PDA

Voir la version complète : Air Algérie reçoit son premier ATR 72-500


icosium
12/02/2010, 22h10
La livraison jeudi d'un ATR de 66 places constitue la première d'une série de onze avions commandés par la compagnie publique auprès de l'avionneur franco-italien. Air Algérie a lancé un plan de restructuration d'une valeur de 100 milliards de dinars pour le développement à court terme, d'ici à 2014, de la compagnie. Les investissements seront consacrés notamment à l'acquisition d'une flotte de 15 nouveaux avions et de deux simulateurs ainsi que la formation du personnel naviguant.

Le renouvellement de la flotte constitue la pierre angulaire de la restructuration de la compagnie. La livraison jeudi dernier à Toulouse d'un ATR de 66 places constitue la première d'une série de onze avions commandés auprès de l'avionneur franco-italien. Air Algérie a signé récemment des contrats pour l'achat de 11 avions dont quatre ATR et sept Boeing. Le deuxième ATR sera reçu à Alger le 25 février, le troisième à la mi-mars et le quatrième est prévu pour la mi-avril. Trois appareils Boeing de 150 places seront également livrés entre le mois de septembre prochain et la fin de l'année, tandis que les quatre derniers seront livrés au cours de 2011.

Cette nouvelle commande qui portera à 22 le nombre d'avion Boeing 737 «nouvelle génération» procurera à la compagnie les avantages de l'homogénéité. Ce qui permet une plus grande rentabilité et une flexibilité dans l'exploitation. De ce fait, Air Algérie deviendra aussi le plus grand opérateur d'ATR sur le continent africain. Ces quatre nouveaux appareils seront destinés au réseau intérieur ainsi qu'à l'ouverture de nouvelles routes, notamment vers certaines régions du sud du pays et vers les pays du bassin méditerranéen, indique la compagnie dans un communiqué de presse.

ATR offre son assistance dans la formation des pilotes

Outre la vente des appareils, ATR apportera son assistance technique à Air Algérie pour l'installation, le démarrage et le fonctionnement d'un nouveau simulateur de vol, qui s'inscrit dans les plans de la compagnie d'ouvrir un centre de formation pour ses pilotes. Lors de la cérémonie qui s'est déroulée au siège toulousain de l'usine ATR, le PDG d'Air Algérie, Abdelwahid Bouabdallah, a indiqué que «cette acquisition allait permettre à la compagnie d'améliorer et de diversifier son offre aux passagers dans le cadre de sa mission de service public, tout en conservant les coûts opérationnels les plus bas».

De son côté, Stéphane Mayer, président exécutif d'ATR, a affirmé que «le Maghreb avait fortement contribué aux commandes d'ATR en 2009», voyant dans cette évolution «une preuve du dynamisme de cette région qui présente des perspectives de développement du transport régional très intéressantes».

N. B.
Le Temps d'Algérie

ATR 72 500

http://www.youtube.com/v/YsKpS_wZ-14

Cookies