PDA

Voir la version complète : L'Amour... courtois.


Zoubir8
01/02/2006, 20h57
Comment comprendre cette expression: Amour courtois.

Absente
01/02/2006, 21h05
l' amour courtois ne veut pas dire édifiant. Il est d'ailleurs loin d'être platonique. Comme dans un roman, la passion de l'homme est souvent vouée a une autre qu'a sa femme légitime. Pour plaire a sa dame, le chevalier recherche la perfection: en lui, la vaillance et la hardiesse s'allient a l'élégance de l'homme de cour. La dame ennoblit son héros en le soumettant a des épreuves, pour lui permettre de manifester sa valeur: L'amour qui peut faire agir contre la raison et même l'honneur est ainsi la source de toute vertu et de toute prouesse.

Zoubir8
01/02/2006, 21h08
Trés jolie définition, merci.

Absente
01/02/2006, 21h10
L’amour courtois (aussi appelé la fin’amor) est un concept apparu au Moyen Âge dans la poésie (poésie courtoise) et la littérature (roman courtois), ces genres venant remplacer la chanson de geste et le récit épique.

Il désigne l’amour profond et réel que l’on retrouve entre un amant et sa dame. Au Moyen Âge, on lui attribuait certaines particularités courantes : l'amant doit être soumis, complètement obéissant et faire preuve de fidélité. En général, cet amour était un amour hors mariage et totalement désintéressé. L’amant, dévoué à sa dame était, normalement, d’un rang social inférieur, bien que celui-ci soit souvent chevalier.

Puisque le sentiment de l'amant est censé s'amplifier, son désir grandir et rester pourtant en partie inassouvi, il n'était pas rare de constater que celui-ci était amoureux d'une femme inaccessible, lointaine ou feignant l'indifférence. On nommait ce tourment, à la fois plaisant et douloureux joï (à ne pas confondre avec joie).

Ce nouveau concept devint finalement une vertu essentielle du code chevaleresque, souvent en opposition avec la loyauté envers le suzerain et difficilement conciliable avec la courtoisie au sens de galanterie, et même avec la vaillance que le chevalier devait continuer à entretenir. Apparemment, la vision de l’amour courtois s’imposa progressivement dans les mœurs et permit de laisser une place à l’amour dans la vie quotidienne.

exemples : tristan et Yseult lancelot et guenièvre

Wiképedia

Zoubir8
01/02/2006, 21h15
Me plaît bien ce type d'Amour, je ne sais pas pourquoi, mais il s'en dégage une pureté.

Cookies