PDA

Voir la version complète : Aimer ses enfants


FrozenRose
29/01/2006, 21h09
"Vos enfants ne sont pas vos enfants,
ils sont les héritiers du monde de demain"

Il semblerait qu'en Inde en particulier, on ne dit généralement pas "J'ai trois enfants'", mais "Trois âmes enfants m'ont été confiées par le Suprême".
Par delà les clichés liés à l'amour parental, et l'amour maternel en particulier, il y a en effet une façon très possessive, très égocentrique, très reproductrice de schémas archaïques de prétendre aimer et/ou élever un enfant .... ou encore un petit-enfant...
Mais, trop de parents veulent vivrent leurs rêves inachevés à travers leurs enfants. Ils ne se rendent pas comptent que bien souvent ils détruisent leurs vies, car les enfants pensant qu'ils sont obligés de respecter leurs parents obéissent et souffrent en silence. A moins que assez forts ils coupent les amarres. ( et souffrent en silence parcequ'ils ont perdu l'amour de leurs parents)
Un enfant est une flêche lancée par l'archet des parents: sure, bien visée, droite en direction du but et... elle aterrira où elle voudra..

Alors, comment voyez vous cet amour unique?!

zlabiya
30/01/2006, 08h09
Vos enfants ne sont pas vos enfants,
ils sont les héritiers du monde de demain"


va dire ça à une femme qui est restée plus de 24 heures dans une salle d'accouchement :22:
je t'assure que la flèche va attérir sur toi :sad:
je ne pense pas que ce soit un amour unique
même si parfois, il ya une mésentente entre les parents et enfants ou des conflits, il restera toujours un amour entre eux
il suffit que l'un d'eux tombe malade et l'autre montre son inquiétude et regrette toutes les mauvaises choses qu'il aurait dit

Adhrhar
30/01/2006, 08h21
Le but de l’éducation c’est de donner le plus d’autonomie à l’enfant pour qu’il puisse voler de ses propres ailes. L’autonomie englobe aussi tous les moyens pour bien partir et réussir dans la vie. Les moyens sont le meilleur dans
-la scolarité
-la santé
-la « bonne « éducation »
-la moralité
-…

On n’a pas à faire des enfants pour nous les parents, mais bien pour eux-mêmes. La réussite de ses propres enfants et aussi une réussite de doit. N’est ce pas la meilleure œuvre qu’on puisse laisser sur terre ? Pour moi c’est une conviction. Car, d’une certaine manière, on prolonge sa vie dans celle des enfants. Ces derniers feront de même avec leurs propres enfants. Ainsi de génération en génération, on tend vers l’éternité. Aussi, la bonne transmission du flambeau à travers les générations bonifie la lignée.
Ce n’est que mon avis. Mais un avis profond inébranlable. C’est même ma raison de vivre. Ce n’est pas le cas de tous les parents ? Si c’est oui, alors ce n’est qu’une lapalissade.

elisa
30/01/2006, 08h22
Vouloir imposer nos rêves à nos enfants, c est justement ne pas les respecter: ne pas tenir compte de leur caractère , de leurs affinités,ils faut essayer de les éduquer , de leur montrer tous les choix possibles et les conseiller.
Mais , je ne pourrais pas dire que ce ne sont pas mes enfants; je dirais ce sont mes enfants et ils sont les héritiers du monde de demain....ça n est pas incompatible!

FrozenRose
30/01/2006, 09h14
je ne pense pas que ce soit un amour unique
même si parfois, il ya une mésentente entre les parents et enfants ou des conflits, il restera toujours un amour entre eux

Mais, non Zlabya. Je voulais dira par unique: exceptionnel:razz:..

nazeha
30/01/2006, 19h18
Bonsoir,

J'ai souvent entendu que la mère pourrait faire n'importe quoi pour son enfant...mais ce matin en assistant à une consultation j'en ai vu la preuve

Il s'agissait d'une petite fille de 3 ans atteinte d'une maladie génétique
En théorie, c'est une maladie neurodégénérative qui atteint la myéline et les enfants meurent en moyenne à l'age de 4 ans c'est à dire que pendant leur première année les enfants grandissent normalement , ils marchent parlent et puis à partir de la ils régressent progressivement pour mourir à la fin

Mais quand j'ai vu la mère qui était prête à se battre jusu'au bout, quelque soit l'echeance, qui se demenait pour essayer de pousser sa fillle gravement handicapée à survivre , aller jusqu'au bout du monde pour chercher un médicament qui lui augmenterai au mieux une ou deux années de vie, la j'ai compris ce que c'était l'amour d'une mère pour son enfant...surtout quand on voit son enfant dire ses premiers mots, puis marcher et qu'on s'apercoit quelle va dans le sens inverse en regressant il n'y a rien de plus horrible

Là on comprends que nos pseudos "ennuis" de la vie quotidienne sont tellement minuscles par rapport à ca

Cookies