PDA

Voir la version complète : Il y a 20 ans, l'explosion de la navette Challenger tuait sept astronautes


Thirga.ounevdhou
28/01/2006, 09h10
Il y a 20 ans, le 28 janvier 1986, la navette spatiale américaine Challenger a explosé juste après son décollage en tuant les sept astronautes à bord..Une erreur « technique », aujourd’hui mieux maîtrisée, mais qui est restée gravée.

====
Il y a 20 ans, la navette spatiale américaine Challenger a explosé juste après son décollage, tuant les sept astronautes à bord et remettant en question l'image que les Etats-Unis (http://fr.fc.yahoo.com/u/usa.html) se faisaient de la NASA (http://fr.fc.yahoo.com/e/espace.html).
Samedi, une cérémonie aura lieu au Centre spatial Kennedy à Cap Canaveral, en Floride, où l'accident a eu lieu.

Challenger avait explosé quelques instants après son décollage, le 28 janvier 1986, à cause d'un joint mal conçu dans le "booster", la fusée d'appoint à carburant solide.

L'enquête a également révélé une agence spatiale américaine davantage préoccupée par ses horaires de vol et ses relations publiques que par la sécurité de ceux qu'elle envoyait dans l'espace. Et 17 ans plus tard, sept autres astronautes perdaient la vie dans la catastrophe de la navette Columbia.

Mais après la reprise des vols l'été dernier, soumise à des critères de sécurité sans précédent, l'espoir est aujourd'hui de mise, même parmi ceux qui ont payé un lourd tribu dans la conquête de l'espace.

"Nous apprenons tous de nos erreurs", a ainsi déclaré Grace Corrigan, qui a perdu sa fille, Christa McAuliffe, dans l'accident de Challenger.

McAuliffe devait devenir la première enseignante dans l'espace. A l'époque, la NASA souhaitait montrer ainsi le caractère banal des voyages spatiaux, mais aussi regagner le soutien du public à un moment où l'agence devait se justifier en permanence de la continuation de ses programmes.

Aujourd'hui, le problème technique qui était à l'origine de la tragédie de 1986 a été réglé, et la NASA espère que les améliorations pourront aider à envoyer de nouveau des hommes sur la Lune -et plus tard sur la planète Mars.

"Nous avons appris comment concevoir des fusées d'appoint solides (...) sans d'autres défaillances", a déclaré l'administrateur de la NASA, Michael Griffin. "Nous le devons à l'équipage du Challenger, donc cela fait partie du processus d'apprentissage, j'en ai bien peur".

AP

Cookies