PDA

Voir la version complète : Comment réagir face aux incivilités ?


Adhrhar
30/01/2006, 13h34
INCIVILITE : comportement contraire aux règles habituelles de la vie en société et dont le traitement ne relève pas d’une réponse judiciaire.

Sont notamment des incivilités : les nuisances sonores (cris, radios, moteurs de deux-roues ou de véhicules, etc.) lorsqu’elles ne constituent pas un tapage, les poubelles renversées, les crachats dans les halls d’immeubles ou sur la voie publique, les attitudes impolies ou provocantes.

L'incivilité ne fait pas nécessairement de victime d'après les textes de loi, et encore moins d'après la pratique pénale, qui ne sait par où l'attaquer. Mais elle a des conséquences que résume Lucienne Bui-Trong : " Elle exerce des effets psychologiques sur un grand nombre de personnes à la fois: un rodéo nocturne réveille et indigne des dizaines de témoins. [ ... ] Le simple phénomène de bande peut être générateur de malaise pour le passant. Des faits apparemment anodins (groupes de jeunes impolis, désagréables, affichant leur mépris des règles collectives) sont les objets tout désignés de l'inquiétude parce que se profilent, à l'arrière-fond, les actes de violence (vols,...)

Un homme dont les convictions sont que certaines règles morales et les rituels qui leur sont associés doivent être maintenus, et qui réside dans un lieu où les incivilités se multiplient, se trouve confronté à un dilemme. Il peut réagir chaque fois qu'il croise un individu incivil pour tenter (par Dieu sait quels moyens) de maintenir ou stimuler les règles qu'il perçoit comme élémentaires - par exemple, il peut provoquer le salut mutuel, ou demander le respect du silence et de la propreté dans son quartier. Mais si les individus incivils " mettent la barre très haut " ou " font monter le ton " très rapidement, le dialogue devient impossible et l'interaction dégénère en altercation violente verbale, puis éventuellement physique.
A partir du moment où les incivilités s'installent, les individus découragés et défaits adoptent des conduites de rétraction ou de repli. Ils en viennent finalement (pour ceux qui ne peuvent s'y soustraire) à reconnaître ce qui se passe comme anodin. Pour la vie collective, les conséquences de ces ruptures des codes de sociabilité, qui, on le voit, sont aussi des codes de socialité, sont importantes : il ne peut y avoir d'action collective quand les individus sont démoralisés.

Questions :
Avez-vous le sentiment que les incivilités progressent et pourquoi ?
Comment un individu, confronté à la multiplication des incivilités, peut-il réagir ?
Pourquoi une réaction collective est-elle difficile à mettre en place ?

absente
30/01/2006, 13h47
1- oui les incivilités augmentent, manque d'éductation de surveillance et puis égoisme aigu.........Ecoutez les gens parler, c'est triste de vulgarités !
J'en subit chaque matin dans le tramway . Pas de place pour la poussette et surtout on ne va pas se lever pour la faire....qu'on ai 12 ou 60 ans ! Et Chaque matin je ressors le meme discours SVP cette place est reservée aux poussettes et aux handicapés ! Alors les Boufffffff, les grrrrrrrr ca va mais parfois j'entends : fallait pas faire des enfants ou ben moi moi je vais travailler (et moi je vais me promener á 7h du mat ?)

2-Comment réagir, surtout ne pas descendre au niveau des acteurs essayer le dialogue en douceur, ou l'humour .........cas extreme, la police !

3- il y a déjá des initiatives dans certaines communes via des associations d'habitants ou des mediateurs. Sinon pour les petits inconvenients les amendes fonctionnent trés bien aussi : c'est dommage d'en arriver lá mais si y'a que le porte monnaie qui donne des lecons !

tamerlan
30/01/2006, 14h29
mon pere un jour m'a surpris me disputant avec un :evil: pour incivilités
le soir il me demanda pres de lui ,j'y suis allé..il acommencé a parler de generalités pour finir en me posant une question:

"mon fils
si par hazard un jours tu passes a coté d'un deb(ane)
..et que celui la te donne un bon coup de sabots...
est ce que tu vas te battre avec l'ane??? :rolleyes: "

biensur que non, j'avais repondu

"eh ben aujourd hui pourtant tu avais rencontré un ane...et je t'ai vu en te battant avec lui"

absente
30/01/2006, 14h31
Tamerlan,
ton papa : excellent !!!!!

Adhrhar
30/01/2006, 14h42
Tamerlan, ton père te donne le comportement type à adopter. Ceci dit cela dépend des incivilités. On ne peut pas toujours faire comme si elles sont invisibles. Si tu vois un adolescent taper ton gamins, que ferais tu ?

electron
30/01/2006, 14h45
si l'adolescent a le meme age ,je les separe et parle avec eux,si il est plus agé ,je parlerai avec son pere.

tamerlan
01/02/2006, 15h16
si l'adolescent ale meme age que mon fils je giflerai mon fils...et je serai deçu

double kanon
01/02/2006, 19h25
Ben quand j'etais petit et je me battais avec les voisins,pour mon pere c'etait toujours ma faute et il me frappait,comme j'etais gosse je me posait des questions mais la je remercie dieu..

nassim
01/02/2006, 23h23
Le civisme est ce qui nous différencie des animaux. Ce sont les principes de la politesse et du civisme qui nous permettent de vivre en harmonie dans la société.

Malheureusement, l'intérêt de ces principes n'est pas évident pour tout le monde. Les plus sages sauront bien réagir face aux incivilités voire même influer positivement sur leurs auteurs et les faire réfléchir.

Cookies