PDA

Voir la version complète : “Algérie-Egypte s’annonce explosif… sur le terrain”


milka
26/01/2010, 19h21
Honorato Silva, journaliste angolais au Jornal de Angola, juge le risque de débordements autour de la demi-finale Algérie-Egypte faible, et met l’accent sur l’intérêt sportif de la rencontre.

Personne en Angola n’a oublié les violences qui ont eu lieu en novembre dernier en marge de la rencontre Algérie-Egypte, qualificative pour la Coupe du Monde. Le risque de débordements à l’issue de la rencontre ne doit donc en aucun cas être négligé. Pourtant, je suis convaincu que ces retrouvailles se feront dans une ambiance festive, à l’inverse du commandant de police de la province de Luanda, Joaquim Ribeiro.


Sa direction et lui jugent le match à haut risque. Pourtant, aussi étrange que cela puisse paraître, aucun dispositif policier particulier ne sera mis en place jeudi soir. Tout juste a-t-on demandé aux unités locales de se focaliser sur les supporters des deux camps, facilement repérables dans les faubourgs de Benguela. Le climat promet d’être plus chaud dans les pays concernés, où le risque d’embrasement est bien plus élevé. Mais la CAN reste le rendez-vous du football africain. Il serait très étonnant que la fête soit gâchée par des clivages extra-sportifs qui n’ont plus lieu d’être.
D’autant que les deux formations ont remis, de par leur prestation en quarts de finale, le football au centre du débat. Cette demi-finale s’annonce explosive sur le terrain. Les deux équipes voudront l’emporter, pour des raisons différentes. L’Algérie s’est rassurée après sa mauvaise entame et ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Quant à l’Egypte, il est évident que le sentiment de revanche revêt une part importante dans la préparation du match. C’est un peu une finale avant la lettre.

chegevara
26/01/2010, 19h35
http://www.youtube.com/v/XXGaeu80iTI&hl=fr_FR&fs=1&"

Zeste
26/01/2010, 19h48
Surement un match peu plus tendu mais de la à parler de match explosive :lol:

Adhrhar
26/01/2010, 20h02
BENGUELA (Angola) (AFP) - La demi-finale de la CAN-2010 entre l'Egypte et l'Algérie, jeudi à Benguela, propose une rencontre inattendue entre deux équipes soudées sous forme de retrouvailles au parfum du soufre qui traîne depuis leur rencontre houleuse en qualifications pour le Mondial-2010.

C'est surtout l'Algérie que l'on n'attendait pas, de surcroît après sa claque inaugurale infligée par le Malawi (3-0) et alors qu'elle n'avait marqué qu'un petit but au premier tour. Mais son sursaut d'orgueil contre la Côte d'Ivoire en quart de finale (3-2 a.p.) a prouvé ses ressources.

"Notre force, c'est de rester compact et de toujours attaquer", analyse le défenseur Bougherra. En dépit des dissensions apparues au sein du groupe, avec la défection du milieu Lemmouchia, qui n'apprécierait pas d'être remplaçant, le collectif algérien a pris le dessus sur le terrain.

Avec trois hommes clefs: Mansouri le capitaine-aboyeur de l'entrejeu, Ziani l'artiste aux centres de l'extérieur du pied si dangereux, et Matmour le frêle combattant, auteur d'un but somptueux contre les Ivoiriens.

L'Egypte aussi se présente dans un bloc pas même fissuré par l'absence sur blessure de sa star Aboutrika. Le capitaine Ahmed Hassan a pris la relève dans le leadership, avec un quart de finale remporté à lui seul ou presque contre le Cameroun, 3-1 a.p. (un but contre son camp puis un doublé).

Les attaquants Zidan et Meteab s'entendent de mieux en mieux, et venu du banc, Geddo a posé sa candidature pour une place de titulaire. La défense est solide et le vieux gardien El Hadary toujours bon pour le service (seulement deux buts encaissés en quatre matches).

Les Pharaons seront animés d'un esprit de revanche. "Chaque confrontation contre l'Algérie est comme une guerre, a lancé Zidan. On va montrer au monde entier qu'on méritait plus qu'eux d'aller au Mondial". "La qualification en demi-finale de l'Algérie nous a encore plus donné envie de battre le Cameroun", a renchéri Meteab.

Contexte: novembre 2009 dans toutes les têtes

Le 12 novembre, un bus transportant l'équipe algérienne venue jouer au Caire a été attaqué à coup de pierres, et trois joueurs ont été blessés. Deux jours plus tard, la rencontre a été suivie d'incidents violents, tout comme le match d'appui à Khartoum le 18 novembre, remporté (1-0) par l'Algérie, qualifiée pour le Mondial-2010 au détriment des Egyptiens.

Des affrontements entre supporteurs ont aussi éclaté en Algérie et plusieurs bâtiments abritant des entreprises égyptiennes ont été incendiés.

Ces violences ont déclenché un incident diplomatique entre les deux nations. Le gouvernement égyptien a rappelé son ambassadeur "pour consultations" et réclamé à Alger des excuses et des compensations pour les intérêt égyptiens touchés.

Le match sera donc aussi celui des supporteurs, même si les prix élevés en Angola et les procédures de visa pourraient fortement limiter leur nombre.

EgyptAir a déclaré mardi n'avoir reçu aucune demande de vol charter. Air Algérie a annoncé qu'elle pourrait transporter 1000 supporteurs, 500 ayant déjà exprimé le souhait de se rendre à Benguela, et les autorités ont décidé de faciliter leur déplacement avec des billets d'avion subventionnés.

Les organisateurs de la CAN sont sereins. "Il y a eu une réunion de sécurité mardi matin et si c'est nécessaire, nous renforcerons les mesures de sécurité, mais rien ne nous y incline pour l'instant", a dit à l'AFP un membre de la Confédération africaine (CAF), précisant que les supporteurs seraient séparés dans le stade.

Yahoo

Cookies