PDA

Voir la version complète : Netanyahu veut des sanctions paralysantes contre l'Iran


morjane
09/02/2010, 15h13
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a appelé mardi 9 février la communauté internationale à prendre des "sanctions paralysantes" contre l'Iran en raison de son programme nucléaire controversé.

"Je crois que ce qu'il faut à présent, c'est une action dure de la part de la communauté internationale", a déclaré Benjamin Netanyahu lors d'une rencontre à Jérusalem avec les ambassadeurs des pays de l'Union européenne.

"Cela signifie non pas des sanctions modérées ou amoindries. Cela veut dire des sanctions paralysantes et ces sanctions doivent être appliquées immédiatement", a-t-il plaidé.

Site de Natanz

L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a annoncé, mardi 9 février, la présence d'une équipe d'inspecteurs sur le site de Natanz, où Téhéran a débuté le processus d'enrichissement de son uranium à 20%.

Présence d'inspecteurs

"Je peux confirmer que des inspecteurs sont présents aujourd'hui à Natanz", a indiqué un porte-parole de l'agence onusienne à l'AFP.
Il a ajouté qu'il était trop tôt pour pouvoir fournir des détails sur les éléments observés par ces inspecteurs sur place. "Ce qu'ils auront trouvé et leurs conclusions feront l'objet d'un rapport au conseil des gouverneurs", a ajouté le porte-parole.

"Le mois qui vient est décisif"

L'Iran a affirmé mardi matin avoir débuté le processus d'enrichissement de son uranium faiblement enrichi à un niveau de 20% sur ce site de Natanz alors que la communauté internationale menace le régime islamique de sanctions renforcées s'il persistait à vouloir procéder à cette production en Iran même.

Le ministre israélien du Développement régional Sylvan Shalom a exhorté, mardi 9 février, la communauté internationale à prendre des "sanctions douloureuses" contre l'Iran, même si la Russie et la Chine se refusent à les adopter.

"Le mois qui vient est décisif. Il est temps pour la communauté internationale d'imposer des sanctions douloureuses à l'Iran, même si la Russie et la Chine ne s'y associent pas", a déclaré à la radio publique Sylvan Shalom, qui est suppléant du Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Une "soi-disant coopération de l'Iran"

"La communauté internationale doit décider si elle continue à se bercer d'illusions sur une soi-disant coopération de l'Iran ou si elle impose de véritables sanctions contre l'Iran et son programme nucléaire", a ajouté Sylvan Shalom.

L'Iran a lancé mardi le processus d'enrichissement d'uranium à 20% sur le site de Natanz (centre) sous la supervision d'inspecteurs de l'agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), selon la télévision officielle iranienne en langue arabe Al-Alam.

Téhéran "cherche à se doter de l'arme nucléaire"

La décision de l'Iran a suscité un tollé dans la communauté internationale, notamment parmi les grandes puissances qui soupçonnent Téhéran de chercher à se doter de l'arme nucléaire sous couvert de son programme civil en dépit de ses dénégations répétées.

Lundi, Washington et Paris avaient affiché "une convergence de vues totale" sur le dossier nucléaire iranien et sur la nécessité d'imposer des "sanctions fortes" à l'Iran, à l'occasion d'une visite à Paris du secrétaire américain à la Défense, Robert Gates.

Le chef de la diplomatie française Bernard Kouchner a toutefois dit anticiper une "discussion longue" au Conseil de sécurité de l'ONU, notant que la France n'avait "pas encore convaincu" la Chine, qui dispose d'un droit de veto.

Par Nouvelobs - AFP

kaiser
09/02/2010, 15h24
dieu veut , les disciples abdiquent!

évidement tous les régimes occidentaux sont à ses pieds donc ça ne sera pas tâche difficile pour lui

arazi
09/02/2010, 15h31
puisque israel veux la confrontation avec l'iran, l'iran n'aura pas le choix que de bombarder israel (tel aviv jesrusalem ouest) le sionisme sera a sa fin, c'est que veulent les usa et les européens, en finir avec ce fardeaux

Walidk
09/02/2010, 15h49
Israël menace l'Iran, mais ne fera pas la bêtise de l'attaquer tout seul...Il compte toujours sur son allié qui est les USA bien sûr...Sauf que les USA ne se trouvent pas prêts pour entrer dans une nouvelle guerre et ouvrir un autre front alors que c'est la débâcle en Afghanistan et en Irak...
Les USA ont montré leur limite, comme toute armée, la sienne a ses limites. Mais ce qui fait encore plus peur c'est justement d'avoir atteint ses limites...et par conséquent, envisager la possibilité de l'usage d'une arme nouvelle ou non conventionnelle afin de mettre l'Iran à genoux...

Nourman
09/02/2010, 16h15
les iraniens avancent dans leurs programme comme c'etait prevu et sans faute,et les occidentaux savent bien que c'est trop tard pour stopper ce programme nucléaire ,mais néanmoins ils peuvent négocier avec les iraniens pour garantir la" paix d'israel."

Cookies