسوإ أثناء صلاة الجمعة واستمرت إلى غاية أواخر أمسية أول أمس، في مشاهد مثيرة حضرها العام والخاص من القرية، فقد باشر أعضاء الجمعية الدينية للقرية صباحا بتنظيم عمل جماعي "تويزة" بمساهمة العديد من مواطني القرية لمواصلة أشغال بناء وتنصيب أعمدة المسجد، وفي حدود منتصف النهار والنصف، وحين استكمل المتطوعون تنصيب سبعة أعمدة، افترق الجمع للراحة لتأدية فريضة الجمعة، اغتنمت الفرصة مجموعة أشخاص راديكاليين من القرية يقودها بعض الشخصيات النافذة في أحد الأحزاب السياسية، وشرعت في تخريب وهدم الأعمدة التي بناها المواطنون وقامت بتدمير المعدات والآلات المستخدمة وأضرمت النيران في الحطب والاسمنت بعد رشها بالبنزين، وبعد عودة المصلين والمواطنين من صلاة الجمعة برفقة أعضاء اللجنة الدينية للقرية لمواصلة أشغال البناء ذعروا أمام المشهد والأحداث المثيرة التي تعرض لها المسجد، وكادت الأمور أن تتطور إلى ما لا يحمد عقباه وتحدث مواجهة دامية بين الطرفين لولا تدخل بعض العقلاء لتهدئة النفوس، وعلى هذه المشاهد تواصلت عملية التخريب أمام أعين المئات من مواطني القرية .

أعضاء اللجنة الدينية وبمساندة أفراد القرية تنقلوا مباشرة بعد هذه الأحداث إلى مقر مجموعة الدرك الوطني بمدينة فريحة من أجل إيداع شكوى ضد المتسببين في عملية حرق وتخريب البناء القاعدي لمسجد قريتهم، وقد علمنا أن المشتكين أدرجوا في شكواهم قائمة اسمية لشخصيات سياسية نافذة في القرية وهذا بدعوى أنهم كانوا من بين المحرضين على هذا العمل وكذا لمشاركتهم فيه .


خلفيات القضية تعود إلى الصائفة الماضية حيث اشتعلت نيران فتنة كبيرة في قرية أغريب بين أعضاء اللجنة الدينية للقرية ومجموعة من الأفراد الراديكاليين المحسوبين على أحد التيارات السياسية الناشطة في المنطقة، فريق يريد بناء مسجد بقلب القرية وفريق آخر يعارض ويبذل قصارى جهده من أجل عرقلة أشغال اللجنة الدينية .. اللجنة الدينية تمكنت من الحصول وباستعمال جميع الطرق القانونية المتاحة لها على رخصة بناء المسجد من البلدية، بعدها فاجأهم رئيس البلدية بقرار يلغي الرخصة المقدمة لهم، مستندا إلى عريضة جمعها المعارضون أمضاها أزيد من 650 شخص من القرية ـ أغلبهم نساء ـ، وبناء على هذا رفعت اللجنة الدينية قضية للعدالة ضد رئيس البلدية من أجل طلب إلغاء قرار إلغاء رخصة البناء، وبتاريخ 7 ديسمبر من السنة المنصرمة نظرت المحكمة في القضية بعد تأجيلها للعديد من المرات وقضت بإلغاء قرار إلغاء رخصة البناء وسمحت للجمعية الدينية بمواصلة أشغال البناء التي باشرتها، وبناء على هذا اجتمع أعضاء الجمعية الدينية بمواطني القرية في 18 ديسمبر المنصرم وقرروا مواصلة أشغال البناء، وقاموا بتحرير شهادة بمواصلة الأشغال وإرسالها لجميع المصالح المسؤولة بما فيها كل من ( البلدية، الدائرة، الولاية وفرقة الدرك الوطني لفريحة ).


للإشارة فقد أخبرنا أعضاء الجمعية الدينية أن رئيس البلدية رفض استلام التبليغ المرسل له من طرف الجمعية على الرغم من أن هذه الأخيرة أرسلته له بواسطة محضر قضائي، ومنذ ذلك الحين وإلى غاية ما حدث جمعة أول أمس تواصلت أشغال البناء القاعدي للمسجد بمساهمة العديد من مواطني القرية من دون تدخل أي طرف، وفي تلك الأثناء كان الطرف الآخر يبذل قصارى جهده من أجل الانتهاء من أشغال إعادة ترميم المسجد المتواجد بالمقبرة ومن دون مراعاة المعارضة التي أبدتها بعض عائلات المدفونين تحته،

وبعد أن تمكن هؤلاء المتشددون بعد عمل جبار في الكواليس تدخلت فيه العديد من الأطراف السياسية النافذة بالقرية، من حشد متطوعين للاعتداء على حرمة هذا المسجد وباشروا فعلتهم وقاموا بتخريب وحرق وتدمير جزء هام من البناء القاعدي وأعمدة المسجد، أعضاء اللجنة الدينية والمواطنون أطلقوا نداء استغاثة لجميع الهيئات المسؤولة في البلاد بما فيها فخامة رئيس الجمهورية، من أجل التدخل العاجل لوضع حد لمثل هذه التصرفات ومعاقبة المتسببين في الاعتداء على المسجد وهذا قبل أن تتطور الأمور وتنفلت إلى ما لا يحمد عقباه .
مدير الشؤون الدينية والأوقاف لولاية تيزي وزو السيد "صايب محند أوييدير" وفي اتصال هاتفي مع الشروق، ندد بأعمال العنف والتخريب التي طالت هذا المسجد، مؤكدا على أنه لم يكن على علم بالتطورات التي طرأت على هذه القضية منذ أن حكمت العدالة فيها، وبأنه لم يتلق أي شيء من طرف اللجنة الدينية لإخباره بمواصلة أشغال البناء في المسجد، وأضاف محدثنا قائلا إن هذا العمل غير قانوني ومرفوض، وأنه مادام أن اللجنة الدينية رفعت شكوى ضد المتسببين فإنه يرفض الخوض في التفاصيل، تاركا الأمر للعدالة التي سبق لها وأن نظرت في الشق الأول من القضية، والتي تطورت مع الوقت لتصبح قضية أخرى تستدعي تدخلها من جديد لإقامة الحد على المتسببين فيها .

Ech Chourouk

sako
24/01/2010, 13h41
l'Autre version

Mosquée en construction saccagée dans un village kabyle
par vendredi 22 janvier 2010 ⋅


Aujourd’hui les villageois des Aghribs s’en s’ont pris au chantier d’une mosquée en construction. Le feu couvait depuis plusieurs mois entre les villageois et l’association religieuse du même village.

Réuni en assemblée générale en 2007, le village avait adopté -à l’unanimité- la rénovation de l’ancienne mosquée. Ce qui est aujourd’hui fait.

De son côté, l’association religieuse constituée à l’insu des villageois a voulu implanter une deuxième mosquée sur la seule place du village, contre l’avis du Comité de village et de l’ensemble des villageois qui estiment que la mosquée qu’ils ont eux-mêmes rénovée leur suffit et qu’une deuxième mosquée ne servirait qu’à introduire la discorde au sein de la population. Mais l’association, dénoncée par une pétition adressée au maire et signée par plus de mille cinq cents villageois, ne l’entend pas de cette oreille. Après avoir vu son permis de construction annulé puis revalidé par la justice puis de nouveau contesté par un appel interjeté par le Comité de village, l’association décide de passer outre et de ne pas attendre le verdict final de la justice en disposant d’un terrain qui appartient aux villageois puisqu’il s’agit de la Place du Marché.

À bout et devant la complaisance des autorités, les villageois ont décidé de mettre un terme à cette situation et de récupérer leur terrain en détruisant les piliers du chantier le jeudi 22 janvier 2010. Gageons que la presse arabo-islamique qui a déjà fait ses choux gras de cette affaire aura du grain à moudre… Pendant ce temps les pétrodollars se détournent par milliards dans Alger la Blanche.

Anne Onime

Attarikh
24/01/2010, 13h58
Une mosquée pour ce genre de village suffit amplement, une deuxième mosquée n'apporterait que division, la preuve ici pour cette association ne respecte pas le choix des habitants.

absent
24/01/2010, 16h00
Ca veut dire quoi استئصاليون?
Ee plus, ca vient du Echourouk, je m'excuse mais je ne croirais jamais a leur version des faits!

Sitchad
24/01/2010, 16h05
À bout et devant la complaisance des Autorités, les villageois Ont Décidé de Mettre un terme à cette situation et de Récupérer Leur Terrain en détruisant les piliers du chantier le jeudi 22 janvier 2010. Gageons que la presse arabo-islamique Qui a déjà fait ses choux gras de cette affaire aura du grain à moudre ... Pendant ce temps les pétrodollars milliards par se détournent Dans Alger la Blanche.

Anne Onime
d'abords qui c'est cette anne onime (ou bien voulait-on dire simplement Anonyme ?) qui écrit que les villageois ont décider de "récuperer" LEUR terrain en détruisant.....(drole de recupération), est-ce qu'il ou elle peut nous dire si ceux qui ont construit sur ce terrain sont venus de quelque part ailleurs.

kunfou31
24/01/2010, 16h21
Ee plus, ca vient du Echourouk, je m'excuse mais je ne croirais jamais a leur version des faits! de mlême pour moi echrourouk yrouh ymelah khir car ils ne cherchent que des scoops dans le vide :evil:

hben
24/01/2010, 17h20
est-ce qu'il ou elle peut nous dire si ceux qui ont construit sur ce terrain sont venus de quelque part ailleurs.
That is the question! N'est ce pas???
Non, ceux qui construisent n'ont pas débarqué d'ailleurs... Ils ont appris dans le tas la barbe et le qamis!...

Massnsen
25/01/2010, 13h28
Connaissant les codes qui régissent les comités de villages en Kabylie, je ne crois pas que la version donnée par Echourouk tienne la route, même sans connaître la réputation de ce torchon.

cote d'azul
25/01/2010, 14h08
ce qui est inquietant c'est que ce genre d'associations qui veulent construire des mosqués tous les 15 metres sont souvent issues de la mouvance islamiste.

la wilaya de tizi ouzou est celle qui compte le plus grand nombre de mosqués en Algerie ! et pour bien connaitre la région je constate qu'il n'y a pas d'insuffisance en matire d'infrastructure religieuse.

Ces nouvelles mosqués ne sont donc pas construites pour repondre à un manque mais plutot pour se substituer aux anciennes mosqués dans lesquelles est pratiqué un islam "non-politique". l'islam traditionnel et rural que les islamistes ne supportent pas !

en tant qu'athé je ne pensais pas avoir à prendre la défense des mosqués traditionelles mais je les préfere mille fois à ces voyous integristes.

djamal 2008
25/01/2010, 14h49
Mais qui finance cette mosquée? Ca me paraît être un problème kabylo-kabyle.

Ca m'étonne pas que le maire RCD ait pris cette décision, connaissant leur positions anti-islamiques.

Saïd
25/01/2010, 15h13
...d'ailleurs , non car en réalité , j'assiste á tous les rituels de l'Aid Amokrane ou presque , dans mon petit village natal Ait Sidi Amara. Et c'est lá oú lors de la dérniére célébration , les sages de Tajmaiit m'apprenaient qu'un groupuscule composé de jeunes du village , portant barbe et kamis collectaient des fonds pour construire une nouvelle mosquée , dont ils assureraient naturellement le controle . Ils allaient voir ou plutôt mettre une forte pression chez tous les commercants et autres citadins originaires du village , pour qu'ils tranférent leurs dons vers cette nouvelle " race de croyants " . La majorité des gens de Ait Sidi Amara , ayant foi en leur Tajmaiit , n'ont donné sous et ces jeunes ont installé une baraque en tolle ondulée , en guise de mosquée ...
L'histoire nous dit que ces gens sont entrain de copier ce que nos ancêtres ont fait il y a 1000 ans !
résultat : le rituel de l'Aid Amokrane a été partiellement gâché , quelques familles divisées , ...

hben
25/01/2010, 16h26
Ca m'étonne pas que le maire RCD ait pris cette décision, connaissant leur positions anti-islamiques.

En l'occurrence, il ne faut pas dire "connaissant" car à l'évidence, tu es victime de la propagande intégriste qui veut faire passer le RCD pour un parti anti-Islam alors qu'il n'est que pour la laïcité! (http://fr.wikipedia.org/wiki/La%C3%AFcit%C3%A9)

benam
25/01/2010, 18h43
Ech-Chourouk : Un exemple de journalisme-poubelle. Il a enfin trouvé un petit fait divers pour essayer de monter de toute pièce une fitna entre habitants d'un même village de Kabylie.

Dans cet article, Ech-Chourouk se fait juge et partie; désigne les "victimes", un groupuscule islamiste, et les "agresseurs", ce qu'il appelle péjorativement les éradicateurs. Article de propagande qui ne vise pas à informer mais à porter atteinte au maire du village et à son parti, le RCD, en les accusant ouvertement d'islamophobie active.

On s'est posé la question : pourquoi construire une mosquée contre l'avis du Conseil du village et alors même que l'ancienne est largement suffisante pour contenir tous les fidèles et qu’elle a été complètement rénovée. On ne peut même pas invoquer l'éloignement, puisqu'il s'agit d'un petit village. La réponse est simple : tant que la mosquée n'est pas complètement achevée, elle échappe au contrôle de la Direction de wilaya des affaires religieuses, même si elle est opérationnelle. C'est ainsi que le courant intégriste (matrice idéologique du terrorisme islamiste), grâce à son contrôle sur bon nombre de comités de construction des mosquées, a pu non seulement financer ses projets en détournant les cotisations des fidèles destinées à la construction des mosquées, mais en même temps disposer en toute quiétude d'infrastructures et de tribunes pour embrigader des jeunes et moins jeunes fidèles.

La construction des mosquées au cours des années 1970-80, a été la principale tactique des intégristes islamistes pour s’implanter dans les quartiers des villes et dans les villages. Alors que la création et l’activité des associations civiles non inféodées au pouvoir étaient en butte à d’insurmontables entraves et devaient continuellement déjouer les interdits et la répression, les comités de mosquées se constituaient aisément, pouvaient activer sans entraves, collecter ouvertement des fonds, et obtenaient soutien et aide de la part des autorités. Ces autorités n’étaient pas sans ignorer qui était derrière ces comités des mosquées, mais elles laissaient faire quand elles ne leur apportaient pas un soutien matériel parfois avec zèle. Et l’on s’étonne de la domination des champs social et politique par la mouvance intégriste depuis le milieu des années 1980.
A Aghrib, les intégristes islamistes ne veulent que reproduire une tactique qui s’est avérée efficace pour eux, d’autant plus qu’ils peuvent compter sur un journal qui ne répugne pas à nager dans les égouts : Ech-Chourouk.

Avucic
25/01/2010, 18h43
je suppose que ce village d'aghrib, dispose d'assez d'infrastructures importantes et vitales (école, maternité, electricité eau.......) pour investir dans une mosquée ... ENCORE UNE AUTRE, on s'achète une bonne conscience comme on peut!Je connais bien ce village, qui est en fait un hameau selon moi.
Je voudrai bien vous en parler, mais je préfètr voud donner une partie d'un article qui a paru dans
El Watan du 15 aout 2006.
Le printemps 2009, je n'y ai pas vu grand changement!
La population crie sa colère
La commune d’Aghribs, c’est 16 villages, 15 000 habitants et 65 km2 de superficie. La daïra de Azazga lui tourne le dos, celle d’Azzefoun l’oublie et la wilaya de Tizi Ouzou l’ignore.

Les conditions de vie de la population sont ardues. Les manques sont nombreux : structures de loisirs, eau, assainissement, routes. Les responsables communaux ne savent plus où donner de la tête alors que la pression des comités de villages se fait de manière continue. Les assemblées des villageois suivent les interpellations écrites du P/APC, du chef de daïra d’Azzefoun et du wali. Dans une requête datant du 19 juillet dernier adressée aux différentes autorités, le comité de village énumère les revendications : « Les problèmes ne manquent pas dans nos villages ; absence d’assainissement, d’infrastructures sportives et culturelles, pas de logements, d’emploi, de ramassage scolaire, d’éclairage public, d’extension du réseau d’électricité, de gaz de ville. Mais l’urgence demeure l’eau et les routes. C’est vital . » Dans certains foyers, l’eau n’a pas coulé des robinets depuis 16 ans. La commune vit une crise d’eau sans précédent. Le cri de détresse de Rabah Irmèche, P/APC est plein de désespoir. « Les citoyens constatent que cette question sensible n’est pas prise en charge. Ils menacent de recourir à des actions de force en direction des responsables concernés comme l’ADE, la DHW et d’autres administrations. » Les frustrations engendrent de la colère chez les habitants. Les projets de développement tardent à venir.
Source: http://www.elwatan.com/La-population-crie-sa-colere

Gironimoo
25/01/2010, 20h01
Les problèmes ne manquent pas dans nos villages ; absence d’assainissement, d’infrastructures sportives et culturelles, pas de logements, d’emploi, de ramassage scolaire, d’éclairage public, d’extension du réseau d’électricité, de gaz de ville. Mais l’urgence demeure l’eau et les routes. C’est vital . »
mes chers compatriotes ... quand les trottoirs d'Alger la capitale seront revêtus de marbre et un jet d'eau à chaque rond point ... on daignera peut être se pencher aux problèmes vitaux des villages de kabylie ... le salut ne viendra pas d'El mouradia ... y'a que vous qui puissiez vous prendre en main.

Izno
25/01/2010, 22h19
giro, c'est quoi ce nouveau avatar?

Gironimoo
25/01/2010, 22h49
giro, c'est quoi ce nouveau avatar?
c'est une longue histoire ... un pari perdu :rolleyes: ... j'en ai pour une semaine a arborer cet avatar :redface:

djamal 2008
26/01/2010, 15h06
Ce qui aurait dû être plutôt une fierté, le chantre makiste le prend comme un châtiment, go figure that.

Cookies