PDA

Voir la version complète : Sonatrach a déboursé plus de 700 milliards pour la campagne de Bouteflika


shadok
24/01/2010, 17h27
El-Watan
24-01-2010
Par K. Ouahab


Ali Fawzi Rebaïne, leader du parti AHD 54, était hier à Skikda où il a présidé l’assemblée générale élective pour le renouvellement des instances locales de son parti dans la wilaya de Skikda.

Il a assisté à cette occasion à la reconduction de M. Serdani dans ses fonctions de secrétaire de wilaya. Abordant le sujet de Sonatrach, sérieusement ébranlée actuellement par le scandale de corruption ayant impliqué nombre de ses cadres dirigeants, Fawzi Rebbaïne a déclaré que cette entreprise « a déboursé plus de 700 milliards de centimes qu’elle a accordés aux associations soutenant la campagne de Bouteflika, alors que la marge qui était revenue aux partis ne dépassait pas les 1,5 milliard de centimes ». En marge de ces cérémonies, le patron de Ahd 45 s’est volontairement adonné à une conférence de presse dans la maison de jeunes de Tamalous, à l’ouest de Skikda. Il demandera lors de cette conférence à ce que les anciens moudjahidine qui occupent des postes sensibles au pouvoir de céder leurs places.

Il dira aussi dans la foulée que la dernière élection présidentielle était « entachée de fraude et n’est donc nullement réglementaire », allant jusqu’à demander de réorganiser ce scrutin. Au sujet des scandales financiers qui ébranlent plusieurs ministères, il a estimé que « ce sont plusieurs ministres qui sont impliqués dans ces scandales, mais personne ne les inquiète, ce qui s’assimile à une volonté de laisser faire et de cautionner la dilapidation des deniers publics ». N’ y allant pas avec le dos de la cuillère, il fustigera le pouvoir qu’il accuse d’avoir « volontairement amoindri le taux de chômage en l’estimant à 11% seulement, au moment où les chiffres de la Banque mondiale le portent à 25% ». Toujours offensif, il a estimé que la nouvelle grille des salaires n’a profité dans la réalité qu’aux cadres supérieurs et il s’est interrogé sur le projet du 1 million de logements au moment où la crise bat toujours son plein.

absent
24/01/2010, 18h22
héhéhéhé hada makane? zidou zidou dites nous encore....

Cookies