PDA

Voir la version complète : Port-au-Prince n'est pas une ville de pillards


Blofeld
26/01/2010, 17h29
Loynel Trouillot est un écrivain Haïtiens, né le 31 décembre 1956 à Port-au-Prince. Il a vécu 7 ans aux Etats-Unis avant de retourner à Haïti pour participer à sa construction avec sa plume. J'ai profondément admiré son élégant et sincère "coup de gueule" paru dans le journal Le Monde:

[...] Comme tous ceux qui se trouvaient à Port-au-Prince le 12 janvier 2010 et s'étonnent de pouvoir encore parler, bouger, pleurer, sourire, je connais désormais le sens du mot "survivant".[...] La mort est montée de la terre, et à chaque secousse l'angoisse vient s'ajouter à la désolation.

[...] Et puis, terrifiant aussi, une partie du discours qui relate l'évènement. A entendre certains commentaires ou reportages, c'est comme si Haïti, enfant terrible de la grande famille des nations, avait fait exprès, avait mené sur elle la colère des éléments,. m.e.r.d.e enfin, la terre ne tremble pas parce que le pays est pauvre, parce qu'il y a des problèmes politiques et sociaux [...] Si on veut parler des causes du malheur de Haïti, qu'on en parle, mais alors sérieusement [...] pour l'instant on a plus besoin d'aide que de bavardages arrosé à la sauce technocratico-moralisatrice.

[...] J'ai traversé Port-au-Prince le dimanche 17 janvier et à l'aube du lundi 18, il y a quelques tentatives de vol, des réflexes de pillage autour de quelques supermarchés et de quelques dépôts de provisions alimentaires, mais ce n'est pas une ville livrée au pillage. [...] J'ai assisté à la mise en place de comités de quartier. J'entends les appels de médecins qui ont improvisés des centres de soins. [...] j'ai vu des balayeurs de rue ramasser les ordures, tentant de rendre un peu de propreté à une ville meurtrie. J'aimerais bien qu'on parle aussi de cela.


Ces gens ont vu l'apocalypse, alors ne les confondons pas avec les démons de l'enfer.

Cookies