PDA

Voir la version complète : Fès, une des destinations les plus populaires au monde en 2010 (The Independent)


Page : [1] 2

alien
07/02/2010, 23h56
Londres, 06/02/10 - La ville impériale de Fès, "l'une des villes les plus belles au monde", a été classée par le quotidien britannique +The Independent+, parmi les 101 destinations les plus populaires au monde pour l'année 2010.


"Si le Maroc compte plusieurs grandes cités, telles Tanger, Rabat et Marrakech, la ville de Fès demeure "un chef-d'oeuvre des plus fabuleux", écrit samedi le journal.

L'ancienne médina de cette "cité muraillée", avec ses ruelles aussi étroites que sinueuses, ses somptueuses maisons d'hôtes, ses senteurs et ses sons, présente la meilleure offre de changement de climat et de paysage, indique la publication.

"Entre les petites ruelles de la ville, on ne se fie qu'à son ouïe et son odorat pour naviguer", ajoute le journal, citant les riyads millénaires de cette ville impériale et ses medersas.

L'université Al Qaraouiyine, la plus ancienne université au monde, demeure incontestablement "un des bijoux de l'ancienne médina", ajoute The Independent.

MAP

leval
07/02/2010, 23h58
Un peu de détente :razz:

Je ne savais pas que le Maroc habritait la plus ancienne université du monde, tout un symbole.

alien
08/02/2010, 00h10
leval,

Al Quarawiyine est la plus vieille université au monde encore en marche. :D

http://fr.wikipedia.org/wiki/Universit%C3%A9_Al_Quaraouiyine

leval
08/02/2010, 00h24
alien :
leval,

Al Quarawiyine est la plus vieille université au monde encore en marche. :D

Fondée en 859 par une femme, Fatima al Fihriyya.

Tout un symbole :D

ould omar
08/02/2010, 00h30
C'est vrai à Fez on trouve tout ce qu'on cherche , c'est mieux que la Thaïlande !:redface: et
Il faut garder le secret sur ces universités , sinon les sionistes vont les bombarder et voler les grands savants qui s'y trouvent !CHUUUUUUUUUUT:lol:
Chassez le naturel, il revient au galop !
Lfahem Yfhem !:mrgreen:

TAGHITI
08/02/2010, 00h32
Est-ce une Université à caractère théologique avec les sciences islamiques seulement ou on peut y étudier également les sciences modernes?

De toute les manières, c'est un patrimoine universel et une fièrté pour le Maghreb!

jazouli
08/02/2010, 00h40
c'était, jusqu'au protectorat, une université ou on étudiait les sciences islamiques mais aussi les maths, la médecine et d'autres sciences modernes... Depuis il ne reste, je crois, que la langue arabe et la théologie( après la fondation des universités de rabat, casa et fes et de plusieurs écoles d'ingénieurs et instituts supérieurs juste après l'indépendance)

Ça reste quand même une fierté et un symbole à entretenir. Cette université à eu un grand rayonnement par le passé sur toute la région et est connue notamment pour avoir accueillie des savants célèbres comme Ibn-khaldoun, maimonide ou al Idirissi mais aussi des savants chrétiens qui ont participé au transfert du savoir musulman à l'Europe de la renaissance.

TAGHITI
08/02/2010, 00h44
merci Jazouli pour ce complément d'info!

jazouli
08/02/2010, 00h55
Le lien de l'article (en anglais):

http://www.independent.co.uk/travel/africa/best-for-getting-lost-fez-1888469.html

Beidawi II
08/02/2010, 01h14
L'université dispense un ensignement universel depuis le début, allant des sciences à l'asdtrologie en passant par la médecine...
Bien evidement il s'agit d'un enseignement traditionnel, et n'a pas connu de modernisation.
Il y'a quelques années il y'eu une modernisation partielle, avec des travaux d'entretien, la numerisation de la bibliothèque et la réactualisation des programmes.

Fès est effectivement une ville fantastique. Et quant on la visite on comprend l'origine de la réussite fassie.
C'est une medina qui s'étend sur 650 ha, sans compter la banlieue traditionnelle, qui était en fait les jardins et vergers ainsi que les construction entourant la médina au dela des remparts et noyé aujourdhui dans la ville nouvelle.


Sinon 650 ha de médina sans comter son extension extra-muros, contre
45 ha pour la casbah d'Alger, plus grand centre urbain traditionnel d'Algerie.
Ca renseigne sur de quel côté était la civilisation, l'Etat et la nation.

La medina de Marrakech s'étend sur 600 ha, celle de Meknes sur 350 ha...

Ca renseigne sur le poids de l'Histoire au Maroc, et ça ce n'est que des éléments de cette histoire elle ne saurai être rappelée de façon exhaustive.

casacapital
08/02/2010, 02h28
Ca renseigne sur de quel côté était la civilisation, l'Etat et la nation.
et ca l'est toujours...

Ibn khaldoun et ses Mokadimates où ils donnent une exellente description des Ancêtres de SM Med VI soit les ARABES !:lol:
jolies références de cette université qui rayonne son savoir ....:lol:

???


c'était, jusqu'au protectorat, une université ou on étudiait les sciences islamiques mais aussi les maths, la médecine et d'autres sciences modernes... Depuis il ne reste, je crois, que la langue arabe et la théologie( après la fondation des universités de rabat, casa et fes et de plusieurs écoles d'ingénieurs et instituts supérieurs juste après l'indépendance)
cette université a egalement servi de vivier aux intellectuels et homme politique de lepoque qui ont combattu le protectorat.

Pihman
08/02/2010, 11h12
Al karawiine a été fondée par une femme venue de cayrawane (Tunisie) avce son père pour s'installer à Fes


cela me rappelle Zainab Anafzaouia l'epouse de Ibn Tachfine dont le père est un kairawanai vebu à Aghmat (sud de Marrakeche) , elle a assisté son époux lors de la fondation de Marrakech

Ce sont ces Tunisiènnes qui ont façonné l'histoire du Maroc :)


On raconte que les chiffres arabes ont été introduit en Europe par l'Université Al karawiine par un pretre qui est venu y étudier
wallahou a3lam

Asaka
08/02/2010, 11h50
Aprés quelques années d'études au Tafilalet, Ben Bouziane y a lui aussi étudié pendant 10 ans, Allah yrehmou.

snake78
08/02/2010, 13h47
Sinon 650 ha de médina sans comter son extension extra-muros, contre
45 ha pour la casbah d'Alger, plus grand centre urbain traditionnel d'Algerie.
Ca renseigne sur de quel côté était la civilisation, l'Etat et la nation.


Ce que tu oublie de dire c'est que la plupart des médinas traditionnelle en Algérie ont été détruite par le colonisateur français pour y construite des villes française à la place.
On sait que la casbah d'alger avant la colonisation etait beaucoup plus etendue que celle actuelle.

casacapital
08/02/2010, 14h30
Ce que tu oublie de dire c'est que la plupart des médinas traditionnelle en Algérie ont été détruite par le colonisateur français pour y construite des villes française à la place.

parceque les medinas marocaines n'ont pas subi la colonisation peut etre??

Krimo65
08/02/2010, 15h20
Une grande partie de la ville Alger était détruite par les français, l’emplacement du palais des rais montre que tout le centre de la ville coloniale d’Alger était urbanisé avant l’arrivée des français.

La médina de Bejaia, plus grande ville d’Algérie au moyen âge et grand centre culturel de la méditerranée était plus étendue que la ville actuelle et a été complètement détruite par les espagnols.

jazouli
08/02/2010, 15h42
qu'est ce que tu racontes bedawi ??

pourquoi tu dénigre l'histoire des autres sans même la connaitre en faisant un grand hors-sujet??

Tlemcen, alger, bejaia ont été de grands centres urbain rayonnants à différentes époques du moyen age mais malheureusement détruits au bulldozer des l'arrivée des français pour bâtir des "boulevards de France" et autres "œuvres" du genre.


si les médinas sont préservées au Maroc c'est grâce à lyauté qui avait interdit toute occupation de propriétés des "musulmans" dans leurs médinas(et même l'achat et la vente). il a crée une sorte d'apartheid qui a eu pour conséquence la préservation des villes marocaines.

Ceci dit, parmi toutes ces villes ( Tlemecen, Bejaia, Marrakech, Tanger, Kairouan, Tunis .. ) Fes a été une des plus grandes, des plus rayonnantes et qui au fil de l'histoire a su se préserver des différents envahisseurs et continue de nos jours à lutter contre un nouvel envahisseur: le tourisme de masse !!!( en tout cas pour le moment) d'où l'intérêt pour cet article. Si the independant en parle, si la destination devient populaire alors a dieu l'authenticité et la magie des lieux, les souks populaires, l'artisanat de qualité et place aux bazars, aux pub/lounges et aux russes et américains qui transforment les palais et ryads en maisons secondaires avec piscine et jaccuzi... Il faut commencer à penser à des moyens concret pour valoriser cette ville sans la "marrakchifier" !!

Cell
08/02/2010, 15h55
si les médinas sont préservées au Maroc c'est grâce à lyauté qui avait interdit toute occupation de propriétés des "musulmans" dans leurs médinas(et même l'achat et la vente). il a crée une sorte d'apartheid qui a eu pour conséquence la préservation des villes marocaines.


quand on vous disait que Lyautey n'a pas fait que du mauvais au maroc .......

TAGHITI
08/02/2010, 16h12
Aprés quelques années d'études au Tafilalet, Ben Bouziane y a lui aussi étudié pendant 10 ans, Allah yrehmou.
Asaka, pour plus d'infos plus précises sur notre Cheich allah yrahmou:

Sidi Abderrahmane Ben Bouziane père de Sidi Mhammed fondateur de la Ziania s'était fixé a Taghit pour y gérer des biens lui appartenant .C'est la que naquit Sidi Mhammed a L'époque de la vie où on est susceptible de commettre des péchés. Des qu'il eut grandi, poussé par un appel mystérieux, et encouragé par l'amis de son père Cheikh Sidi Abdelmalek Boungab Cheikh de la Zaouia Fouqania qui s'occupa de l'instruire lui même il quitta son pays, Taghit Beni goumi, pour aller apprendre le Coran et. S'adonner a l'étude. .......

Sidi Mhammed, suivant les recommandations de son cheikh, partit alors pour Fez, afin de parfaire ses études coraniques et religieuses. Il resta huit ans dans cette ville, suivant les cours de la Medersa de Sidi Misbâh. Dieu illumina de plus en plus son âme et lui accorda la plénitude des sciences concrètes et abstraites. Les gens affluèrent auprès de lui pour jouir des bienfaits de ses entretiens spirituels.
Dans cette Medersa notre personnage suivit les cours de Sidi Mohammed ben Abde1kâder el Fasi, de Sidi Abdesselam Gjâsous, de Sidi Ahmed ben El Hadj. 11 aimait, honorait, vantait les gens de science. Ceux-ci, a leur tour, l'avaient en grande estime, et l'on cite, parmi ceux qui entretenaient une correspondance avec lui, des savants tels que Sidi Mohammed Masnaoui , Sidi l'Hassan ben Rahal, Sidi Mohammed ben Zekri , Sidi Mohammed Meiyâra , Sidi Ahmed ben Mebarek es-Sidjilmâsi , les fils de Sidi Abdelkader Fâsi, etc.
A Fez, Sidi Mhammed cherchait surtout la fréquentation des gens pieux. Parmi ceux qu'il fréquentait régulièrement chaque jour était Sidi Abmed el Habib et Lemti, son frère en Dieu, et Mohammed el Ayachi, mort plus tard au Caire. Ils lisaient le Coran et récitaient le Dikr ensemble. Mais notre saint aimait trop l'humilité obscure pour rester plus longtemps à Fez. Il quitta cette dernière ville et se dirigea vers le pays de ses ancêtres, Kenadsa. II y séjourna d'abord quelque temps, puis s'y établit définitivement. Ce fut en a ce moment que Dieu lui permit d'atteindre l‘état suprême des Soufis. De nouveau, de toutes parts, de l'Orient et de l'Occident, les gens arrivèrent en foule solliciter les bienfaits de sa bénédictionhttp://www.***************/articles-643-8-2223-bechar--sidi_mhammed_ben_bouziane_-2.html

Pihman
08/02/2010, 16h36
Ce que tu oublie de dire c'est que la plupart des médinas traditionnelle en Algérie ont été détruite par le colonisateur français pour y construite des villes française à la place.
On sait que la casbah d'alger avant la colonisation etait beaucoup plus etendue que celle actuelle.

Lyautey a fait mieux

en plus de préserver les anciennes medinas en interdisant même l'entrée des européens dedans

il a construit une médina somptueuse de toute pièce !!!

c'est le quartier Habous de Casablanca

voyant la ville de casa accueillir des masse de marocains emigrants il a demandé a ces architectes de leur construire une medina qui leur permettra de vivre selon leurs moeurs et coutumes

aujourd'hui le quartier Habous de casa est une perle au milieu de casablanca
et personne ne peut soupsonner que son créateur est un Lyautey

Asaka
08/02/2010, 18h31
Sidi Abderrahmane Ben Bouziane père de Sidi Mhammed fondateur de la Ziania

Sais tu d'ou es venu Sidi Abderrahmane Ben Bouziane, pére du cheikh ben bouziane ?

Beidawi II
08/02/2010, 18h41
Des traces subsistent de l'Histoire et à l'arrivée des français des recensements pointus ont été effectués.
Certes il eu des destruction, mais ce ne fut pas une destrcution à 90% comme vous le prétendaient.
Il y'a des traces qui subsistent et qui montre que less pôles urbains ont toujours été très modestes en Algérie.
Alger a une Casbah et non une médina, et casbah est le nom d'un petit bourg.

La seule exception c'est Bougie, ou Bejaïa, qui a été dans l'Histoire le seul véritable pôle urbain d'Algerie.

Jamais il n'y eu en Algérie des pôle urbains comme Fès Marrakech Meknes tanger ...
On ne dit pas d'ailleur la casbah de Fès.
Par contre à Fès il existes plusieurs casbah mitoyennes de la médina.

TAGHITI
08/02/2010, 19h01
Sais tu d'ou es venu Sidi Abderrahmane Ben Bouziane, pére du cheikh ben bouziane ?

De la Saoura, de Taghit, plus tard il s'est installé á Kenadza !:


Grâce à la renommée du Cheikh, le Ksar était devenu un véritable entrepôt. Avant l'installation de Sidi Mhammed, ses contribues se contentaient de faire le commerce du sel, de le porter de pays en pays et de le vendre au détail. Depuis cette installation, et grâce à la baraka du saint, ils ont fait tous les genres de commerce. Le saint était, en effet, un véritable palladium d'origine divine pour ceux qui vivaient autour de lui. Ses frères et ses khouans étaient, par lui, en sûreté partout ou ils allaient. Ils n'ont jamais cessé jusqu'a nos jours, d'aller et venir a travers le pays, de commercer, de gagner de l'argent, de posséder des biens dans diverses régions, depuis le Sous au Maroc jusqu'au Sahara de l'Est, du Cherg au Maghreb.
Mouley lsmail avait envoyé son fils Mouley Ali dans les régions du Guir et de Figuig pour traquer les marabouts faisant du prosélytisme. Lorsque Mouley Ali en prenait un, il le tuait, dépouillait ses héritiers, et s'emparait de leurs propres biens s'ils réclamaient. Le fils du Sultan, étant arrivé a Figuig, envoya dire a Sidi Mhammed de venir se présenter a lui. Sidi Mhammed partit, au grand étonnement du public, malgré les avis contraires de son entourage qui craignait pour sa vie. On laissait ressortir que, dans tous les territoires traverses par Mouley Ali, celui-ci n'avait pas laissé échapper un seul marabout, et tout le monde craignait pour la vie du Cheikh. Mais il se présenta devant le jeune potentat, lui rendant les devoirs que Dieu lui-même veut qu'on rende l'Emir des Croyants. Après cette rencontre, le fis de l'émir, Mouley Ismail le traita avec bienveillance, lui parla avec des paroles pleines de douceur.Dé lors tous les vizirs et tout l'entourage du prince traitèrent a qui mieux le Cheikh.
Lors du départ de ce dernier pour sa zaouïa, des courtisans s'étonnèrent auprès de Mouley Ali d'une telle réception : < Parmi tous ceux qui sont venus me trouver, leur' dit-il, je n'ai point vu d'homme aussi pieux. Il m'a paru comme un lion rugissant a mes oreilles, j'ai compris que c'était le lion des saints et je l'ai traité de mon mieux .Quant au Cheikh, il avait fait des voeux pour le prince et l'avait mis en garde contre les fautes graves.
Tous les compagnons de Sidi Mhammed se réjouirent de son retour auprès d'eux, sain et sauf. C'était le soir en revenant vers Kenadsa, ils passèrent près d'un oued et campèrent sur la berge. Le Cheikh leur dit : ~< cet oued va grossir et tout inonder. Quelqu'un lui dit : il peut grossir, mais il ne viendra pas jusqu'a nous, il viendra, dit le Cheikh. Une heure ne s'était pas encore écoulée que l'inondation avait lieu et obligeait les gens à lever le campement au plus tôt. Une partie des bagages fut emportée par le courant et il fallut les repêcher. Le Cheikh avait montré par cette prédiction combien Dieux le favorisait.

Asaka
08/02/2010, 19h09
De la Saoura, de Taghit, plus tard il s'est installé á Kenadza !
Pas du tout, il vient de Marrakech.


Ton texte est censé expliquer quoi en fait? Que le sultan marocain exercait son autoritée sur la zaouia c'est sa ??

TAGHITI
08/02/2010, 20h07
Ton texte est censé expliquer quoi en fait? Que le sultan marocain exercait son autoritée sur la zaouia c'est sa ??

Sidi Abderrahmane Ben Bouziane père de Sidi Mhammed fondateur de la Ziania s'était fixé a Taghit pour y gérer des biens lui appartenant .C'est la que naquit Sidi Mhammed a L’époque de la vie où on est susceptible de commettre des péchés. Des qu’il eut grandi, poussé par un appel mystérieux, et encouragé par l'amis de son père Cheikh Sidi Abdelmalek Boungab Cheikh de la Zaouia Fouqania qui s'occupa de l'instruire lui même il quitta son pays, Taghit Beni goumi, pour aller apprendre le Coran et. S’adonner a l’étude. Son origine,et sa haute naissance car il était charif, descendant du Prophéte par Idris le fondateur de Fez, fut probablement la cause de ce penchant. 11 était, en effet, fils d’Abderrahman ,fils d’Abi Ziane fils d’’Abderrahmane , fils d’Ahmed, fils d’othman , fils de Messaoud , fils d’Abdallah el Ghezouani, fils de Said, fils de Moussa,fils de d’Abdallah,fils d’Abderrahmane fils d’Ahmed,fils d’Abdesselam fils de machich, fils d’Aboubekr,fils de Horrma, fils d’Aissa, fils ,de Salam, fils de Mazouar, fils d’Ali Haydara fils de Mohammed, fils d’Idris 11, fils d’ldris I, fils d’Abdellah, fils d’Hassan fils de Hassan fils d’Ali et de Fatima Zohra. Le jeune Mhammed partie de Taghit presque sans provision de voyage. Un de ses oncles paternels lui avait donnée quarante mouzouna, petite monnaie du pays. II les échangea contre l’argent rachidien, monnaie de Tafilalet, avec laquelle il put accomplir son voyage et se diriger sur Sidjilinfisa. Arrivé dans cette localité, il se retira auprès du clieikh Sidi Mebarek Abdelaziz, chez qui il étudia le Coran.


Bizzarement tu me rappélles un autre ami:)

Asaka
08/02/2010, 21h14
Content d'etre considéré comme un ami.

Il y a erreur de ta part, je parle bien de l'origine du pére du chikh ben bouziane.

Au VII° siècle de l'hegire , un groupe Merrakchi vint s'installer à Zekkour ,douar sis à proximité de Béchar où vivaient les Ouled Azzi .Au bout de 18 ans, un différent éclata entre les Ouled Azzi et un
esclave des Mérakchi nommé Messaoud , les Merrakchi prirent fait et cause pour
leur esclave ,furent expulsés de Zekkour et vinrent s'installer à Djorf Torba , sur la
rive gauche du Guir , dans un ksar qui créèrent et dont on voit encore les ruines
aujourd'hui .Ils ne restèrent que peu de temps en ce lieu trop fréquenté par les
moustiques et les hôtes de passages .Ils décidaient alors de regagner Kénadsa.
Ils trouvèrent là un petit Ksar appartenant aux Beni Hassen qu'ils agrandirent vers
l'Ouest .Les Merrakchi sous la direction de Sidi El-Hadj Abderrahmane arrière grand
père de Sidi Mohammed fondateur de la Zaouia , développaient la maigre palmeraie
existante et construisirent la mosquée dite de SIdi El-HADJ .Ceci se passait dans le
courant du VIII° siècle de l'hégire.
Quelques temps après les Figuigui vinrent revendiquer les terrains et proposèrent un
arrangement aux nouveaux Kénadsiens qui refusèrent , préfèrent, leur acheter pour
700 Dinars la portion de terre s'étendant de Ras El Debar à Oued Guir (Djorf Torba)
et des collines du Krab à la Barga.

TAGHITI
08/02/2010, 21h29
non mon ami Asaka :) tu te trompes d'interprétation: ces marrakchi dont tu parles n'étaient autre que des esclaves venus du Maroc et qui ont contribué á la construction du Ksar, les puits, l'agriculture etc. à Kenadza!

Néaumoins, il n'est pas exclut que les ancêtres de cette famille aient des liens avec des sahraouis de la saguia Lhemra, mais ca reste á prouver!

PS: tu racontes la même chose depuis l'année passée:mrgreen:

ould omar
08/02/2010, 21h45
Ca renseigne sur de quel côté était la civilisation, l'Etat et la nation.
Ouais !

Cela renseigne notamment que la civilisation était egalement du coté de .... la très algérienne ville de Tlemecen qui fut fondée au XIIe siecle par les Zianides lesquels, selon ce que j’ai lu, y ont édifié de magnifiques mosquées , une grande université islamique qui fut l’une des plus importantes du Maghreb et une....Mahkama (tribunal)!

Asaka
08/02/2010, 21h53
non mon ami Asaka :) tu te trompes d'interprétation: ces marrakchi dont tu parles n'étaient autre que des esclaves venus du Maroc et qui ont contribué á la construction du Ksar, les puits, l'agriculture etc. à Kenadza!
Vous avez apparrement du mal avec la vérité :)

Depuis quand les esclaves, ont des esclaves :)

Relisez le texte, changer la véritée ne sert a rien, les kenadsi (son ancien nom est la3ouina) sont desendant de Marrakchi, et le pére de Chikh Ben Bouziane fait parti de ces Marrakchi.

jazouli
08/02/2010, 22h04
Quelle belle conversation sur la belle ville de Fes ...

1) Bedaoui, je ne vois pas comment tu pourrais avoir une idée sur ces statistiques et la fiabilité de ces statistiques ... Alger à son apogée avait une population de 100.000 habitant soit plus que Marrakech!!! ( Fes étant la plus grande avec 150.000 à 250.000 suivant les periodes et ce n'est rien a coté de Cordoue avec + de 500.000)

2) asaka je ne vois le but de ton intervention !! suivant ton raisonnement Fes devrait appartenir à moitié aux gens de Keiraouan, l'autre moitié aux andalous- selon l'histoire officielle en tout cas- Il est normal qu'il y ai des mouvements de population au cours de l'histoire et ce n'est pas une raison pour emmerder les autres avec!!!

Cookies